XXII - La traque

3.6K 461 250
                                    


Vacarme assourdissant. Aux oreilles de Jimin, les battements effrénés de son cœur et le bruit à la fois de ses pieds nus ainsi que de ceux de Jungkook derrière lui résonnent comme des grondements d'orage. Son esprit, laissant à son corps le soin de courir comme si sa vie en dépendait, ce qui est peut-être bien la cas, ressasse sans cesse la scène qui vient de se dérouler devant ses yeux hagards.

Après le dévoilement de son funeste tatouage, Jin s'est mis à rire, un horrible son dissonant qui grinçait dans les aigus, rendant l'air encore plus chargé d'une tension peu engageante. Il avait posé son regard rougeoyant sur Jimin qui avait tressailli, frappé de plein fouet par l'aura maléfique qui se dégageait du jeune homme aux cheveux roses. Ce n'était plus Kim SeokJin, mais une incarnation du péché même, ayant emprunté ses traits angéliques pour en faire le plus effrayant des monstres. Et Taehyung, figure de mauvais augure à ses côtés regardait quant à lui Jungkook, dont le visage avait considérablement pâli.

La confrontation s'était étirée, interminablement, jusqu'à ce que la tension soit insupportable. Et puis un cri, un seul mot et tout s'était accéléré. La voix de Hoseok avait résonné, forte et décidée, sans l'once d'une hésitation, avec un ordre que le corps de Jimin comprit même avant son esprit.

« Courez. »

Ses jambes s'étaient mises en mouvement et en un rien de temps il était aux pieds des escaliers, Jungkook sur ses talons. Et depuis il court, sans savoir où aller, il court pour sa vie ou du moins pour ce pâle simulacre de vie, pour fuir des ennemis aux visages pourtant si familiers. Il dérape à intervalles réguliers, ses jambes trop faibles supportant très mal cet exercice forcé mais le plus jeune à ses côtés arrive sans ralentir l'allure à le stabiliser et à l'aider à continuer d'arpenter les sombres couloirs, où l'air est toujours aussi glacial. Mais il leur est impossible de continuer à courir ainsi sans but précis, ils doivent trouver un endroit où se cacher, et vite. Des bruissements d'ailes se font entendre depuis un certain temps derrière eux, comme si Taehyung les poursuivait en utilisant ses sinistres appendices ténébreux pour aller plus vite, mais aucun des deux ne souhaite se retourner pour s'en assurer.

Jimin sent ses poumons brûler et sa tête lui tourner de plus en plus fort. Son corps commence à atteindre ses plus extrêmes limites, mais c'est la rage de vivre qui brûle dans sa poitrine, le forçant à mettre un pied devant l'autre, opiniâtrement. Soudain un porte s'ouvre sur sa gauche, à vrai dire il perçoit plus le mouvement plus qu'il ne voit vraiment le panneau de bois coulisser sur ses gonds mais il ne réfléchit pas, il se jette dans l'ouverture, percutant un corps fin et chaud tandis que derrière lui Jungkook entre et referme brusquement la porte, son souffle claquant dans l'air.

Jimin n'a pas le temps d'habituer ses yeux à la pénombre qui règne dans la pièce qu'il sent deux bras forts le soulever du corps sur lequel il était tombé, et le replacer sur ses pieds avant que le corps massif de son cadet se place devant lui, rempart contre la personne qui s'est redressée, assise sur la moquette. Le jeune homme aux cheveux argentés, les larmes aux yeux à cause de sa course, les poumons en feu, les jambes à deux doigts de s'effondrer sous lui n'arrive pas à savoir pourquoi Jungkook a réagi ainsi. Et puis une étrange lumière éclaire soudain la pièce, et il comprend.

Sa main vient agripper le dos du pull du plus jeune tandis qu'un gémissement de détresse force la barrière de ses lèvres. Ses yeux paniqués parcourent les tentures rouges qui s'étalent au mur, le lit noir aux rideaux écarlates, et surtout son nez se remplit de cette odeur qui ne lui inspire désormais que répulsion et dégoût. Penchant légèrement sa tête sur le côté pour voir à côté de l'épaule de Jungkook, son regard éclairci se pose sur la personne toujours assise au sol et soudain, il sait. Il sait d'où viennent les marques sur sa peau, la douleur dans son corps, ses hurlements dans la nuit. Effaré, il passe le bras autour de celui de son cadet, serrant de toutes ses forces pour évacuer l'intense vague de panique qui monte en lui.

Wings : The Sin ManorLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant