Chapitre 23

60 9 11
                                                  

La petite minorité qui arrivait à ne pas me détester jusqu'à présent, fait désormais partie des personnes qui me lancent des regards noirs et accusateurs à longueur de journée. Alicie vient me voir régulièrement avec son petit sourire narquois pour me rappeler que tout le monde me déteste et que tout est de ma faute.
Les seules personnes qui m'apprécient encore sont Alex et Octobre. Même Juditte et Andrew semblent avoir pris un peu leurs distances avec moi. Mais malgré les événements, je peux tout de même siéger au conseil.

Je rentre la dernière dans la salle de réunion et m'installe à côté d'Alex.

- Bien, nous sommes réunis pour discuter de cette semaine, commence Andrew. Il est clair que Lanthane connait notre emplacement, comment ? Je ne sais pas, mais la vraie question est : pensez-vous que nous devons changer de lieux de résidence ?

Nous nous regardons tous attendant que l'un de nous prenne la parole en premier.

- C'est un oui pour moi, affirme Juditte. Nous ne pouvons pas nous permettre d'être à découvert et encore moins en cette période. Ils ne vont pas s'arrêter là, ils vont attaquer à nouveau maintenant qu'ils ont repéré les lieux.

- Peu importe où nous irons, Lanthane découvrira toujours où nous sommes, intervient Alex en secouant la tête. Ce n'est qu'une question de temps, alors autant rester ici.

- Surtout que nous sommes sur une île, ce qui nous assure une protection supplémentaire, ajoute Mickaël. En plus, nous sommes à l'écart des villes, ça évite les trop gros dégâts pendant les attaques. Je vote contre la délocalisation de l'académie.

- Je pense également qu'il est préférable de rester, reprend Andrew. Nous avons réussi à nous reconstruire ici, ça ne sert à rien de déboussoler tout le monde à nouveau. Louise, la majorité est déjà atteinte, mais quel est ton vote ? me demande-t-il en se tournant vers moi.

- C'est oui, pour moi aussi. Déménager à nouveau ne nous permettra pas d'être plus en sécurité pour l'instant.

Juditte est agacée et s'affale sur le dossier de sa chaise me lançant un rapide coup d'oeil que je n'arrive pas à déchiffrer.

- Dans ce cas, nous allons devoir revoir l'organisation de l'académie, dit-elle. Nous ne pouvons pas à nouveau, nous laisser surprendre par une attaque de ce genre. Quelles sont vos propositions ?

Un blanc s'en suit.

- On pourrait mettre en place une surveillance 24h/24, tente Mickaël.

- Tu veux dire comme des rôdeurs qui patrouilles dans les villes voisines? Demande Andrew.

- Non, on a pas assez d'effectif pour faire ça, répond Juditte, et puis ça serait trop dangereux pour les élèves de les laisser éparpillés.

- Il y a deux phares aux extrémités de l'île, affirme Alex. Un élève dans chaque phare en permanence pour surveiller l'horizon. Si Lanthane attaque, on aura cette fois-ci le temps de se préparer.

- Ça me semble une bonne idée, confirme Andrew.

- Il faudrait aussi qu'on s'occupe de l'armurerie. On a pris beaucoup trop de temps à s'armer, reprend Alex.

- Bien, ce sont des bonnes idées, dit Juditte. Louise une idée ?

- Je pourrais peut-être aller parler à Lanthane, c'est moi qu'il veut.

Alex se retourne vers moi, le visage dur.

- Tu ne quitteras pas cette île, c'est hors de question.

Les autres membres du conseil nous regardent en silence, puis Juditte annonce la fin de la séance.

***

Louise MayetLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant