CHAPITRE 41

1.2K 280 68
                                    

















– Tu as pris tout ce qu’il faut ?
C’était la cinquième fois qu’Antonio posait cette question et il sentait bien qu’il commençait à l’exaspérer. Elle leva les yeux au ciel, et pour la cinquième fois, elle répondit.

– Oui, j’ai tout ce qu’il me faut. Et je te rappelle que tu as toi-même préparé mon sac. En plus à une fusion je ne vois pas ce que je pourrais bien avoir besoin excepté un stylo qui fonctionne.

Il faisait les cent pas de long en large lorsqu’elle vint se mettre devant lui.

– Tu es sur ce ça va ? Si tu ne veux plus de cette fusion tu n’as qu’un mot a dire, et je quitte ces vêtements étrangement trop étroits pour mon corps et on passe toute la journée au lit.

Il se calma partiellement et sourit en l’attirant à lui pour prendre possession de ses lèvres, et leurs gouts était toujours aussi exquis. Elle portait le parfum qu’il avait créé pour elle, et vêtu de ce tailleur tout blanc, les cheveux retenus dans une queue de cheval lâchent, elle était tout à fait sexy. Et oui, son programme à elle était bien plus attrayant que tout ce qu’il voulait faire d’autre mais il n’avait plus le temps.

– Toi tu sais toujours comment me ramener sur terre tout en gardant mon esprit quelque part entre ciel et terre.

Elle rit doucement.

– Pourquoi tu ne viens pas ? Après tout c’est ta société.

– Mon ancienne société, lui rappela une fois encore Antonio. Il avait procédé au transfert de propriété il y’a à peine une semaine, et aujourd’hui elle était celle qui était à la tête de son empire industriel, et Antonio n’en éprouvait aucun frisson, il était juste en paix que ce soit elle, et non pas un gestionnaire lambda.

– Pour tout ce qui concerne l’entreprise, tu es dorénavant la seule dont la signature ait une quelconque importance, moi je suis à présent un simple administrateur. Ils n’ont donc pas besoin de moi là-bas. Mais nous avons déjà tout vu ensemble en long et en large. Après la fusion tu resteras l’actionnaire majoritaire, et pour gérer tout cela tu auras Angus pour t’y aider en plus de Kyle qui te sera d’un excellent conseil à tout instant. Écoute-le donc en priorité. Kyle gèrera aussi les fonds pour les faire fructifier autant que possible afin que ni la fondation ni toi n’ayez le plus petit problème d’argent. Alors une fois encore, fis-toi entièrement en lui comme si c’était moi. Et pour tout ce qui touchera l’aspect légal de tout ce que tu voudras faire, Paul Brown avec qui tu as déjà travaillé par le passé sera là pour t’aider, tu pourras aussi lui faire entièrement confiance. On a déjà parlé de tout cela, tu ne…

Antonio se tut en voyant la manière dont Rainbow le fixait. Il comprit alors qu’il parlait plus comme quelqu’un qui faisait son testament que comme un époux. Il sourit.

– Tu es certain que tu vas bien ? Je peux rester et on reportera tout ceci à…

Il l’embrassa.

– Non mon amour tout va bien. C’est juste que je suis nerveux. Cette entreprise je l’ai battit de rien, et savoir qu’elle fusionnera en perdant ainsi une grande part de son autonomie me chagrine un peu. Mais je sais aussi que c’est ce qu’il y’a de mieux a faire
.
Et comme il le savait, les yeux de Rainbow s’emplirent de larmes.

– Non, il angelo mio, ne pleure pas. On c’était promis qu’on ne repenserait pas a tout ce qui pourrait te faire de la peine. Je sais pourquoi je fais tout ceci, et toi aussi tu le sais, mais tout ceci ne doit pas polluer notre vie car on ne peut rien y changer. Tu t’en souviens ?

Le sacrifice de l'angeOù les histoires vivent. Découvrez maintenant