CHAPITRE 20 QUIPROQUO

13.7K 1.8K 142
                                    

La voiture s'arrêta devant la maison dans un geste parfaitement maitrisé par le conducteur qui donna 2 coups de klaxon puis attendit patiemment.

Le soleil tapait fort en ce début d'après midi et la circulation était encore fluide.

La porte d'entrée s'ouvrit quelques minutes plus tard puis fut claquée derrière lui tandis qu'il se dirigeait vers celui qui était passé le prendre.

Il ouvrit la portière et s'installa côté passager puis ils se firent un check en souriant contents de se retrouver.

- salut mec, ravi de te revoir parmi nous lança Tanor en démarrant la voiture

- comment tu vas?

- ça va, ça va on fait aller tranquille

- vu que Tabou ne t'a pas encore foutu dehors, c'est que tout va bien.

- boy mane dama changer!
( j'ai changé mec!)

- boko defoul kham! Et le business?

( ne le fais pas et tu verras! Et le business?)

- ma foi, on s'en sort plutôt bien! L'agence a démarré sur les chapeaux de roue mais on se plait dans ce qu'on fait.

- ah cool alors.

- wayé nak sou wakh deugue rek djoté, mannequins agence bi di negne ma indil beuss wakh bou tole ni adouna!

( mais pour dire vrai, les mannequins de l'agence me mettront un jour dans un guêpier dont je ne pourrai me sortir)

Omar éclata de rire

- betouma!

(pourquoi je ne suis pas étonné!)

- barki yalla boy defouma dara! Mais les filles là te glissent leur numéro dans ta poche sans que tu ne le saches, t'écrivent des mots doux qu'elles mettent bien en évidence sur ton bureau! Ak youdoul diekh! Non mane yalla rek momaye soutoural!

( je te jure mec, ces filles là glissent leur numéro dans ta poche sans que tu ne le saches , t'ecrivent des mots doux qu'elles mettent bien en évidence sur ton bureau et bien d'autres choses encore! je n'y echappe que par la grâce de dieu)

- ah ah ah Tanor tu sais que tu dois recadrer tout ça rapidement au moins?

- je me fais rappeler à l'ordre par Tabou sur des petites banalités mais rien de méchant pour le moment et je ne compte même pas faire de conneries crois moi!

- si tu le dis.

Tanor savait toujours détendre l'atmosphère et c'était ce qu'il fallait à omar.

Enfin, c'est ce qu'il croyait jusqu'à ce qu'il soupçonne..... vu la route que prenait son ami mais se disant toujours que non.... il n'etait pas en train de faire ça.

Seulement quand 2 minutes plus tard, la voiture s'arrêta bien devant cette batisse qu'il connaissait bien, il se tourna lentement vers son ami, attendant des explications.

- je sais ce que tu vas dire commença Tanor

- ah oui? Dis le moi donc ce que je vais dire!

- tu m'en voudras plus tard si tu veux mais vous devez parler!

- ça on l'a déjà fait!

- vous vous êtes gueulés dessus tu veux dire? Mais parler certainement pas!

- pourquoi tu te mêles de ça Tanor? C'est entre lui et moi!

- tu as tout faux! C'est entre nous tous! Qu'est ce que tu crois? Que je vais regarder mes deux amis foutre en l'air notre amitié! On dirait des gamins!

INTERDITOù les histoires vivent. Découvrez maintenant