Chapitre 20 : Je ne suis plus face à une merde

1.9K 326 121
                                                  

[Si vous saviez à quel point ça m'a pris du temps la tronche de Macron sur cette image. Trop de photomontage...]


Le débat est enfin fini ! Youpi ! Je vais enfin pouvoir manger mon cordon bleu !

Mais en attendant, Le Pen me regarde d'un regard meurtrier comme celui d'un assassin. Ce n'est pas très rassurant.

On quitte le plateau et on se serre la main, mais on dirait qu'elle veut me déboîter le bras.

— J'en ai pas fini avec toi macaron !

— C'est Macron, rétorqué-je en levant mon index.

Elle crache sur mon doigt. Beurk. Je m'essuie sur elle. Puis on va rejoindre des journalistes qui veulent sûrement faire de magnifiques articles sur moi.

D'ailleurs j'entends Le Pen d'ici.

— Monsieur Macron a vraiment été odieux et arrogant. Il n'arrêtait pas de m'attaquer.

Non mais elle se fout de ma gueule ! Je lui lance un oreiller sur la gueule et me tourne vers les caméras comme si de rien n'était.

— Monsieur Macron, vos impressions sur ce débat ? me demande une journaliste.

— Ça a été un débat très tendu, très compliqué, très complexe, très difficile, très corsé, très ardu, très délicat, très épineux, très laborieux, très malaisé et je dirais même très scabreux.

— Vous venez de dire la même chose Monsieur Macron, rétorque-t-elle.

— L'argent ne se mange pas, c'est tout ce que j'aurais à dire de plus.

Je convaincs les gens vraiment de mieux en mieux. En tout cas, je ne suis pas en train de gueuler comme Le Pen. Elle va sûrement rester ici toute la nuit pour m'insulter. Ce n'est pas très gentil.

Je quitte le bâtiment de TF1 et rejoins ma voiture où se trouve mon chauffeur qui va pouvoir me conduire à mon QG pour voir mes alliés. moi moi moi moi moi

En montant dans la voiture, je remarque que Valls – mon meilleur ami d'enfance même si on ne s'est pas rencontré quand on était enfants parce qu'au final, c'est pareil – m'a envoyé un message.

« Bravo à toi pour ce débat ! »

Il est très gentil. Je lui envoie un smiley – et non un emoji même si c'est pareil – au hasard.

C'est mon ProjetLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant