CHAPITRE 28 Tenir le coup

11.7K 1.8K 38
                                    

************* Kadia *****************

Des coups frappés à la porte.

Ça y'est mon cerveau vient de comprendre d'où venait ce boucan qui résonnait dans ma tête.

Un mélange entre la sonnette et les coups qui risquaient bientôt de casser la porte me firent me lever en me trainant du lit vers l'entrée pour ouvrir et me retrouver face à.... Inès Ndiaye.

- non mais qu'est ce que tu fous ma parole????

Je la regardais et jetais un coup d'oeil vers l'extérieur pour confirmer que le soleil venait à peine de se lever avant de reporter mon regard sur elle.

- quelle heure est- il Inès?

- yow heure mola intéresser? ( c'est l'heure qui t'intéresse?) Toi Kadia les parents cherchent à te joindre depuis avant hier soir ndékété et tu es là à parler d'heure???

Je me reculais pour la laisser entrer mais elle stoppa net pour me scruter

- yow hé ma diame leu? ( qu'est ce qui se passe? Tu es malade?)

- Inès je vais bien. Je me suis couchée tard. Entre

Elle me suivit silencieusement alors que mes yeux se fermaient tout seuls, tellement j'étais crevée.

Arrivée dans ma chambre, je me glissais à nouveau entre les draps sous son regard ébahi.

- tu comptes te rendormir comme ça? Au calme? Non mais tu te moques de moi là?

- stp.... arrête de crier je dors.

- tu dors? Pas avant d'avoir eu tante Sarah en tout cas!

Je la vis sortir son téléphone et composer un numéro

- allô, ...... oui tata, je suis avec elle, je te la passe

Elle vint me tendre le téléphone avec un air de défi alors je le saisissais, lasse.

- Allô

- mais toi Kadia, niit nga? 2 jours kene mounoula diote!

( Kadia tu es normale? tu es injoignable depuis 2 jours)

- maman sama telephone dafa todj!

( mon téléphone est cassé maman)

- bassi lane? Do oute solution wo niit yi?
Attends ne quitte pas...

( et? Tu ne trouves pas de solution pour rassurer les gens)

J'entendis du bruit et l'entendis murmurer

" désolée...je reviens"

Quelques instants plus tard.

- non mais Kadia est ce que tu es normale?

- maman ce n'est rien, juste que je n'ai pas eu le temps d'aller en racheter un

- Et pourquoi Omar ne répond pas non plus? J'ai essayé de le joindre hier nuit aussi.

A l'entente de son prénom, une boule se forma dans ma gorge

- kadia dou yow laye wakhal?

( kadia c'est à toi que je parle)

Le problème c'est que je ne pouvais plus parler.

- Kadiatou?????

J'éclatais juste en sanglots sans le vouloir.

Tout ce que j'avais réussi à refouler depuis ce moment où j'avais franchi le seuil de la porte, explosait juste maintenant, juste à l'entente de son prénom.

INTERDITOù les histoires vivent. Découvrez maintenant