Épilogue

3.1K 499 345
                                    

Nous sommes en Corée du Sud. Il est tard, très tard, ou bien très tôt, qui sait. La lune commence doucement sa lente descente vers les abysses de l'oubli, du moins jusqu'à la prochaine nuit. Aux quatre coins du pays sept jeunes hommes se réveillent soudainement en sursaut, poussant un cri commun sans en avoir conscience.

/*/*/*/*/*/*/*/

Dans une petite chambre sombre, un jeune homme aux cernes prononcées se releva du fauteuil dans lequel il s'était assoupi. Devant ses yeux exorbités les scènes du rêve qu'il venait de faire s'effaçaient peu à peu, lui laissant une désagréable impression d'amertume sur la langue. Frottant vigoureusement ses yeux pour faire partir les dernières sensations dérangeantes il entendit soudain une voix faible qui lui demandait si tout allait bien.

En relevant la tête il tomba sur une petite silhouette allongée dans un lit aux draps blancs qui le regardait, un air doux sur son visage marqué. Son expression à lui s'adoucissant considérablement, il se leva pour s'agenouiller à côté du lit et prendre la main fine de la personne dans la sienne.

« Ce n'est rien Eomma, seulement un mauvais rêve. Je suis désolé de t'avoir réveillé.

-Il n'y a pas de mal mon ange, tu sais tu n'es pas obligée de me veiller sans cesse le traitement que je prends commence à agir, je suis hors de danger selon le médecin.

-Je sais Eomma, je sais, mais j'ai tellement eu peur de te perdre. »

Et dans la tête du garçon, une pensée surgit. Heureusement qu'il avait finalement décidé de payer ce traitement à sa mère, comment avait-il pu croire qu'elle voulait seulement profiter de son argent ? Il n'aurait pas pu survivre à sa disparition, songea-t-il en laissant sa maman lui caresser les cheveux, murmurant son prénom du bout des lèvres « Mon Hoseok.. »

/*/*/*/*/*/*/*/

Dans une chambre d'ado mal rangée, au sol jonché de livres et aux murs constellés de posters colorés, un jeune homme se releva en sursaut, se débattant un instant pour se débarrasser des draps dans lesquels il était entortillé. Il venait de faire un horrible cauchemar dont les détails s'estompaient déjà dans son esprit, mais dont la désagréable sensation demeurait, tenace. Un détail en particulier lui serra le cœur et sans attendre il se leva, ses jambes tremblant un peu tandis qu'il faisait quelques pas pour sortir de sa chambre.

Sans hésiter il se dirigea vers la porte au fond du couloir, mais au moment de l'ouvrir il fut pris d'un doute horrible. Et si les images de son rêve étaient réelles ? Non, cela ne pouvait être vrai, alors il secoua la tête et entrouvrit la porte peinte en bleu clair , se dirigeant vers le petit lit aux barreaux en fer clair joliment arrangés en volutes métalliques. Il retint sa respiration et son cœur battit soudain plus vite sans qu'il sache pourquoi. Pourquoi s'attendait-il à retrouver le lit de sa sœur vide ?

Mais un grand soupir libérateur lui échappa quand son regard tomba sur la masse de cheveux sombres qui dépassait de la couverture, s'étalant comme une fleur d'encre sur l'oreiller pâle. Pris d'un irrésistible élan d'amour, il s'agenouilla près de la petite silhouette endormie et la prit délicatement dans ses bras, enfouissant son nez dans la chevelure en bataille. Sa sœur remua, sûrement perturbée de se faire réveiller au milieu de la nuit par son frère.

« Oppa ? Qu'est-ce que tu fais ? Demanda-t-elle de sa petite voix endormie, se blottissant instinctivement contre son frère pour rechercher sa chaleur.

-Je t'aime Hae Cha, je t'aime tellement, chuchota le garçon, au bord des larmes toujours sans savoir exactement ce qui le mettait dans cet état.

Wings : The Sin ManorLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant