The Sixth

166 22 23

« Qu'est-ce qui a bien pu vous passer par la tête ? se lamenta JiHoon désespéré sur le chemin du retour

Oups ! Cette image n'est pas conforme à nos directives de contenu. Afin de continuer la publication, veuillez la retirer ou télécharger une autre image.

« Qu'est-ce qui a bien pu vous passer par la tête ? se lamenta JiHoon désespéré sur le chemin du retour. Sérieusement, vous avez que ça à faire que de vous colorer les cheveux alors qu'on est tous sur le point de crever ?

– Faut mettre un peu de bonne humeur dans nos vies ! se justifia WooJin. On aurait dû teindre les tiens aussi.

– Mais te faire les cheveux rouges, t'as pas trouvé plus discret ?

– C'était pour compléter le feu tricolore avec toi et SungWoon.

– J'en ai marre de toi.

– Moi aussi je t'aime. »

Si le roux avait pu les gifler, il l'aurait certainement fait. Quelle idée leur avait-il prit de se teindre les cheveux dans un moment pareil ? Le plus jeune s'était retrouvé avec une chevelure rouge, tandis que celle du plus vieux était devenue verte. C'était ce que ce dernier était allé faire aux toilettes d'ailleurs. Il avait trouvé le rayon cosmétiques et était tombé sur les colorations pour cheveux. Pour la première fois de sa vie, JiHoon se disait que SungWoon pouvait être vraiment idiot.

« Si vous vous faites repérer à cause de ça, je m'en fous je vous aide pas.

– Comme tu voudras, répondit celui aux cheveux maintenant verts.

– Je te demande pas ton avis en fait.

– Dis mais t'as tes règles ou quoi ? rit le cadet en sautant par dessus un trou entre deux immeubles. T'es énervé depuis tout à l'heure. Et dis pas que c'est à cause de nous, je sais que c'est faux.

– Non mais c'est rien.

– Arrêtes de mytho, ça se voit qu'il y a quelque chose qui va pas, renchérit l'aîné, les mains dans les poches. Tu nous as pas fait un seul aegyo de la journée ! ajouta-t-il, ce qui fit sourire l'originaire de Séoul.

– Enfin, il est revenu notre JiHoon !», s'exclama l'ex-brun en passant un bras autour de ses épaules, avant de lever la tête vers le ciel.

Ça faisait longtemps que celui-ci n'avait pas pris le temps d'observer l'immensité au dessus de sa tête. À une certaine époque, il passait ses journées à le faire. C'était quelque chose de banal pour lui, s'allonger par terre ou rester à la fenêtre de sa chambre pendant des heures, à regarder ce grand espace bleu. Mais ces derniers temps, il était bien trop occupé pour y faire attention. Il en avait presque oublié son existence, ce qui était fort dommage à ses yeux. Surtout que maintenant, une bonne partie des gens qu'il connaissait était là-haut, raison de plus pour y faire davantage attention.

Le Busanais se demandait s'ils les regardaient, lui et ses deux compagnons, marcher indéfiniment, fuir toute la sainte journée à la recherche d'un endroit sûr. S'ils les voyaient tous les trois, s'ils l'observaient rire, s'ils voyaient JiHoon pleurer et culpabiliser tous les soirs, s'ils savaient que SungWoon travaillait sans relâche pour sauver ses cadets.

Il se demanda si ça avait vraiment du sens, de tenter de rester en vie, alors que la mort les attendait forcément au bout du chemin. Puis l'adolescent se souvint de toutes ces personnes qui étaient mortes.

Ils ne pouvaient pas mourir maintenant. Ils devaient trouver une échappatoire, un moyen de s'en sortir. Les autres ne devaient pas être morts pour rien, il ne pouvait pas leur faire ça. Le garçon aux cheveux rouges voulait revoir sourire le roux, le voir refaire des aegyos pour être complètement embarrassé après, comme il avait eu l'habitude de faire. Il voulait rejouer aux jeux vidéo avec son autre aîné, même s'il perdait toujours face à lui, il n'en avait rien à faire. Il voulait juste que tout redevienne comme avant.

Il était à peine midi quand les trois garçons arrivèrent enfin à la base, qui se situait au Nord-Ouest de la ville, chantant le plus fort possible le générique de Pokémon, histoire de remonter le moral des troupes.

D'après les informations qu'ils avaient recueillies, il s'agissait du Camp Red Cloud, une base américaine implantée en Corée du Sud. Le Colonel Mike Haefner en fut le dernier chef et elle occuperait 0,66 kilomètres carré.

Le problème était la taille de l'entrepôt. Comment trouver des armes dans un endroit aussi grand ? Ce serait comme chercher une aiguille dans une botte de foin.

« De toute façon, va falloir les trouver, on n'a pas le choix. », déclara l'aîné en soupirant, ouvrant la marche vers l'intérieur du bâtiment.

La base était immense. Le plafond était tellement haut que d'après WooJin, même un milliard de SungWoon n'atteindraient pas le toit. En réalité il y avait seulement six mètres au dessus de leurs têtes, mais on lui tendait une perche pour tacler son ami, pourquoi ne la saisirait-il pas ?

Les couloirs étaient tous identiques, toute la surface fermée était quadrillée comme les rues de New York. Autant dire que les adolescents, doués et patients comme ils étaient, avaient passé plus d'une dizaine d'heures à tourner en rond.

« En même temps, si on avait réalisé avant que tourner quatre fois d'affilée à gauche nous faisait revenir au point de départ. », souffla l'originaire de Busan maintenant qu'ils avaient retrouvé leur chemin.

Et ils arrivèrent enfin au stock de l'armée. Il y avait de tout ici : munitions, armes, blindés, hélicoptères, avions de chasse...

« On a de quoi éradiquer toutes les créatures du pays avec ça ! s'exclama JiHoon, une lueur d'espoir dans les yeux.

– J'aimerais trop tout essayer, rit le plus vieux en sautillant dans la pièce.

– Évite de te faire mal avec, tu seras mignon.

– D'accord maman ! répondit SungWoon avec un grand sourire.

– Je suis pas ta mère d'abord.

– Maintenant tu l'es.

– Et c'est qui ton père alors ? questionna WooJin.

– En première position c'était JiSung, mais il est mort, et en deuxième c'était MinHyun, mais il est mort aussi. Donc par défaut c'est toi.

– Sympathique, je passe en dernier, râla celui aux cheveux rouges en faisant semblant de bouder.

– Sorry sorry !

– N'empêche, ça aurait été marrant de venir ici avec eux, pensa à voix haute JiHoon.

– Pas faux, mais ils sont plus là .Alors rendons leur hommage en sauvant le monde ! déclara celui teint en vert en levant son poing vers le ciel.

– On dirait que t'es tout droit sorti d'un film de super héros. », affirma le plus jeune.

Mais au fond, WooJin était totalement d'accord avec son aîné. Ils se devaient de réussir.

Daniel, DaeHwi, JaeHwan, Ong, KuanLin, JiSung, MinHyun, JinYoung, on vous promet d'arrêter ce massacre, que votre mort ne soit pas inutile. On y arrivera.

Lump of Nightmares [Wanna One]Where stories live. Discover now