Chapitre 21

847 67 22

Je tiens tout d'abord à m'excuser pour cette
très très longue attente... j'espère que vous ne m'en voulez pas trop... J'ai du réviser le BAC, le passer, puis les vacances ont été chargée donc je m'excuse de tout mon coeur, sorry mes abonnés et lecteurs préférés! Bonne lecture et encore désolé!
Pleins de bisous!!!

Chapitre 21

De retour chez moi, je plonge sur mon lit et les jumeaux prennent place.

Nathan: Bon, à ton avis, ça s'annonce plutôt bien? Ou plutôt mal?

Moi: J'en sais rien, je veux seulement aider et comme Naamah m'a proposé un bon plan, autant l'écouter. Elle connaît sa meute et leurs tactiques.

Eden: Dans trois jours c'est ça? Faut que je fasse un petit entraînement pour être en forme!

Nathan: Et du coup, tu ramène Mona dans sa cabane, au levé du jour?

Moi: C'est ça.

Eden: Oh vous m'entendez?

Je lui jette mon oreiller en pleine face. Il ne l'avait pas vu venir et me le renvoie.

Moi: Mais oui on t'entends, on a pas envie de te répondre par contre.

Un tintement retentit sur le carreau. C'est Naamah, je lui ouvre.

Naamah: Ah... t'es pas seul.

Moi: Pourquoi?

Naamah: Nan je voulais juste savoir si tu leur avait dis. Alors?

Moi: Oui, ils sont d'accord.

Eden et Nathan la fixent, je reste assis sur mon lit, coude sur les genoux et mains sur la tête.

Naamah: On fait comme ça alors. T'inquiète pas ça ira.

Elle se pose à côté de moi et passe sa main dans mes cheveux ebouriffés.

Moi: Oui, merci de faire ça pour nous.

Eden: Mouais, d'ailleurs perso je trouve ça hyper louche.

Je relève la tête immédiatement, lui lançant un regard noir et glacial. Je sens soudain Naamah gênée par sa faute.

Naamah: Je...

Moi: Mais tu peux pas la fermer des fois?

Eden: Oh je fais que donner mon avis, liberté d'expression tu connais?

Je me lève d'un bond, retenu par Naamah.

Moi: Arrête de faire le malin avec moi Eden.

Il baisse les yeux et sort de la chambre en claquant la porte.

Moi: Désolé Naamah, il pensait pas ça.

Naamah: Si, il le pensait et il a raison... C'est vrai que c'est bizarre ce que je fais mais... je suis sincère.

Je me retourne et la prend par les épaules.

Moi: Je te crois, et on va faire ce que tu as dit.

Dans le reflet de ses yeux, j'aperçois Nathan bouger la tête de gauche à droite. Je me retourne vers lui.

Moi: Quoi encore?

Il hausse les épaules, toujours en bougeant la tête.

Nathan: Je sais pas, je te reconnais pas, toi aider la meute? Elle, une inconnu qui trahis la sienne, réfléchis Angelo.

Sur ces mots, il quitte la chambre. Je me laisse tomber sur mon lit aux côtés de Naamah qui me caresse le dos.

Moi: Désolé, je sais pas ce qu'ils ont.

Naamah: C'est bon, tout vas bien.

Nous passons plusieurs minutes dans un silence de mort, Naamah ne cessant pas ses caresses. Je me relève, dérangé par une crampe. Elle se lève à son tour, repositionnant son haut.

Naamah: Je vais y aller.

Moi: J'suis pas très bavard, ça te gêne?

Elle passe sa main sur sa nuque.

Naamah: C'est pas ça, juste... ils vont me chercher et s'ils me trouvent pas dans le bois, j'suis mal.

Moi: Ah oui... alors, à dans trois jours...

Elle s'approche de moi pour déposer son fidèle baiser sur ma joue tout en murmurant dans mon oreille.

Naamah: Ou à ce soir.

Je ne peux empêcher un léger sourire d'apparaître sur mon visage puis la regarde sauter par la fenêtre. Quand je descend pour trouver les jumeaux, je me doute bien qu'ils ne sont plus là et rejoint directement ma voiture pour me diriger vers la repaire. Une fois là bas, je trouve les jumeaux qui parlent avec Mathieu et ma mère, qui se retournent en me voyant arriver.

Ma mère: Angelo, je s...

Moi: Quoi? Vous avez changé d'avis? Vous voulez plus d'aide? Si c'est encore des reproches vous pouvez les garder pour vous merci.

Elle reste bouche bée et empoigne mon avant bras violemment.

Ma mère: Angelo tu ne me parle pas sur ce ton.

Ses yeux bleus rayés me donne l'effet d'un coup de vent et me refroidissent d'un coup.

Mathieu: On a juste besoin de savoir si tu es sur de lui faire confiance, un mauvais coup de sa part et la meute est détruite.

Je recule de quelque pas en me tenant la tête, fixant les jumeaux. Quelles balances ces deux là.

Moi: Écoutez, je lui fait confiance oui. Vous savez maintenant que je peux lire dans les pensées, comme toi maman!

Je la pointe du doigt, fronçant les sourcils.

Moi: Je n'ai rien entendu, aucun mensonge, rien. Alors s'il y a un problème je prend l'entière responsabilité.

Nathan: Angelo elle a l'air vraiment louche.

Moi: Et moi là est ce que je te semble énervé? Parce que oui je le suis, lâchez moi un peu, c'est pas vrai ça.

Je bouscule Eden d'un coup d'épaule en passant devant lui. Mais ne me pensant pas assez énervé il décide de se rebeller. Contre moi? Eden contre moi? Il attrape mon bras et me jette au sol, ce qu'il ne fallait pas faire, ma transformation se fait instantanément. Je me relève, montrant les crocs. Il se transforme à son tour avant de me sauter dessus griffes en avant. Une Félira s'oppose à notre bataille en se précipitant entre nous. Au moment fatidique ou j'allais planter mes crocs dans le cou d'Eden, c'est ma mère que je blesse. Je redeviens humain sous le choque.

Moi: POURQUOI T'AS FAIT ÇA?

Eden redevient lui et ma mère de même, un coulis de sang à l'avant bras. Heureusement elle cicatrise de suite. Son regard me pétrifie, il n'y a qu'elle qui me fait cet effet.

Nathan: C'est vraiment de pire en pire.

Moi: C'est pas de ma faute ok? Je m'y attendais pas!

Ma mère: Angelo part d'ici tout de suite.

Ses poings sont serrés si fort que ses veines vont exploser. Je m'éclipse tout en me transformant, partant à la recherche d'un gibier sur lequel me défouler.

Contrat avec le surnaturel - TOME 2Lisez cette histoire GRATUITEMENT !