Epilogue

66 10 4
                                                  

Comme tous les matins depuis une semaine maintenant, je me réveille aux côtés d'Alex. Ses bras m'entourent et son souffle chaud se répand sur ma nuque. Je devine à la cadence paisible de sa respiration qu'il est encore endormi. Je soulève délicatement son bras et m'extirpe silencieusement du lit.

- Tu t'enfuis à nouveau ? me demande-t-il d'une voix pâteuse.

- Je dois faire ma valise, dis-je alors qu'il s'étire dans le lit.

- Tu n'es pas obligé de partir.

Il se redresse et me regarde avec ses yeux attendrissants.

- La rentrée est dans un mois, je dois être prête.

Son regard se perd dans le vide.

Il y a deux jours, j'ai demandé l'accord du conseil pour que je puisse faire mon année de terminale dans le lycée où Fergus va faire sa rentrée en seconde. Tout le monde a été surpris de ma décision et même si cela n'enchante pas Alex, il a donné son accord, tout comme le reste du conseil.

Je termine ma valise et une fois qu'elle est prête, je rejoins Alex sur le lit et me blottis dans ses bras.

- On s'en fiche d'avoir son bac, me dit-il. Regarde, moi je ne l'ai pas et pourtant je suis toujours aussi beau.

Je souris mais je sais qu'il utilise l'humour principalement pour se rassurer lui-même.

- J'ai envie de finir le lycée, chuchoté-je contre son torse. Ça n'a aucun rapport avec toi ou qui que ce soit, c'est juste une décision personnelle. Mais promis on se verra le plus souvent possible.

Lorsque j'ai finis de parler, je sors à nouveau du lit et tire ma valise jusque dans le couloir. Fergus est prête elle aussi et nous nous dirigeons toutes les deux vers le bateau. Nous embrassons les quelques personnes qui ont eu le courage de se lever ce matin et nous installons nos valises dans les soutes. Je sers une dernière fois Alex dans mes bras, puis je grimpe à mon tour dans l'embarcation.

Alors que le moteur du bateau commence à gronder, je regarde Alex.

- Fais pas cette tête-là, on se voit vite, lancé-je par-dessus le bruit des vagues s'écrasant contre le bois de la coque.

Un sourire se dessine sur ses lèvres et le mien s'agrandit. Je jette alors un coup d'œil à Fergus qui, elle, s'impatiente de faire sa rentrée en seconde.





Voilà, c'est fini! J'espère que l'histoire vous aura plu. N'hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé, toutes vos critiques ou vos conseils aussi. 

J'ai réfléchi à une suite, cependant ce n'est pas encore concret. J'ai quelques pistes, mais si j'en fais une, j'attendrais que l'histoire soit bien avancée pour la publier!

A bientôt :)

Louise MayetLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant