Chapitre 22

4.9K 214 19
                                    

PDV Ellie

« - Je sais pas du tout si j'ai envie de le voir là. D'un côté, il ne doit pas savoir que je suis au courant donc il va pas comprendre, mais d'un autre, c'est au dessus de mes forces. Comment tu veux que j'ai confiance en lui s'il a été capable de me mentir sur un truc aussi important pendant aussi longtemps ? Et puis même, c'est pas une décision à prendre à la légère, Pierre peut avoir tout ce qu'il veut pour lui, il en reste pas moins tout ce que je ne veux pas finalement.
- T'entends quoi par là ? me demanda Quentin, dubitatif.
- Si on réfléchit bien, c'est un gars qui ne peut pas avoir une vie stable vu qu'il est la plupart du temps à l'autre bout du monde. Or, la stabilité, c'est le maître mot de ma vie. Ensuite, en côtoyant quelqu'un d'aussi connu, y'a pleins de choses à prendre en compte qu'il n'y a pas besoin en temps général. T'imagines, première fois où on se rapproche, il y a déjà des paparazzis. Je suis clairement pas chaude pour que toute ma vie soit déballée sans mon consentement, c'est déjà trop à mon goût là. Et puis, même.
- Ellie, Ellie, calme toi, tu ne penses pas que si tu l'aimes, tu peux passer au dessus de n'importe quelle épreuve. Encore une fois, je ne veux pas t'influencer, je veux juste que tu ne prennes pas des décisions que tu pourras regretter plus tard, par peur de l'inconnu.
- Tu m'énerves Quentin, laisse moi dans ma panique, je sais que t'as raison, mais je veux pas l'entendre, j'aime bien mon confort, riais-je en serrant un coussin dans mes bras pour faire passer mes nerfs.
- Bon déjà, tu vas arrêter de me martyriser ce coussin, il ne t'a rien fait, me dit-il en me l'arrachant des mains.
- Eh !
- Taratata, tu vas arrêter de te lamenter sur ton sort alors que t'as un des célibataires les plus convoités au monde à tes pieds, ensuite on va aller se manger une bonne pizza, allez viens !
- NOONNNNNNNN, ne dis plus jamais le mot pizza, ça me fait penser à Elliott, ahhhhhhh !
- Pardon, pardon, je retire, mais on va pas manger de la soupe quand même !
- Tout ce que tu veux mais pas des pizzas.
- Ça marche, je vais commander des tapas alors !
- QUENTIN JE TE DÉTESTE.
- Je sais, affirma-t-il avec un clin d'œil.

PDV Pierre

« - Charles, elle a dit qu'elle était pas libre.
- Oh oh, ça pue là.
- Oui, c'est normal, t'es à côté de moi.
- EH MAIS ÇA VA OUI !
- Fallait que mon cerveau fasse diversion, désolé. Elle m'a dit hier qu'elle avait 2h de pause demain pour manger donc vraiment elle est censée pouvoir.
- Bon bah, elle l'a appris, je crois.
- Purée, je réalise pas à quel point ça craint là.
- Fais voir son message, elle est froide ou ?
- Elle a juste répondu « pas dispo désolé ».
- Oula, t'es mort là, je veux pas dire que je te l'avais dit qu'il fallait lui dire mais bon je te l'avais dit pas mal de fois.
- Ta phrase à aucun sens, en plus, tu m'aides pas là, Charlot. La journée était trop parfaite, c'était trop beau pour être vrai.
- Roh, fais pas ta victime Pierrot, tu peux t'en prendre qu'à toi-même.
- Eh mais qu'est-ce qu'il t'arrive toi ! Tu devrais me soutenir !
- Non, je suis ton meilleur ami, mon rôle c'est d'être toujours honnête avec toi, même si ça te fait pas plaisir. Désolée, mais là t'as abusé de sa naïveté, tu lui as menti droit dans les yeux plusieurs fois, c'est normal qu'elle t'en veuille. Après, je pense qu'elle tient quand même bien à toi donc laisse lui quelques jours et elle devrait te renvoyer un message pour te demander des comptes.
- Depuis quand t'es aussi mature toi ?
- Je conduis des voitures qui vont à 300 km/h, je te rappelle, encore heureux que y'a quelque chose là-haut, me répondit-il en pointant sa tête.
- T'as pensé au fait qu'elle a sûrement dû l'apprendre pour toi aussi ?
- OH PURÉE DE POMME DE TERRE, J'AVAIS PAS PENSÉ À ÇA, OH NON ELLIE. COMMENT JE VAIS FAIRE À TON MARIAGE SI TA FEMME ME DÉTESTE ? s'écria-t-il en s'écroulant sur le canapé.
- C'est bien t'as le sens des priorités mon Charlot, allez viens-là, on va se consoler en commandant un bon repas.
- Oh ouais, je rêve de pizza là !
- NON NE PARLE PAS DE PIZZA SALE FOU, ÇA ME FAIT TROP PENSÉ AU VIEUX SERVEUR DE LA PIZZERIA, TOUT SAUF ÇA.
- Ça et les tapas du coup, si je suis ta logique.
- Voilà, t'as tout compris. »

Mon bel inconnu - Pierre GaslyOù les histoires vivent. Découvrez maintenant