Chapitre 24

547 40 4

Chapitre 24

De retour chez moi, je plonge dans mon lit. La fraîcheur qui entre par la fenêtre ouverte me fait frissonner. Un tintement retentit sur la vitre et une ombre reflète sur mon mur. Pas besoin de tourner la tête pour deviner de qui il s'agit.

Moi: J'ai du nouveau.

Un poids abaisse mon matelas et je me retourne enfin en me frottant les yeux. Sa main caresse mes cheveux.

Naamah: Alors raconte moi tout.

Moi: Le plan est fait, mais il est différent de ce qu'on pensait.

Son visage durcit et elle se crispe comme ci quelque chose la dérangeait dans mes propos, je me redresse et lui caresse la joue.

Moi: Qu'est-ce qu'il y a?

Elle prend ma main et la dépose sur sa jambe.

Naamah: Un plan différent? C'est-à-dire?

Moi: Je suis retourné les voir après la dispute, quand je suis arrivé, les autres étaient partis. Quelques minutes après, une créature est entrée dans la maison.

Elle me serre une main, faisant les gros yeux.

Naamah: Elle vous a attaqué?

J'esquisse un léger sourire et nie de la tête.

Moi: Non, c'était Mona. La fille qu'il veut prendre, ils l'ont transformée.

Naamah: Et vous n'avez pas peur? Et si c'était pire, si... s'il pouvait l'attirer maintenant que c'est une créature? Vous n'avez pas penser à ça?

Moi: Du calme ! Elle sera un grand avantage pour nous, elle a un super pouvoir !

Naamah: Qui est?

Moi: Arrêter le temps, ma meute veut la faire participer au combat.

Son regard s'assombrit tout à coup et une mèche de ses cheveux tombe devant son visage. Elle reste inerte, pensante. Je pose ma main sur son épaule.

Moi: Naamah, ça va pas?

Elle relève la tête et plonge son regard dans le miens, quelque chose a changé dans ses yeux.

Naamah: On devait la garder en sécurité Angelo. Tout était déjà prévu.

Je recule un peu, effrayé par sa réaction et une goutte de sueur roule entre mes omoplates.

Moi: Mais c'est rien, on va changer de plan nous aussi, et comme ça tu... tu pourras montrer à ton chef que tu es présente sur le terrain et moi aussi.

Elle m'attrape le poignet et s'approche de moi, fixant mes yeux.

Naamah: Il faut que quelqu'un la surveille, elle ne doit pas combattre.

Je tire mon bras et lui attrape la gorge.

Moi: Qu'est-ce qu'il t'arrive tout à coup?

Elle sort soudainement ses griffes et sans que je puisse anticiper son geste, elle me griffe le ventre. Dans un sursaut, je sens mon corps fourmiller et ma tête se met à tourner. Je m'effondre sur mon lit et c'est le trou noir.

*****

Je me réveille la tête lourde et les oreilles sifflantes. En me redressant, je constate que Naamah est toujours là, assise sur ma chaise bureau. Je tente de me lever mais ma tête ne suit pas.

Moi: Qu'est-ce que... qu'est-ce que tu m'as fait?

Elle se retourne et son visage est flou, ma vision est perturbée. Elle se rapproche et pose ses douces mains sur mes joues.

Naamah: Désolée de t'avoir mis dans cet état, mais je voulais te montrer ce qui pouvait se passer si... si ça ne se passait pas comme prévu.

Moi: Je ne comprend rien à ton charabia !

Elle recule et regarde par la fenêtre.

Naamah: À partir du moment où tu m'as demandé si ça allait, tu as fait une erreur.

Moi: Quoi?

Elle se retourne vers moi pour me fixer profondément.

Naamah: Tu me regarde trop dans les yeux et tu prends alors un risque.

Je ne comprend pas et reste silencieux.

Naamah: Je t'ai hypnotisé. Tu était dans le délire quand je t'ai griffé, ce n'était pas réel.

Je vérifie si la cicatrice de sa griffure est présente, rien. Je me redresse, mon corps ayant retrouvé toutes ses forces. Je m'approche d'elle et lui attrape ses cheveux noirs.

Moi: Comment as-tu pu?

Elle sourit d'un air malicieux et change à nouveau ses yeux. Cette fois-ci, je détourne rapidement le regard vers la fenêtre et je l'entend rire. je la relâche.

Naamah: Ne te crois pas plus malin que moi, Angelo.

Je tourne en rond dans la pièce, mains sur la tête, soufflant tout l'air que je venais d'inspirer.

Moi: Mais bordel, c'est quoi ton but à la fin? On a un bon plan pour nous sauver et toi... Tu m'hypnotise.

Naamah: Je voulais juste te montrer que si ça ne se passe pas comme prévu, tout pourrait se retourner contre toi.

Moi: Alors maintenant tu me menace? Mais qu'est-ce qui se passe à la fin? Et puis qu'est-ce que ça veut dire ça, que si on ne fais pas comme tu l'avais prévu alors tu ne m'aidera plus? Toi qui disait être mon âme-sœur? Sors de ma chambre avant que j'enfonce ta tête dans mon parquet.

Je sers les poings si fort que mes veines vont exploser. Elle reste plantée devant moi, tête baissée.

Naamah: Tu ne comprends rien à rien...

Un coup de vent me fit frissonner à nouveau, elle s'est volatilisé et je suis toujours dans l'incompréhension.

Si elle veut me dire quelque chose, pourquoi passer par quatre chemins?

Je ne peux m'empêcher de laisser sortir ma colère et de balancer ma chaise dans le mur. Ma mère entre dans la chambre en furie.

Ma mère: Angelo ! Qu'est-ce que tu fais?

Je m'assois sur mon lit et elle me prend dans ses bras.

Moi: Rien, j'étais juste un peu énervé.

Elle recule et ferme la fenêtre.

Ma mère: On est tous énervés par rapport à ce qui va se passer... après-demain...

Moi: J'ai pas envie d'en parler maman... Le plan est fait, on en reparlera demain pour tout mettre au point, ne t'en fais pas...

Elle me baise le front et repart en fermant la porte. Je m'approche de la fenêtre et remarque quelque chose dehors, entre les arbres. Deux yeux luisant dans le noir, quelqu'un m'observe. J'ouvre et, à peine un bras dehors, la chose s'enfuit.

Naamah si c'est toi, dis moi mais à quoi tu joues? Veux-tu me montrer quelque chose? Mais pourquoi ne me le dis-tu pas tout simplement?

Un regard derrière moi, j'attrape mon téléphone au vol et saute par la fenêtre. Une fois retombé sur mes pattes, je sens qu'une longue nuit m'attend dans cette forêt.

________________________________________

Je tiens à m'excuser une fois encore pour cette attente interminable, je vous fais d'énormes bisous ! LOVE !

Contrat avec le surnaturel - TOME 2Lisez cette histoire GRATUITEMENT !