Chapitre 23 Une réception pas comme les autres

11.3K 1.8K 180
                                    

*************** Sarah ****************

Madame Ndiaye.

Je suis devenue la femme de Tidiane, il y'a de cela seulement quelques minutes et je peinais encore à le croire.

Cet homme m'a acceptée tel que je suis.

Sans jugement.

Sans retenue.

Il m'a simplement aimée.

Je ne sais pas ce que j'ai fait pour mériter un homme tel que lui mais je remercie le ciel de l'avoir mis sur ma route.

Un homme bon.

Intègre.

Juste....

Et d'une tendresse infinie à mon égard.

Je porterai son nom avec fierté et je ne m'en cachais pas.

Tidiane a été mon socle et je sais qu'il compte le rester toute notre vie durant.

- tante Sarah tu es trop belle.

Aisha me regardait avec des yeux emplis d'amour et d'affection comme elle l'avait toujours fait.

Ma deuxième fille, voila ce qu'elle a toujours été.

Les voir s'embrouiller elle et Kadia m'a fait mal mais il semblerait que les choses rentraient petit à petit dans l'ordre.

Kadia.

Elle était un peu en retrait et me regardait aussi mais ses yeux traduisaient tout ce qu'elle ne pouvait pas me dire.

Par orgueil?

Ou était-ce la rancune qui parlait?

Sans réfléchir, je me levais pour prendre d'abord Aisha dans mes bras et la serrer très fort contre moi.

Je continuais ensuite mon chemin vers ma fille, mon unique enfant.

Celle qui restera à jamais la chose la plus précieuse que Fadel m'ait laissé.

Elle ne bougeait pas mais je la pris dans mes bras sans lui laisser le choix et avec soulagement je la sentis resserrer son étreinte et pousser un grand soupir.

- tu es magnifique maman

- pas plus que toi mon ange. Nous sommes attendues. Va te faire belle. Sois époustouflante et brille de mille feux.

- pourquoi je ferai ça? Aujourd'hui c'est ton jour

- et moi j'ai envie de te voir sous ton meilleur jour. Ce sera le plus beau cadeau que tu puisses me faire.

Elle hocha la tête et sourit à sa cousine qui le lui rendit alors que mon téléphone sonnait, annonçant l'appel de mon cher mari qui s'impatientait.

- oui, Tidiane....

- Tidiane? Hum... hum... va falloir qu'on revoie certaines choses Madame Ndiaye. Je veux un petit nom rien que pour moi

Je ne pus m'empêcher de rire

- wa d'accord mon chéri...

- voilà qui est mieux. Tu es où?

- un peu de patience, on arrive.

- une voiture vous attend en bas. C'est quand vous voulez

- c'etait pas necessaire toi aussi.

- si tu voyais le comité d'accueil qui t'attend ici, tu ne dirais pas ça

- quoi? Mais qu'as- tu fait?

INTERDITOù les histoires vivent. Découvrez maintenant