CHAPITRE 37

1.1K 285 20
                                    
















Voici l’Agneau de Dieu. Voici celui qui enlève le péché du monde. Heureux les invités aux Noces de l’Époux.

Avec respect et une profonde adoration, Giovanni éleva le Saint Corps, tandis que toutes autres personnes dans la petite chapelle étaient prosternées, tous le regard levé vers l’Eucharistie, tous sauf lui, Antonio n’y arrivait pas. À ses côtés il entendit la douce voix de sa Rainy ainsi que celle de toute l’assemblée répondant à l’appel :

— Seigneur, je ne suis pas digne de te recevoir, mais dit seulement une parole, et je serai guéri.

Jamais de sa vie Antonio n’aurait cru qu’une pareille phrase puisse être vraie. Jamais. Mais à cet instant, tout de lui hurlait et rappelait la souillure qui le revêtait tel un manteau fait sur mesure et qui l’empêchait de répondre. Pourtant tout avait bien commencé. Tremblant telle une feuille sous les moqueries de Kyle il avait attendu l’arrivée de Rainbow qui avait fait son entrée aux bras du père Andrews. Jamais il n’avait vu de femme aussi belle, jamais il n’avait cru que son cœur puisse de la sorte déborder de joie et de vie rien qu’en la voyant, rien qu’en comprenant ce qui allait se passer. Elle était somptueuse dans sa belle robe blanche, d’une simplicité qui la rendait parfaite. Pas de fioritures, ou d’exagération, une robe qui n’incarnait que pureté, que douceur, qu’amour, que vie, et toutes ces choses avait été visible sur son visage aux joues rendues roses par l’émotion. Ses beaux yeux à la couleur du ciel avaient été floutés par les larmes qui la rendaient adorable lorsqu’il avait soulevé à un moment donné le voile. Ses cheveux étaient tressés en toute simplicité avec une belle couronne de fleurs blanches rouges et bleus qui rehaussait sa beauté.

La regarder, et Antonio avait l’impression de contempler un ange, son ange. Et penser aux anges lui fit craindre encore plus le propriétaire qui habitait la chapelle. Dieu savait-il qu’il avait perdu un ange ? Viendrait-il le récupérer son ange ? Savait-il qu’il laissait son ange épouser un démon ?

Sa nervosité avait été grande, puis elle lui avait souri, et il avait été calmé comme par magie. Toute la messe c’était déroulé sans accro, dans l’assistante il y’avait Kyle, ainsi que Paulina qui avait bien voulu l’accompagner tout en précisant qu’elle était venue parce que Rainbow lui avait demandé d’être sa dame de compagnie. Paul Brown son notaire ainsi que Cecilia sa femme n’avait pas manqué de venir. Il y’avait aussi quelques personnes des maisons alentour qui avaient voulu assister à cet événement heureux dans une chapelle rénover pour l’occasion. Il y’avait quatre enfants de chœur tous de blanc vêtu pour les chants mais aussi les lectures. Et toutes ces personnes étaient à genoux, toutes ces personnes semblaient être en extase devant le Saint Corps élevé, toutes ces personnes s’unissaient au prêtre pour présenter le Sacrifice suprême au Père Eternel pour le pardon de l’assemblé, et celui du monde. Et Antonio avait l’impression d’être un démon qui s’immisçait à une fête à laquelle il n’était pas invité, sans trouver que ces mots étaient une exagération.

Cela faisait dix ans qu’il était dans les mauvais papiers du Patron, et il avait le culot de se présenter ici. Son cœur se serra si fort qu’il cessa de respirer, il ferma les yeux et baissa la tête honteuse, en sentant la transpiration glisser le long de sa colonne vertébrale. Sa mère l’avait parlé de toute cette spiritualité enfant, et c’était intéressant surtout à Noël quand il devait assister à la messe, participer à la chorale pour enfant, sa mère lui disait alors que Dieu était content quand il entendait un enfant chanter avec les anges au ciel, alors lui aussi il avait été content de faire de la joie pour Dieu. Puis les choses avait empiré dans sa vie en dépit de son jeune âge alors Dieu avait été son refuge, et en grandissant il s’était aperçu que ce que le Père au ciel demandait n’était pas aussi intéressant que ce qu’il interdisait de faire. Aussi il a relégué celui qu’il qualifiait dorénavant et cela devant tout le monde de trouble-fête, afin de pouvoir vivre sa vie comme il l’entendait, doucement Dieu ne devint qu’une notion vague sans aucune espèce d’importance dans ses prises de décision. Et un jour, il avait compris que le diable existait lorsqu’il l’avait entendu, puis il avait rencontré Rainbow, alors Antonio avait réalisé que le Paradis aussi devait exister, car pareille âme ne pouvait habiter la terre sans qu’un Créateur par excellence ne soit. Dieu existait donc ce n’était pas une fable, le diable aussi, il l’avait rencontré. Le paradis et l’enfer n’étaient plus que de simples mots, mais une réalité certaine, et lorsque le glas sonnera pour lui et Rainbow, jamais il ne pourrait la retrouver ou bien même l’attendre ou la voir de là-haut, car lui il serait à une destination opposé.

Le sacrifice de l'angeOù les histoires vivent. Découvrez maintenant