Chapitre 4

103 13 0
                                                  

Lorsque j'entre dans la salle des douches communes, je vois trois filles devant les éviers. Elles me dévisagent puis elles se dirigent vers moi.

- Alors c'est toi la nouvelle, me dit la première d'un air nonchalant. Je m'appelle Alicie.

Ok... Je sens déjà qu'elle ne va pas me plaire.
Ses cheveux blonds sont parfaitement peignés, ils sont joliment bouclés et ses yeux bleus sont maquillés d'un trait d'eye-liner noir qui souligne son regarde. Malgré sa beauté angélique, elle n'a pas l'air d'être un ange. Elle s'approche de moi tellement près que je sens son souffle sur mon visage quand elle parle.

- Écoute moi bien, me chuchote-t-elle. Je te connais pas, alors je ne te fais pas confiance. Donc si ta présence attire Lanthane vers nous, ou si pire encore tu es de mèche avec lui, je te promets que je te tue de mes propres mains.

Derrière, deux filles rousses me fixent d'un regard noir. Elles semblent être sœurs. Elles ont les mêmes cheveux roux, le même visage rond et le même petit nez retroussé.
Je veux lui répondre qu'elle ne me fait pas peur mais je n'ai pas le temps.

- Venez Véro et Christina!

Elles ramassent leurs affaires et s'éloignent en laissant la porte ouverte derrière elles. J'ai l'habitude d'être traitée comme ça, c'était un peu la même chose dans mon ancien lycée. Partout où on va, il y a toujours une peste qui se croit au dessus de tout et qui n'est jamais sans ses sbires toujours cachés dans l'ombre derrière elle.

J'entre dans une cabine de douche et je pose mes vêtements sur le haut de la porte. L'eau me détend, alors je ferme les yeux et je reste quelques minutes la tête sous la pomme de douche.

Je prends ma serviette et me sèche activement pour ne pas avoir froid. Je cherche mes vêtements. J'enroule ma serviette autour de moi et j'ouvre la porte pour regarder s'ils ne sont pas tombés. Mais ils ne sont nulle part.
À tout les coups quelqu'un est venu prendre mes vêtements pendant que j'étais sous la douche. Merveilleux! Je suis obligée de rejoindre ma chambre avec seulement ma serviette enroulée autour de moi.

Plusieurs personnes me regardent passer, certains me sifflent, d'autres se moquent de moi et beaucoup rient quand je passe devant eux.

- Tu as perdu quelque chose novice? Me dit un grand garçon avec les cheveux noirs qui lui tombent sur les épaules.

Il ricane pendant que je passe à côté de lui, ignorant sa moquerie.
Malheureusement, Théo se trouve également dans les couloirs à ce moment et lorsque je lui passe devant, je m'empresse d'accélérer le pas. Je rentre dans ma chambre et je ferme rapidement la porte. Je m'habille et m'assieds sur mon lit.

Ici, j'ai pu avoir un nouveau départ, et pourtant je suis toujours différente des autres. Je suis sûrement la seule de mon âge qui n'a pas de don ou qui ne l'a pas encore découvert et personne n'a l'air de m'apprécier à part quelques uns qui vont certainement s'éloigner rapidement de moi pour ne pas être les amis de « la novice ». Ce n'est sûrement pas ma place ici pourtant je n'ai nulle part d'autre où aller.
Oh arrête de te plaindre, c'est pas comme ça que tu vas t'intégrer, me dis-je à moi-même.

Je n'ai pas envie d'aller manger maintenant, mais j'y vais quand même pour éviter d'arriver après tout le monde et d'être encore dévisagée. Presque tout le monde est là mais il reste quelques places vides. Je m'assieds à ma place habituelle. Gary et Juditte ne sont pas encore là, mais Alex est en face de moi. Il a la tête posées dans ses mains et il n'a pas l'air d'être en forme.

- Où est-ce qu'ils sont les autres? Lui demandé-je gentiment.

Il relève la tête.

- J'en sais rien, me répond il durement.

Louise MayetLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant