CHAPITRE 16 RETROUVAILLES PARTIE 1/2

6.2K 1K 18
                                    


Ces derniers instants à Abidjan ont été intenses et l'adjectif était faible.

Les deux amis n'ont pas arrêté toute la semaine entre le tribunal, la maison d'arrêt et le cabinet de justin.

Ce dernier allait péter les plombs d'un moment à l'autre si la situation ne bougeait pas, non si Linda n'était pas dehors aujourd'hui même!

Malgré le soutien inconditionnel d'Omar, il avait du mal à garder la tête froide et ce dernier le comprenait parfaitement.

Il avait mis de côté tous ses problèmes personnels car oui, il en avait et savait que ce n'était sûrement que le début mais faisait fi de cela pour le moment car il ne servait à rien d'y penser maintenant.

Ce marathon avait enfin payé et en début d'après midi, quand devant la maison d'arrêt, il assista aux retrouvailles des deux amoureux qui coururent se jeter dans les bras l'un de l'autre, il sut que sa mission était accomplie.

Gisèle restait un peu en retrait, souriant et lançant un regard reconnaissant à Omar qui lui, s'avança vers eux.

- je suis content de vous revoir et celui- là, n'en parlons pas!

Les filles rigolèrent de bon coeur et vinrent à tour de rôle le prendre dans leurs bras pour le remercier.

- j'en connais une qui va sauter de joie.

- on a trop hâte de lui parler lui dit Linda

Justin- oui mais en attendant, on va le remercier comme il se doit. Je vous emmene tous au restaurant ce soir!

- c'est gentil Mec mais je vais être obligé de décliner. Vu que mon rôle ici est terminé dit- il en regardant sa montre, je vais essayer d'attraper le prochain vol pour Dakar.

Justin - Aujourd'hui même?

Omar- c'est ça.

Linda - laisse le y aller dit-elle en regardant malicieusement Omar.On vous appellera à ton arrivée.

Omar- elle aura des choses à vous dire aussi je pense...

Linda- ah oui? Beaucoup de choses ont bougé par ici on dirait

Omar sourit en faisant une accolade à son ami puis s'arrêta

- attends, je vais t'emmener moi même à l'aéroport

- quoi? Non raccompagne les filles, c'est même pas sûr que je puisse arriver à temps et encore moins que j'ai une place à bord.

- raison de plus pour que tu te concentres sur appeler l'agence en cours de route pour te trouver une place et me laisser conduire. Donne moi les clés. Chérie, tiens, je vous laisse ma voiture et vous retrouve chez vous. Ça ne te derange pas?

- bien sûr que non! Pourquoi vous êtes encore là?

Ils s'embrassèrent rapidement et les deux amis grimpèrent dans la voiture à toute vitesse direction l'appartement d'Omar.

A vrai dire, ses affaires étaient quasi prêtes car il ne prévoyait pas de trainer dans les parages et attendait juste que les choses se décantent pour partir.

Ramassant quelques bricoles qui trainaient ça et là qu'il fourra dans sa valise, son sac sur le dos, il était prêt.

Il ferma la porte de l'appartement puis remit les clés à Justin.

- J'enverrai un mail à l'agence pour l'etat des lieux.

- t'inquiète je m'en occupe

- L'appart est payé jusqu'à la fin du mois.

INTERDITOù les histoires vivent. Découvrez maintenant