Chapitre 38

383 34 8

À peine ai-je le temps de comprendre la situation qu'une autre forme se distingue dans l'obscurité de la forêt. C'est un autre loup, certainement de la même meute que le jeune blond. Celui-ci se retourne vers elle et tend une main comme pour lui interdire de faire un pas de plus puis l'aborde.

???: J'ai pas besoin de ton aide.

Malgré la dureté dans sa voix, le loup continue d'avancer lentement pendant que les jumeaux et moi restons droits, ne montrant aucune agressivité.

???: Érika ! Je gère la situation !

C'est une fille...

Je lève une main en signe de paix et me donne un air relaxé, contrairement aux jumeaux qui restent tendus.

Moi: Eh ! On vient pas chercher l'embrouille, on allait partir.

La louve devient humaine, dévoilant une femme maigrichonne d'une trentaine d'années, les cheveux au carré, d'un blond presque blanc reflétant dans la nuit noire.

Érika: Que faites-vous ici jeunes louveteaux ? Quelle odeur répugnante.

Mon regard se dirige aussitôt vers mon bras bandé que je presse automatiquement.

Eden: Il est blessé, il doit appliquer une potion pour guérir sans utiliser son pouv...

Je plaque ma main contre l'épaule d'Eden pour le stopper dans son monologue.

Pourquoi il faut qu'il me rabaisse?

Moi: Je vais bien, on ne va pas s'attarder plus longtemps, allez venez !

Alors que j'attrape le pull d'Eden pour le faire avancer, la femme se place devant moi à une vitesse impressionnante.

Érika: Vous êtes blessé ? Qu'avez-vous ?

Je me plonge dans ses yeux verts un instant, perplexe.

Moi: Rien de bien grave, on s'en va si vous voulez bien me laisser passer.

Elle avance une de ses mains squelettiques vers mon bras mais je recule, la faisant sursauter.

Moi: Qu'est-ce que vous faites ?

Elle me fixe d'un regard étrange, installant une tension dans l'atmosphère.

???: Si tu ne lui montre pas, tu ne partiras pas...

Je me retourne vers lui, il est resté à la même place depuis le début. Son ton a changé, je suis presque sûr qu'il s'agit de sa mère. Sans perdre plus de temps, Nathan s'approche de moi pour lever mon pull et mettre mon bandage en évidence.

Nathan: Désolé mais on a pas le choix, ni le temps.

Je reste muet, non sans l'envie de lui en coller une.

Érika: Qu'est-ce qui t'es arrivé ?

Elle touche à présent ma blessure de ses longs doigts, puis les passe sous ses narines pour renifler l'odeur du mélange.

Je rabaisse ma manche rapidement, agacé par son comportement.

Moi: Notre meute s'est faite attaquée. J'ai été gravement blessé par un...

Érika: Et quel est ce mélange, cette potion secrète ?

Je rêve où elle m'a coupé la parole ?

Je jette une œil au jumeaux, dont Eden qui se pince les lèvres pour ne pas rire.

Moi: Ma mère connaît quelques... recettes.

Elle m'agrippe la nuque et approche son visage du miens. L'odeur du sang frais dans sa bouche me fais reculer mais elle me retient.

???: Laisse les partir.

Contrat avec le surnaturel - TOME 2Lisez cette histoire GRATUITEMENT !