THE END

13.5K 492 1K
                                    

Salem aleykoum, Salut

Bissmilah❤

Hidayaa: Libère moi...

"Oh mi amor je t'aimerais jusqu'à la mort"

Issam

Quatres jours sont passés je suis plus que stressé.
Elle dort toujours.
Je vais péter un câble je vous le dit clairement.

J'allais la voir tout les jours c'est limite si je passais mes journées là-bas.

J'ai été interrogé également concernant ce qui c'est passé et bien Djirbil et lui-même sont enfermés entre quartes mûr.

Ils attendent le réveil de Hidayaa pour l'interroger elle aussi.
Et si elle ne se réveille pas et bien..le jugement sera fait.

J'y croyais et je gardais toujours espoir car pour moi c'était juste impossible.

Et aussi, mon père, je me suis réconcilié avec lui mais genre truc de ouf c'est même lui qui m'a calmer quand je tapais mes crises parceque la vérité je suis sous pression là, un truc de travers et ça part en sucette.

Moi: Bon Hidayaa, arrête de faire la morte zebi et lève toi, bouge, danse, chante, parle, saoule moi comme tu le fais d'habitude.

Hidayaa:...

Moi: Tu me manques.

Toujours rien.
Je soupire.

Moi: Dans 3 jours ils te débranches Hidayaa je veux pas. Alors bouge toi, je sais que t'aime dormir mais là t'abuses du bail.

Je souffle d'agacement en tapant du pied.

Mon téléphone sonne, je regarde c'est mon père.

Je décroche.

Conversation téléphonique

Moi: Allô?

Mon père: Ouais allô t'es où??

Moi: Hôpital.

Mon père: Avec elle?

Moi: Ouais.

Mon père: Toujours rien?

Moi:*En soupirant* Toujours rien.

Mon père: T'inquiète pas, elle va bientôt se réveiller in shaa Allah.

Moi: In shaa Allah j'espère.

Mon père: On prie tous pour elle.

Moi: Hum..

Mon père: Vasy je te laisse.

Moi: Vasy Salem.

Mon père: Salem.

Bip bip bip

Fin de la conversation téléphonique

🎉 Vous avez fini de lire 𝑯𝒊𝒅𝒂𝒚𝒂𝒂: 𝑳𝒊𝒃𝒆̀𝒓𝒆 𝒎𝒐𝒊... 🎉
𝑯𝒊𝒅𝒂𝒚𝒂𝒂: 𝑳𝒊𝒃𝒆̀𝒓𝒆 𝒎𝒐𝒊...Où les histoires vivent. Découvrez maintenant