Chapitre 1 Confrontation

27.2K 3.3K 56
                                    

************ Kadia ****************

Mon coeur s'est arrêté de battre.

Oui, cela ne pouvait être que ça.

Comment?

POURQUOI?????

- KADIA!!!

- TOI!

Il se leva comme s'il avait été piqué et se dirigea vers le mur pour faire je ne sais quoi mais je le sus dès que la lumière m'aveugla complètement!

Je mis alors ma main sur mes yeux mais sentis qu'on me l'arrachait la seconde suivante.

- héeee

- c'est bien toi!!! Non mais c'est pas vrai!!!!!

- lâche moi tout de suite.

- Alors pendant que ta famille te cherche et meurt d'inquiétude pour toi, tu es là à faire LA PUTE !!!!!

- waaouh ... oh mon dieu!

Je suffoquais littéralement!

Aucun son n'arrivait à sortir de ma bouche.

Je n'arrivais simplement pas à dire quoi que ce soit pour ma défense.

En fait, j'étais encore sous le choc de sa présence dans ce pays, cette ville, cette pièce qui désormais semblait trop petite.

- tu n'as rien à dire? Je crois rêver!

Essayant de reprendre mes esprits, je levais les yeux vers lui et les plantais dans ces revolvers qui me fixaient.

- si moi je suis UNE PUTE, qu'est ce que tu es TOI?

Il recula pour mieux me toiser et ses lèvres s'étirèrent en un lent sourire qui n'en était en fait pas un.

- Vas y dis moi ce que tu es? Un profitard? Qui n'en a que pour son argent? Je te signale qu'on est deux dans cette pièce.

Il rigola nerveusement

Avant de commencer à enlever sa veste.

- ouais, t'as raison... je suis un putain de profitard et je vais en avoir pour mon argent!

- qu'est ce que tu fais?

- ce pour quoi je suis là! Tu voulais danser pour moi, non? Ou comment dites vous d'ailleurs? Plus si affinités? Et bien passons directement aux choses sérieuses!

- T'es devenu fou? Reste où tu es!

Il avait jeté sa veste et avait la main posée sur la boucle de sa ceinture!

- c'est bien ce que tu fais non? Tu vends ton corps au plus offrant?

Il s'avançait vers moi et je reculais jusqu'à me retrouver contre le mur sur le point de défaillir.

- Arrête Omar!

Ne pouvant plus soutenir ce regard méprisant, je fermais les yeux, le coeur battant.

10 secondes

30 secondes

J'ouvris les yeux et il était toujours à la même place mais dès que nos regards se rencontrèrent, il se détourna et alla ramasser sa veste.

- retrouve moi à la sortie!

- mais pour qui tu te prends?

Il se stoppa net et sortit son téléphone.

- IMMEDIATEMENT! Si tu ne veux pas que j'appelle ta mère pour lui dire à quelles types d'activités tu t'adonnes!

Il sortit en claquant la porte et je me laissais tomber sur le sol en tremblant de la tête aux pieds.

INTERDITOù les histoires vivent. Découvrez maintenant