Chapitre 10

839 76 5

Chapitre 10

Je me retiens de la plaquer contre le mur et de l'étouffer de mes propres mains.

Moi: Joue pas à ça avec moi.

Elle: Bon d'accord... Angelo.

Le visage crispé, je m'approche d'elle pour l'intimider, ce qui la fait reculer jusqu'au mur. Sachant que je suis toujours nu sous cette serviette.

Moi: Écoute moi attentivement, je vais pas y aller par quatre chemins, soit tu me dis les choses, soit tu dégage, compris?

La voyant mal à l'aise et la tête baissée, je recule puis attrape un caleçon et un jogging au passage et retourne dans la salle de bain. Une fois habillé, je retourne sur mes pas mais découvre qu'elle s'est enfuie par la fenêtre. Tant pis, elle n'avait qu'à me répondre, si elle croit avoir le pouvoir sur moi, elle se trompe sur toute la ligne.

Après une matinée à glander devant mon calpin rempli de notes, je me décide à sortir pour partager un repas avec les jumeaux. Je me demande ce qu'on va bien pouvoir manger aujourd'hui.

Devant le lycée où je n'ai pas mis les pieds depuis longtemps, j'attend Nathan et Eden, le ventre qui gargouille. Je les vois enfin sortir après la sonnerie interminable.

Moi: Enfin.

Eden: Je commence à en avoir marre de ces cours de merde.

Moi: Oh... Mais qu'est ce que j'entend là? Vilain Éden retire tout de suite ces mots!

Je lui tape sur la main et il fait semblant de pleurer comme un enfant. Nous explosons de rire puis je prend la route, direction la rivière.

Nathan: Poisson?

Moi: Poisson.

Nous descendons de la voiture et entrons dans le bois, par où passe la rivière. Tous aux aguets, nous cherchons chacun de notre côté le délicieux poisson qui va nous remplir l'estomac. C'est Eden qui attrape le premier, une belle carpe. J'en attrape une quelques secondes après et Nathan reviens avec deux ou trois gardons.

Eden: Je vois que la pêche a été bonne.

Il se met à rire, ce qui me pousse aussi à sourire en posant le poisson dans l'herbe.

Nathan: J'avais pas très faim de toute façon.

Nous nous transformons et d'une seule bouchée, tout est avalé. Une deuxième tournée s'impose, cette fois-ci, c'est une carpe chacun. Une fois le festin terminé, je les amène devant le lycée puis me dirige vers le repère pour savoir ce qu'il en est. Arrivé là-bas, je vois ma mère et les autres qui discutent. Je m'impose dans leur conversation.

Moi: De quoi vous parlez?

Eloise: Bonjour Angelo.

Encore! C'est bon pas besoin de dire bonjour, on s'en fout!

Moi: Oui, alors vous avez prévu quelque chose?

Mathieu: Nous cherchons toujours, mais nous n'avons pas tant de solutions, c'est soit on s'échappe, soit on se bats.

Chris: C'est pas faux, il faut faire un choix.

Eloise: Qui vote pour se battre?

Mathieu, Chris, Rosalie, Esteban, Lucie, mon père, Diego et Evan lèvent leurs mains. Seules ma mère, Lou et Emilie restent pensives. Il vaudrait mieux que je parle de mes recherches et de mon plan mais je n'ai pas envie de le partager avec eux. Je les laisse finir leur discution et sors de la maison.

Je marche à présent dans la forêt, près de la mer, en direction de la petite cabane. Elle est vide. Je ne sais pas pourquoi, mais mon instinct me pousse à fouiller à l'intérieur. Je me glisse discrètement dans la cabane et observe tout ce qui s'y trouve. Une vieille brosse à cheveux, une poupée, et seulement des images plantées avec des punaises sur les planches. Elle a ramassé tous ses papiers de gâteaux. Une petite boîte m'intrigue, cachée derrière la poupée. Je l'avance pour la prendre quand je suis ébloui par deux lumières bleues à l'entrée de la cabane.

Elle: Qu'est ce que tu fais ici? Ne touche pas à ça!

Elle me l'arrache des mains et entre, à quatre pattes.

Moi: Je te cherchais, j'ai des informations.

Elle: Tu reprends exactement mes paroles,  quelle imagination.

Je fronce les sourcils, c'est une provocation?

Elle ouvre la petite boîte sous mes yeux et j'y découvre un collier en argent dont le pendentif ressemble à un cristal.

Elle: Il était à ma mère. J'ai eu le temps de l'embarquer avec moi avant que Téhé ne me kidnappe quand j'avais treize ans.

Je pose ma main sur son épaule, mais je reste tout de même distant, je n'ai jamais vraiment fais ça avant.

Moi: Et... Pourquoi il t'a kidnappé, toi?

Elle: Il m'a dit que j'étais spéciale, que j'allais devenir belle comme la nuit.

Une larme coule sur sa joue mais elle continue de parler, elle n'a pas peur de montrer ses sentiments on dirait.

Elle: Au début je n'avais pas compris, puis il m'a mordu et je suis devenue cette créature.

Moi: Mordu? C'est comme ça qu'il agrandit sa meute?

Elle hoche la tête tout en continuant de caresser son bijou.

Moi: Dans ma meute, ça marche par tatouage.

Je retire mon sweat et lui montre. Elle essuie sa joue et le regarde en souriant.

Elle: Je l'avais remarqué ce matin, quand tu était nu.

Je sens mes joues rosir et detourne le regard en remettant mon sweat.

Elle: Alors, ces informations?

Moi: Ah... oui... euh, ma meute crois que la meilleur décision est de déclarer la guerre et se battre.

Elle: Ce n'est pas ce qu'il faut, tu sais, ma meute est plus puissante que la tienne.

Mon regard haineux la fait sourire, je déteste être rabaissé.

Moi: Peut être, mais on ne se laissera pas abattre si facilement.

Elle laisse entendre à nouveau son fameux rire de souris puis passe une main dans ses longs cheveux noirs. Elle repose le collier dans la boîte et la cache sous sa poupée puis sort de la cabane. Je fais de même. La lumière du jour me rend presque aveugle en sortant et je mets quelques secondes à m'habituer au soleil qui vient d'apparaître.

Moi: Tu vas où?

Elle se retourne face à moi, ses yeux hypnotisant me fixent.

Elle: Juste ici.

Sur ces mots, je la vois se transformer sous mes yeux ébahis, la bouche qui s'ouvre instantanément devant autant de beauté. "Belle comme la nuit" avait-il dit, il n'a pas menti, je déduis que c'est lui qui remarque les enfants en percevant leur pouvoir caché. Je l'observe quelques minutes sans pouvoir prononcer un mot, puis elle redevient humaine.

Elle: Et voilà, je m'appelle Naamah et je suis cette chose.

Contrat avec le surnaturel - TOME 2Lisez cette histoire GRATUITEMENT !