Chapitre 25

63 9 7
                                                  

Un garçon, dénommé Alan, me fait visiter les souterrains du repère. Les quelques galeries aménagées sont principalement organisées autour de l'immense salle où se trouve Lanthane. À ma grande surprise, je découvre qu'il n'y a pas de chambres individuelles, seulement plusieurs dortoirs composés de nombreux lits superposés disposés les uns alignés aux autres.

- C'est ton lit, me dit Alan en me montrant un lit en hauteur. Le mien est juste en dessous.

Pendant que je place des draps propres sur mon lit, Alan est assis sur le sien et me parle de différentes choses, de l'organisation, de la vie quotidienne.

- Lanthane nous appelle "les renégats", continue-t-il. Cela montre que nous avons renier notre vie, notre famille et tout ce qui nous entourait pour être désormais fidèle à Lanthane.

Tout en l'écoutant, je vais m'assoir en face de lui, sur un lit inoccupé.

- Es-tu prête à être une renégate? me demande-t-il soudainement.

- Pour moi, je le suis déjà, affirmé-je sans crainte. J'ai déjà tout laissé derrière moi.

- Mais tu n'as pas encore prouvé que tu es fidèle à Lanthane, enchaine-t-il presque en me coupant la parole.

J'ouvre mon sac et en sors le dossier contenant les plans de l'académie.

- Alors en voici une preuve.

- Pas mal, ça lui plaira, dit-il un léger sourire en coin. Mais as-tu réellement renié ta vie d'avant?

Pas le moins du monde.

- J'ai tout laissé derrière moi et en aucun cas je ne ferais demi-tour.

Il acquiesce en silence avant de se lever et de se diriger vers la sortie.

- J'ai pas mal de chose à faire, je dois y aller. Dans une heure, le repas sera servi dans la grande salle.

Il sort du dortoir me laissant toute seule. J'aimerais aller directement dans la grande salle pour le diner, mais malheureusement  l'attente va être longue. Je n'ai pas mangé depuis hier soir et mon ventre ne cesse de me le rappeler. Quoi de mieux pour passer le temps, qu'une bonne sieste? Je monte dans mon lit et m'affale sous les couvertures.

***


Je suis réveillée par quelques personnes qui rentrent dans le dortoir. J'espère grandement que je n'ai pas raté le dîner. Après s'être changé, le groupe ressort et je m'empresse de descendre de mon lit superposé et de les suivre. À ma grande joie, nous arrivons dans la grande salle où quatre longues tables sont dressées. Je remarque qu'à chaque place se trouve un nom, alors je me mets à la recherche du mien.

Je le repère rapidement à une table et alors que je m'apprête à m'assoir, un grand jeune homme, qui doit bien faire deux têtes de plus que moi, me saisit par le col de mon pull et me soulève presque.

- Es-tu sûr d'être à la bonne place? Me demande-t-il.

Il me fixe de ses yeux féroces sans relâcher une seule seconde sa poigne et je ne peux prononcer le moindre mot. Je tente de vérifier le nom sur l'étiquette, mais il s'agit bien du mien.

- Y a-t-il un problème Igor? Demande la voix de Lanthane très calme.

- On devrait la tuer tout de suite, répond l'intéressé sans détourner le regard de mon visage blême.

Ces mots me font frissonner. Je le regarde dans les yeux, non pas de défi, mais plutôt de peur.

- Si quelqu'un doit la tuer, ça sera moi.

Louise MayetLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant