CHAPITRE 29

1.2K 280 34
                                    
















Elle était sur le point de monter sur une scène afin de supplier les poches les plus lourdes du pays de bien vouloir lui donner un peu de cet argent qui flattait leur orgueil afin de venir en aide à ceux qui dans le monde n’avaient pas tant de chance, ou du moins, c’était l’objectif de cette soirée. Rainbow n’avait pas vraiment besoin de cet argent étant donné le capital conséquent dont disposait Antonio, mais elle ne voulait pas penser à cela. Elle ne voulait plus penser à Antonio, aussi, de sa place légèrement dissimuler, Rainbow regardait la grande salle des fêtes éclairée de mille feux, emplit de tant de femmes en robe de soirée, et d’hommes en tenues élégantes.

Georges comme toujours se perdait en de grands discours fort charmeurs, il avait du talent dans la flatterie, cela était évident. E il avait de nombreux autres talents, compte tenu du fait qu’il avait organiser une telle soirée en un temps record, tout en se débrouillant pour y faire affluer les personnes qui pouvait aider sa cause. Lorsqu’il eut fini de la présenter, il se retourna vers elle, dans un petit sourire, il lui tendit la main.

— Veuillez maintenant accueillir celle qui a rendu cette soirée possible, le petit, mais merveilleux arc-en-ciel qui ne demande qu’à servir son prochain. Avec un sourire qu’elle s’efforça à rendre poli en dépit de sa nervosité, Rainbow monta sur scène sous les applaudissements nourris. — Alors s’il vous plait, Messieurs, Mesdames, ne la décevez pas, conclut Georges en faisant rire tout le monde.  

Ce fut cet instant-là qu’Antonio choisit pour faire son entrée. Immédiatement son regard se posa sur elle, et comme toujours son cœur se dilata comme quand il la voyait. Les mains dans les poches, il écouta difficilement son discours, tant la regarder faisait plus appelle à son cœur qu’a ses oreilles. Et bon sang, elle était magnifique. Elle était drapée d’une robe de soirée au jaune doux. La robe vaporeuse relevait la couleur de ses cheveux de blé mûrs, noués en un savant chignon qui dégageait sa belle nuque, et attirait le regard sur la gorge. Tous étaient debout, et avaient le regard braqué sur l’ange sur la scène.
Regarder Rainbow, et outre sa beauté, c’était sa douceur qui attirait l’attention, elle avait une douceur qu’on ne voulait pas heurter, une paix qu’on ne désirait pas troubler, et un sourire qui vous poussait à en faire de même. Elle avait cette aura la même qui arrivait à la protéger du danger des requins dans cette salle, car à cet instant, aucun de ces magnats de la finance, de l’industrie ne la regardait avec dédain moquerie ou indifférence. On semblait la respecter. Cette femme était spéciale.

Elle dut dire quelque chose de drôle car toute la salle partit dans une grande salve de rires, c’était la deuxième fois, mais lui, il n’avait plus fait attention, beaucoup trop perdue sur celle qui parlait. Sous des applaudissements nourris, elle quitta l’estrade alors que la musique classique reprenait. George était à ses côtés, et elle lui souriait avec sincérité, un sourire si doux, qu’il en eut mal, et toutes ses bonnes résolutions prirent fin. La peur l’envahit. Sans doute était-ce préférable qu’il s’en aille, qu’il la laisse continuer sa vie.

Giovanni lui avait monté la tête avec toutes ces conneries. Les prêtres n’étaient que rarement de bons conseils. Ces derniers vivaient dans un monde beaucoup trop parfait pour les coupables tels que l’homme qu’il était. Rainbow releva les yeux, et croisant son regard, son sourire s’évanouit, et la culpabilité d’Antonio grandit. C’était une femme pareil qu’il avait blessé, c’était un sacrilège. Il détourna les yeux.

Que lui arrivait-il ? Depuis quand était-il ainsi ? Faible, et couard ?
Il avait pris la décision de ne pas la recontacter pour éclaircir le malentendu, et la voir le culpabilisait. Et maintenant qu’il était tenté de lui dire toute la vérité, il avait peur qu’elle le rejette.

Le sacrifice de l'angeOù les histoires vivent. Découvrez maintenant