Chapitre 21 Irrésistible

13.2K 1.8K 109
                                    

Les deux amis avaient eu une discussion franche et ce fut houleux.

Chacun reprocha à l'autre de ne pas l'avoir tenu au courant et de l'avoir tenu à l'écart.

Ces gars là pouvaient être adorables quand ils le voulaient mais ils avaient le sang chaud et Aisha en savait déjà quelque chose.

Kadia avait aussi pu en avoir un aperçu.

Quand ils faisaient un truc, ils s'y engageaient jusqu'au bout mais quand quelque chose les tracassait ou qu'ils étaient énervés, il valait mieux ne pas être dans les parages.

Omar insista pour que Salif lui explique les tenants et les aboutissants de cette histoire qu'il était en train de gérer et n'en revenait toujours pas de l'identité du " Boss".

Il se mit ensuite à raconter son sejour Abidjan car comme le savait déjà Salif, il s'y était rendu pour aider Justin et d'ailleurs il ne s'attendait pas à ce qu'il rentre aussi tôt.

- son cabinet est lancé, il se débrouillera seul. Ce connard est brillant dit- il à l'encontre de Justin faisant rire Salif

Il parla de sa rencontre avec Kadia sans en révéler les réelles circonstances.

Oui, il l'avait trouvée mal, avec des personnes peu fréquentables et malgré ses rancoeurs envers elle, a voulu la convaincre de rentrer.

- je me suis mis à ta place et ai pensé à ce que toi tu ferais. Si je t'avais dit que je l'avais retrouvée mais qu'il fallait qu'elle règle certaines choses avant de rentrer mais que surtout, tu ne devais dire à personne où elle se trouvait car son état n'etait pas beau à voir, qu'aurais- tu fait? Tu l'aurais caché à ta femme? Je ne voulais pas te mettre dans cette position!

Quelque chose l'empêchait de révéler clairement les dérives de Kadia, même à son meilleur ami, il n'avait pas envie de parler de ça.

Peut être pour la protéger? La préserver?

Il n'en savait rien mais il ne comptait en parler à personne.

Salif poussa un soupir essayant de comprendre la logique de Omar mais un doute subsistait dans sa tête.

Cette photo était trop explicite pour ne rien signifier.

- tu parles à demi mots Omar, que s'est- il passé à Abidjan?

Il le regarda attentivement et lui dit seulement ceci

- il s'est passé des choses que tu tairais aussi si tu avais été à ma place. Je te demande juste de me faire confiance.

- tu parles maintenant de confiance? Omar je te connais comme ma poche. Qu'est ce que tu me caches?

- je t'en parlerai et tu le sais mais... pas tout de suite. Vous avez des choses à régler et moi aussi. L'essentiel, c'est qu'elle soit revenue non?

- va le dire à Aisha. Et je ne t'aiderai pas sur ce coup là! Débrouille toi!

- non Aisha sama partenaire leu!

( Aisha est ma partenaire)

Salif se mit à rire franchement

- tu parles de celle qui n'a même pas daigné descendre te dire bonjour? Celle qui ne veut même pas entendre parler de toi? Bon courage!

- où est ce qu'elle est?

- viens je t'accompagne, je ne raterai ça pour rien au monde!

- connard!

Ils montèrent ensemble, heureux d'avoir calmé le jeu et trouvèrent une Aisha qui se ferma comme une huitre dès que son regard tomba sur le visiteur.

INTERDITOù les histoires vivent. Découvrez maintenant