Chapitre 9

1K 75 4

Chapitre 9

Sur la route, j'ai du mal à me concentrer au volant. Je tremble légèrement et mes pensées sont chamboulées. Il pleut encore et personne ne parle.

Moi: Je... J'ai vu la fille.

Eden: Tu l'as attrapé? Elle t'as échappé?

Nathan: Laisse le parler!

Je reprend mon souffle tout en me garant près de notre forêt. Je reprend peu à peu mes esprits, et ne voulant pas paraître faible devant eux, je fronce les sourcils et me donne un air sérieux.

Moi: Elle m'a donné des informations.

Eden: Raconte!

Moi: Je ne sais pas si ce qu'elle dit est vrai mais, d'après elle, la bête ne veut pas le territoire.

Eden: Quoi?

Nathan: Comment sait-elle ça?

Moi: Et ben... Elle fait parti de sa meute.

Eden bondit du siège et ouvre la portière pour descendre. Nathan et moi sortons à notre tour. Eden fait le tour de la voiture et attrape mes bras en me secouant.

Eden: Il faut la capturer et le menacer de la tuer si il ne part pas!

Je lui attrape la mâchoire et la sers fort puis prend ma plus grosse voix.

Moi: Jamais.

Nathan: Angelo arrête, Eden a peut être raison mais tout d'abord, quelle est la vrai raison de son attaque? Elle te l'a dit?

Je lâche Eden qui se masse la mâchoire en me regardant de travers.

Moi: Il veut un des enfants mais elle ne sait pas lequel.

Nathan s'adosse une nouvelle fois sur la voiture, les yeux vers le ciel et pensant.

Nathan: Un des enfants, voyons voir, si on ne nous compte pas, il y a Mona ou Diana, l'une d'entre elles va être la victime.

Moi: Oui, mais ça reste les informations d'une inconnue, on en est pas sûr à 100%.

Nathan: Mais pourquoi voudrait-il un enfant de notre meute? Il y en a plein partout.

Je le regarde, pensif. Eden ne dit plus rien, il regarde droit devant lui, les bras croisés. Je laisse Nathan réfléchir, je sais qu'il va analyser et même m'aider à mieux comprendre la situation.

Nathan: Ça veut dire que l'une des deux est spéciale et qu'il l'a trouvé. Peut être qu'il ressens les pouvoirs des enfants et c'est comme ça qu'il les ajoute à sa meute.

Moi: Mais aucune d'entre elles n'est loup-garou.

Nathan: Justement, c'est lui qui la transformera.

Je pose une main sur ma hanche puis l'autre sur ma bouche.

Nathan: Est ce que la fille t'en a dit un peu plus?

Je secoue la tete pour désapprouver. Eden commence à avancer dans la forêt. Je le suis et lui tape dans le dos.

Moi: Désolé, j'étais stressé.

Il me lance un sourire de coin sans s'arrêter de marcher. Nous nous dirigeons tous les trois vers le repère. Comment leur annoncer la nouvelle? Une fois là bas, je prend ma mère à part et lui raconte ce que j'ai appris aux jumeaux, elle fera ce qu'elle en veut ensuite, elle va sûrement en parler à Mathieu et les autres. Les filles seront certainement surveillées et enfermées ici. Je préfère ne pas m'en occuper plus que ça, ce qui m'inquiétait le plus c'était le fait de partir où que ma mère puisse être victime une nouvelle fois d'une attaque. Ce n'est pas parce que quelqu'un est en danger que je vais changer.

Je passe la soirée dans ma chambre, à l'appartement, isolé. Ma mère à prévenu la meute comme je l'avais prédis et les filles sont en sécurité. De mon côté, je dessine un plan de la forêt et y trace la cabane puis sur un autre plan, les endroits où j'ai pu croiser cette fille.

Moi: Ok, donc elle se balade dans toute la ville, la première fois qu'elle dit m'avoir vu, c'est quand on chassait donc, au nord vers la rivière. Ils sont peut être venu d'ici. Leur repère se trouve sûrement aux alentours. Mais pourquoi elle aurait une cabane pour elle seule? Elle n'est sûrement pas loin de celle de sa meute? À moins que ce ne soit un plan pour nous embrouiller et qu'en fait, ils soient à l'opposé.

Bordel, est ce que je dois la croire? Il faut que je la retrouve pour avoir plus d'informations.

Ce que je veux savoir, ce n'est pas laquelle il va prendre, mais plutôt comment il va s'y prendre. Ce que je veux, moi, c'est passé pour le héro en les sauvant.

Je note sur un calpin les pouvoirs de ces loups que j'avais énuméré la dernière fois et réfléchis pour préparer un plan.

******

Je me réveille ce matin, toujours sur mon bureau, le stylo en main. J'ai du m'endormir à force de trop réfléchir. Je me lève et me dirige vers la salle de bain pour prendre une bonne douche et me relaxer. C'est pendant que je m'entoure d'une serviette que je remarque une silhouette près de la fenêtre.

Maman?

Je m'approche et l'ouvre. Quelqu'un surgit et entre.

Elle est sérieuse?

Elle: Je te cherchais, j'ai des nouvelles.

Elle s'est cru chez sa mère ou bien?

Moi: Oh tu fous quoi chez moi! Je suis nu!

Elle sort de la pièce pour gagner ma chambre et s'assois devant mon bureau en observant mes recherches.

Elle: Tu te débrouille bien, mais ma cabane ne se trouve pas à l'opposé de celle de ma meute.

Elle se retourne en me souriant, je suis mal à l'aise dans cette fichue serviette.

Moi: Je...

Elle: En fait, ils n'ont aucun repère, ils bougent sans arrêt.

Je tape d'une main sur mon bureau et lui attrape les cheveux. Elle change à nouveau la couleur de ses yeux, cette fois je les scrute attentivement, ils sont si... il n'y a pas de mot pour définir ce bleu. Fluo? Brillant? Azur? Saphir? Il faut simplement les voir pour y croire, c'est une telle couleur.

Je la lâche puis me retourne en avançant vers ma fenêtre.

Moi: Est ce que tu me tend un piège? Quelqu'un sait que tu es là? Dis moi ce que tu as à dire et part.

Elle: Je n'aurais pas dû t'en parler, il sait que ta meute est au courant et protège les petites, il est vraiment très en colère et cherche à savoir qui à balancé.

Moi: Tu es en danger?

Elle rit doucement en se levant.

Elle: Non, personne ne peut se douter que c'est moi.

Moi: Je veux en savoir plus sur toi! Donne moi au moins ton nom!

Elle s'approche de moi et regarde par la fenêtre.

Elle: J'ai envie de garder le suspens.

Son sourire me rend fou de rage, comment ose-t-elle me défier comme ça.

Contrat avec le surnaturel - TOME 2Lisez cette histoire GRATUITEMENT !