VII - L'archer

3.7K 566 119
                                    


 Après avoir marché pendant une dizaine de minutes sur l'herbe humide, Jimin entend un bruit à travers une haute haie. Il entreprend donc de la longer jusqu'à trouver une ouverture, délimitée par un treillis soutenant des roses grimpantes, pour l'instant fermées en une myriade de petits boutons verts émeraude. Il tombe ainsi dans une sorte de clairière, et au milieu de l'étendue plate, un arc dans les mains et en position de tir se trouve Hoseok.

Le soleil de début de journée fait scintiller ses cheveux orangés, et figé ainsi tous ses muscles apparaissent à travers sa chemise immaculée. On dirait une statue grecque, sans aucun défaut, et Jimin se fige, une soudaine envie de contempler la beauté de son aîné pour le reste de son existence. Enfin Hoseok esquisse un minuscule mouvement, et la flèche qu'il avait encoché part à toute vitesse, venant se ficher au centre parfait de la cible qui se trouve à une trentaine de mètres de là. Il baisse enfin les bras, les secouant pour enlever toute trace de paralysie, et sans se retourner invite Jimin à s'approcher.

Ce dernier s'exécute, évitant de se demander comment Hoseok a réussi à détecter sa présence.

« - Alors, on fait sa petite promenade du matin ? Demande l'aîné, son ton ni amical ni hostile, d'une parfaite neutralité.

- Yoongi m'a proposé de venir te voir, vu que tout le monde était occupé, répond Jimin en restant planté à environ un mètre de l'archer, mal à l'aise.

- Occupé à quoi, ça on se le demande, grommelle le roux, observant avec attention son arc sans un regard pour le plus jeune.

- Je pense que je dois te le dire, Taehyung a sauté du balcon ce matin, mais Namjoon m'a expliqué qu'on ne pouvait pas mourir ici et qu'il fallait attendre qu'il revienne.

- Tiens ça c'est inattendu.. Taehyung n'a pas exprimé de désir suicidaire depuis que Jungkook est arrivé... pense Hoseok à voix haute. Dis-moi, Park Jimin, reprit-il plus fort en plantant son regard sombre dans celui du plus petit, comment est-ce que tu vas ?

- Je.. je crois que ça va, répond Jimin d'un ton hésitant, surpris par la question de l'aîné qui ne le regarde toujours pas.

- Ne mens pas, on ne me la fait pas à moi, crache de façon un peu plus agressive Hoseok. Bon, je vais arrêter pour aujourd'hui, continue-t-il en installant son arc et son carquois sur son dos, viens avec moi on va se promener un peu, et tu vas pouvoir me dire comment tu te sens, réellement.

- D'accord, acquiesce seulement le plus petit en emboîtant le pas à son aîné, le suivant à travers un autre trou dans la haie qui débouche dans une sorte de sentier qui conduit à travers le parc. »

Le pas de l'aîné est tranquille, mais malgré tout Jimin a un peu de mal à le suivre. Il est obligé de trottiner pour pouvoir rester à sa hauteur, et malgré tout il est un peu derrière. Finalement ils contournent le château et arrivent à une rotonde en pierre au milieu de laquelle se trouve une balancelle en métal vieilli.

L'aîné s'y installe avec un petit soupir, et d'un mouvement de tête incite le plus jeune à faire de même. Toujours aussi intimidé, Jimin s'exécute, s'asseyant à l'extrémité du banc, histoire de ne pas être trop proche de l'autre garçon. Mais la balancelle est plutôt petite, et même avec tous ses efforts il se retrouve presque collé à l'archer, qui reste totalement immobile.

« - Bon alors maintenant on va pouvoir reprendre. Comment te sens-tu ? Demande à nouveau Hoseok, laissant son regard dériver sur le jardin devant eux.

- Je ne sais pas trop, commence Jimin, qui décide d'être honnête. D'abord je pense que j'ai peur, je n'ai aucun repère, aucun souvenir auquel m'accrocher et ça me terrifie, j'ai l'impression d'être en plein milieu d'une mer sombre et tumultueuse et de n'avoir aucun radeau pour m'aider à garder la tête hors de l'eau. C'est ça, j'ai l'impression de me noyer, petit à petit. Et plus je pense aux raisons qui m'ont amené ici, et plus ce sentiment de suffocation se fait fort. Le trou béant dans ma mémoire me rend mal à l'aise, parce que je ne peux même pas comprendre pourquoi vous, pourquoi je suis ici, dans ce manoir aux allures de paradis. Et ne pas savoir est en fait dix fois pire, car là c'est mon imagination qui entre en jeu. Qu'ai-je fait pour me retrouver ici ? Quelles atrocités ai-je commis ? Toutes ses questions me donnent la nausée, et je..je suis perdu.. se stoppe Jimin, sentant à nouveau les larmes affleurer à ses yeux sombres qu'il gardait résolument fixés sur le sol en pierre.

- Tu peux pleurer, Jimin, annonce Hoseok, si ça peut te soulager un peu de tout le poids que tu dois supporter sur tes frêles épaules. »

Jimin est encore plus perdu. La sollicitude froide de son aîné finit de le bouleverser, et il se retrouve à sangloter sur l'épaule de l'archer qui a passé un bras rassurant autour de ses épaules tressaillantes.

« Tu veux que je te dises, Park Jimin, je pense personnellement que tu as quelque chose de spécial par rapport à nous autres, reprend l'archer en caressant distraitement les cheveux argentés du plus jeune. Je m'explique, déjà tu me parais bien plus attaché aux valeurs humaines que nous. Tu es sensible, j'imagine que tu ne comptes plus le nombre de fois où tu as pleuré depuis ton arrivée ici. Bien sûr nous avons tous les même préoccupations, la raison de notre passé et de notre présence ici est dans tous les esprits, mais toi ça te touche différemment je pense. Tu ressens la solitude, elle te dévore petit à petit. Peut-être que c'est lié à ton passé, je n'en sais rien. Ce dont je suis sûr en revanche, c'est qu'il s'est passé quelque chose dans ta chambre cette nuit, et sans le vouloir tu as poussé Taehyung à chercher de nouvelles réponses en revivant le cauchemar de sa disparition. Tu possèdes quelque chose en toi, Park Jimin, j'en suis persuadé, et Namjoon a beau faire de beaux discours en plus de quatre mois il n'a rien trouvé dans ses stupides livres, et je.. »

L'aîné s'interrompt soudain, comme s'il manquait soudain d'air pour continuer sa phrase. Il repousse sans douceur Jimin dont les pleurs se sont tus et se lève, faisant quelques pas pour s'éloigner de la balancelle, une main sur la poitrine. Le plus jeune l'entend murmurer « Oh non.. » avant que Hoseok se retourne, son visage ayant perdu toutes ses couleurs.

« Jimin écoute-moi bien, reprend l'aîné d'un ton pressant, l'urgence se lisant dans ses yeux sombres. Je vais m'évanouir d'une seconde à l'autre, quand je vais m'effondrer il faudra que tu me ramènes au château et que tu trouves Jin il saura quoi faire. Surtout ne panique pas et fais ce que je t'ai dit d'accord ? »

La fin de sa phrase meurt dans sa gorge alors que, sous les grands yeux terrifiés de Jimin, il s'effondre sur le sol en pierre.  

 /|\/|\/|\/|\/|\/|\/|\

Bonsoir à tous !

Bon je suis vraiment désolée, j'ai dû couper ce chapitre en deux parce qu'il était tout simplement deux fois plus long que le reste, je suis vraiment nulle pour maintenir une longueur égale... Du coup le chapitre huit est déjà rédigé, vous le voulez demain ou plus tard ?

Je me déçois, je trouve ce chapitre vraiment bof, d'autant plus que ça crée un espèce de suspense nul, bon du coup des hypothèses sur ce qui arrive à Hoseok ? Jimin est-il impliqué ? Et concernant le personnage de Hoseok, des remarques ? parait-il différent des autres ?

Bref je vous laisse, j'ai ma rentrée demain et je déprime sévère.

Bisous mes canetons,

Alex.

Wings : The Sin ManorLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant