Chapitre 33

56 8 3
                                                  

La majorité des combats ont cessé. Andrew vient se poster devant Lanthane et se tourne vers toutes les personnes présentes dans la salle.

- C'est fini, Lanthane est mort et son combat avec lui, entame-t-il d'une voix forte. Posons tous nos armes, tous ensemble.

Un blanc s'ensuit. Personne n'ose être le premier à déposer les armes. C'est finalement du côté des traîtres qu'on entend le fer tomber sur la pierre en premier. Puis une cascade de bruit se fait entendre. Bien que tout le monde soit à présent désarmé, personne n'ose se regarder dans les yeux.

- Bien aidons nos blessés maintenant, termine Andrew avant de rejoindre Juditte.

Dans la grande salle s'élève un brouhaha lorsque tout le monde se met à parler et à aider toutes les personnes à terre.

Je me traine difficilement jusqu'à Théo, agenouillé près de Lanthane. Il fixe la dague enfoncée dans le corps immobile de son père. Prise de tristesse et de pitié, j'enroule mes bras autour de Théo et pose ma tête contre son dos. Je le sens tressaillir, et j'ai peur un instant qu'il me repousse, mais il se laisse faire, n'offrant aucune résistance. Il pose sa main sur la mienne, puis se dégage de mon étreinte avant de se lever et de s'en aller.

Une fois seule au contact de Lanthane, je m'éloigne le plus vite possible afin de rejoindre Andrew et Juditte.

- Il faut accueillir les traîtres à l'académie, dis-je directement.

Je me rends compte alors que ma phrase est un peu rude pour des retrouvailles. J'aurais peut-être dû commencer par un simple merci avant d'exiger une telle demande. Les deux leaders se regardent puis Juditte hausse une épaule apparemment pas contre. Voyant Andrew un peu plus perplexe, je continue :

- Sans eux, nous serions probablement morts. Ils nous ont aidé à vaincre Lanthane.

- OK, dit-il après un long soupir.

Mon regard se pose alors sur Alex à genou devant sa sœur allongée sur le sol. Elle tente de le repousser, mais au lieu de s'éloigner, Alex l'aide à se relever.

- Certains renégats mériteraient aussi d'avoir un nouveau foyer, dis-je sachant que ça ne leur plaira beaucoup moins.

- Hors de question, dit Juditte.

- Ils n'auraient même pas envie de se joindre à nous, complète Andrew.

- Regardez ! Lanthane est en train de se vider de son sang seul au milieu de la salle et aucun d'entre eux ne va lui porter secours !

Ils regardent tous les deux Lanthane.

- On a qu'à accueillir ceux qui veulent, continué-je, et le conseil fera un vote pour savoir s'ils peuvent rester.

- Dans ce cas, annonce-le toi-même, souffle Juditte.

Je monte quelques marches afin d'être un peu plus visible.

- Maintenant que tout ça est terminé, je vous demande un peu d'attention. Tous les renégats seront accueillis à l'académie, commencé-je.

- Plutôt crever que se joindre à vous, me coupe Alan.

Je jette un regard à Andrew qui ne paraît absolument pas étonné de la situation, pendant qu'Alan sort de la salle d'un pas rapide.

- Ils seront accueillis temporairement, jusqu'à ce que le conseil prenne une décision permanente, terminé-je.

Ne voulant pas créer plus de désordre, je n'ajoute rien de plus et redescend les quelques marches.

En regardant la salle et toutes les personnes qui y sont, je me rends compte qu'il faut que je remercie la plupart d'entre eux pour tout ce qu'ils ont fait, mais il faut surtout que je vois Alex. Je le cherche du regard et le vois enfin au bout de la salle. Je m'avance déterminée vers lui et ignorant la personne avec qui il parle, je l'entoure de mes bras et pose ma tête sur son torse. Ses mains se posent dans mon dos et me serrent.

Louise MayetLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant