The Seventh

150 21 17

Seulement, le soleil se levait une nouvelle fois, et les créatures se mettaient à changer de forme

Oups ! Cette image n'est pas conforme à nos directives de contenu. Afin de continuer la publication, veuillez la retirer ou télécharger une autre image.

Seulement, le soleil se levait une nouvelle fois, et les créatures se mettaient à changer de forme. Mais ça, nos aventuriers ne le savaient pas. Ils avaient tourné en rond pendant des heures, sans vraiment savoir combien, et la nuit était tombée depuis bien longtemps. Ils n'avaient pas non plus prévu que les hamsters pourraient entrer sans problème dans la base, surtout avec la porte grande ouverte, ce qui faisait que maintenant, elle était infestée.

Ils ne s'en rendirent compte que quand les monstres arrivèrent dans la même pièce qu'eux, prêtes à tuer tout ce qui bouge.

« Je vous avais dit qu'on aurait dû refermer derrière nous ! s'exclama le roux.

– C'est pas le moment de nous faire la morale ! répondit SungWoon. WooJin, attrapes toutes les armes qui te passent sous la main et prends-les dans nos sacs, je m'occupe de les ralentir ! ordonna-t-il en s'approchant de la foule ennemie. JiHoon, tu sais piloter les hélicoptères, pas vrai ? Essaie d'en faire fonctionner un pour vous enfuir !

– Tu vas quand même pas te sacrifier pour nous ? demanda celui aux cheveux rouges en commençant à remplir sa sacoche, faisant s'arrêter le teint en vert un instant.

– Si ça vous permet de survivre je le ferai sans aucune hésitation.

– Comment veux-tu qu'on survive sans toi ?! »

L'ex-châtain ne répondit pas et partit à l'assaut. Il se devait de les retenir le plus longtemps possible, pour que ses camarades aient le temps de s'enfuir en hélico. Et dans le meilleur des cas il monterait avec eux, mais l'aîné ne comptait pas trop là-dessus. Ils ne s'en sortiraient jamais tous les trois, c'était une certitude à ses yeux. Alors plutôt que de périr ensemble, autant en laisser un maximum en vie.

JiHoon de son côté, était arrivé aux hélicoptères. Ils avaient l'air en bon état, étonnamment. Il monta à bord de celui qui lui paru le plus apte à voler et tenta d'allumer le tableau de bord. Après quelques manœuvres, il daigna se mettre en marche, mais malheureusement, il n'y avait plus de carburant. Maudissant le monde entier mentalement, l'adolescent balaya rapidement du regard l'entrepôt à travers la vitre, à la recherche de ne serait-ce qu'une indication sur l'endroit où il y aurait de l'essence.

Ne trouvant rien, le roux sortit et se dirigea vers un autre engin. Il réitéra ses gestes : monter, allumer le tableau de bord ; mais pas possible de voler avec celui-là non plus. Commençant à paniquer, il vérifia les sept suivants. Toujours rien.

Le jeune homme tourna rapidement la tête du côté de ses alliés. WooJin arrivait vers lui avec les trois sacs, tandis que SungWoon s'était jeté dans la bataille, et était déjà bien amoché. Le garçon devait faire vite : ce n'était plus qu'une question de temps avant que le plus âgé ne les lâche, et il ne voulait pas assister à ça. Une fois l'ex-brun à ses côtés, les deux se dépêchèrent de trouver de quoi remplir le réservoir d'un des hélicos, jetant des coups d'œil rapides vers celui aux cheveux verts.

« C'est bon je l'ai trouvé ! », hurla le cadet, remplissant déjà un baril, JiHoon accourant pour en remplir un deuxième.

Il leur en fallut encore une dizaine avant que le niveau d'essence soit suffisant pour que la machine puisse s'envoler.

« On y arrivera jamais... soupira l'originaire de Séoul en retournant en courant en chercher un treizième, regardant SungWoon se battre, étonné qu'il soit encore debout.

– Dis pas ça ! répondit le teint en rouge à sa droite. Et fais confiance à SungWoon, il tiendra encore longtemps. »

Une vingtaine de bidons plus tard la jauge était à moitié pleine, mais les deux plus jeunes jugèrent qu'il faudrait qu'elle soit au moins au trois quarts par mesure de sécurité. Alors ils repartirent chercher six barils, remplirent une nouvelle fois le réservoir, et le tableau de bord afficha qu'il était plein. Il ne restait plus qu'à décoller maintenant.

WooJin et JiHoon sautèrent à l'intérieur, et le second se mit à l'avant, alors que le plus vieux lâchait prise. Les créatures commençait à s'approcher dangereusement, SungWoon au milieu d'elles, les deux dans le véhicule complètement paniqués. S'ils ne se dépêchaient pas, il serait trop tard pour leur ami.

Le pilote vérifia rapidement que les trois commandes étaient bien en place et fonctionnelles : palonnier, manche à balais et pas général, puis activa la troisième. L'hélicoptère s'éleva brusquement, faisant sursauter le Busanais. Le roux bougea lentement le manche à balais, les mains tremblantes, pour avancer vers le plus petit de la bande. Il passa les commandes à son cadet, et ouvrit la porte de la machine, se penchant inconsciemment au dessus du vide pour atteindre son aîné.

« SungWoon ! Monte ! s'exclama-t-il entendant sa main, tandis que les monstres essayaient de s'introduire dans l'hélicoptère.

– JiHoon, arrête tes conneries ! Partez sans moi ! répondit le teint en vert, les larmes commençant à monter aux yeux de l'autre.

– Je partirai pas sans toi tu m'entends ! hurla ce dernier.

– Je mourrais de toute façon, j'ai trop de blessures. Je serais mort dans les heures qui suivent de toute manière.

– On peut pas te laisser là !

– WooJin ! Appuies sur la pédale à ta gauche ! ordonna l'adolescent, sachant parfaitement que c'était celle qui ferait monter l'engin dans les airs.

– Je t'en supplie SungWoon– »

Il n'eut pas le temps de finir que l'autre l'avait fait remonter, et avait maintenant la main sur la poignée. Avant de la fermer, il prononça ses derniers mots.

Vivez.

Lump of Nightmares [Wanna One]Where stories live. Discover now