The Thirteenth

119 17 14

En cette journée de fin de printemps, les deux garçons déambulaient tranquillement sur les toits des immeubles de la ville Yongin, admirant la vue

Oups ! Cette image n'est pas conforme à nos directives de contenu. Afin de continuer la publication, veuillez la retirer ou télécharger une autre image.

En cette journée de fin de printemps, les deux garçons déambulaient tranquillement sur les toits des immeubles de la ville Yongin, admirant la vue. Au moins, ça leur faisait oublier la faim.

Il était onze heures quarante cinq, nous étions un mardi, et les rescapés de cette apocalypse se souvinrent que c'était à l'heure à laquelle ils sortaient de leur cours de mathématiques, il y a plus d'un an de cela. C'est fou comme ça pouvait leur paraître loin.

En attendant, ils étaient toujours à la recherche du centre commercial. Et ce n'était pas aussi évident qu'à Uijeongbu, où le bâtiment était beaucoup plus grand que les autres. Là, une bonne majorité des constructions étaient des gratte-ciels, autant dire que c'était comme chercher une aiguille dans une botte de foin.

Enfin, les jeunes hommes n'allaient pas s'en plaindre. Pour une fois, ils étaient tranquilles. Ils n'avaient pas à se dépêcher pour faire ceci où cela, faire attention s'il y avait des monstres ici et là. Ils avaient juste à regarder où ils mettaient les pieds pour ne pas tomber et admirer ce qu'il se passait autour d'eux.

WooJin se mit une nouvelle fois à observer le ciel, JiHoon à sa droite. Il n'y avait pas un seul nuage à l'horizon et le soleil était pile au dessus d'eux. Rapidement, il se souvint que SungWoon se trouvait aussi là haut, ce qui le fit légèrement sourire.

« Je peux savoir ce qui te mets de bonne humeur comme ça ? demanda soudainement le roux qui le regardait depuis le début.

– Qu'est-ce que tu racontes ? Je suis pas plus de bonne humeur que d'habitude.

– Tu t'es mis à sourire, il doit bien y avoir une raison.

– Je me disais... ça fait longtemps qu'on a pas eu une sortie normale, mentit à moitié le plus jeune sans détourner son regard de l'immensité bleue.

– Parce que c'est normal pour toi de te balader sur des gratte-ciels ? plaisanta l'originaire de Séoul, se déplaçant en marche arrière pour faire face à son ami.

– Oui, bon, tu m'as compris !

– Sinon, pour de vrai ? interrogea l'aîné en croisant ses bras à l'arrière de sa tête.

– T'es bouché ou quoi ?

– Tu mens tellement mal, affirma le roux reprenant sa position initiale, dos à WooJin.

– Pourquoi je mentirais ? demanda celui-ci en s'arrêtant un instant.

– T'as toujours été comme ça. Mentir pour pas blesser les autres ou leur rappeler de mauvais souvenirs, expliqua l'autre avant de se retourner une nouvelle fois vers lui. C'est à propos de SungWoon, pas vrai ?

– Tu m'énerves. »

Il était fort. Très fort. Il ne pouvait donc rien lui cacher. En même temps, ça faisait tellement d'années qu'ils se connaissaient, comment des choses pareilles pouvaient échapper à JiHoon ?

« T'es trop prévisible, rit ce dernier en reprenant sa marche. Deux à zéro pour moi !

– Comment ça deux à zéro ?! s'indigna son cadet, courant légèrement pour arriver à sa hauteur.

– J'ai réussi à te faire sortir et maintenant j'ai deviné que tu me mentais, affirma l'adolescent en regardant son compagnon, un grand sourire plaqué sur ses lèvres légèrement violettes.

– Parce que tu comptes les points pour ça maintenant ? s'exclama WooJin avant de barrer la route à son camarade. Attends un peu, tu vas voir ! »

Et s'en suivi les rires incessants du plus vieux. La voilà, sa vengeance ! Le roux était tellement chatouilleux, il était facile pour le Busanais de le mettre à terre en même pas trois secondes chrono. C'en était presque trop facile.

Deux minutes plus tard, le pauvre JiHoon était au sol, avec des crampes au ventre et à la mâchoire à force de rire, suppliant du mieux qu'il pouvait son camarade de le laisser tranquille, ce qui n'eut malheureusement aucun effet. Le cadet était pour une fois en position de supériorité, autant en profiter.

« T'es tellement faible, affirma-t-il avec un sourire narquois, ce qui lui valu un rapide regard qui se voulait menaçant de la part de son ami, mais toute sa crédibilité s'envolait avec ce sourire sur son visage.

– S'il te plaît WooJin ! J'arrive plus à respirer ! s'exclama sa victime entre deux rires.

– Roh, l'excuse bidon, dit l'ex-brun sans lâcher sa proie.

– Nan mais pour de vrai ! ajouta celle-ci en tentant de se débattre.

– Alors demande moi pardon, ordonna celui teint en rouge en attrapant les poignets de son aîné.

– Pourquoi faire ? interrogea ce dernier en reprenant son souffle.

– Pour la fessée que tu m'as mise tout à l'heure ! répondit WooJin en essayant de garder son sérieux, mais ce fut un bel échec, car il ne put s'empêcher de pouffer de rire après sa réplique.

– Je te prie de m'excuser, chuchota le roux en riant.

– Excuses acceptées. »

Le plus jeune aida son compagnon à se relever, et ils reprirent leur marche.

Au final, les deux avaient fini essoufflés. C'était fatiguant de maîtriser quelqu'un d'à peu près le même gabarit que soi, surtout quand il s'agissait de son meilleur ami, le Busanais l'avait apprit à ses dépends. JiHoon était plutôt puissant, en particulier quand il s'agissait de combat au corps à corps.

Le cadet fut tiré de ses pensées quand le duo arriva enfin au centre commercial.

Étant positionnés sur le toit, ils cherchèrent une trappe pour descendre à l'étage en dessous, ce qui fut rapidement réglé. Une fois à l'intérieur, ils se retrouvèrent dans la galerie marchande, et heureusement pour eux, le plan n'était pas numérisé, sinon ils auraient dû faire tous les étages avant d'arriver au magasin qu'ils recherchaient.

Pour l'instant, la priorité était de trouver à manger, alors leur premier objectif fut de se rendre dans une « grande surface » comme le disaient si bien les pubs à la radio d'après WooJin, qui se trouvait à l'avant dernier étage.

Pas de temps pour l'inspection de sécurité, les deux décidèrent de se séparer, ils mettraient moins de temps dans cette configuration.

Le plus jeune, de son côté, trouva à la vitesse grand V le rayon nourriture et en remplit tous les sacs à sa disposition, que ce soit le sien, celui de SungWoon, ou d'autres qu'il irait piquer aux caisses. Il ne faisait même pas attention à ce qu'il pouvait prendre. Tant que c'était de la nourriture et que ça ne se périmait pas, ça finissait dans son sac. Au bout d'une dizaine de minutes, il en avait déjà six pleins à craquer.

Le plus vieux pour sa part, s'était occupé de trouver de quoi boire, car ça aussi, ça leur manquait énormément, et ils en consommaient plus que de la nourriture. Dans le même style que son camarade, il passait son bras derrière les bouteilles et les faisait toutes tomber d'un coup dans son sac à dos, et quand il n'eut plus de place, il alla chercher un chariot et le remplit à ras-bord.

Continuant dans les allées, JiHoon tomba sur un rayon qui lui rappela des souvenirs. Puis après considération, il se planta devant les étagères, prit un des articles et cria :

« WooJin, je vais aux toilettes ! »

Lump of Nightmares [Wanna One]Where stories live. Discover now