.39

11.9K 511 340
                                    

Salem aleykoum, Hey

Bissmilah❤

Hidayaa: Libère moi...

Hidayaa

La semaine est passée et je ne sais pour quelle raison j'attendais avec impatience la venue d'Issam.
J'avais bien évidemment eu une discussion avec ma mère et je crois que je vais accepter..

J'avais un petit peu la haine je vais pas vous mentir, mais d'un côté je remerciais Allah que se soit Issam l'individu qui me servira de mari et pas un autre.

Parceque en vrai, si je réfléchis et que je ne fait pas l'égoïste, ma mère avait raison.

Lénaa était surexcité comme si elle était à ma place.
Amjad c'était pareil mais d'un coter il était un peu dégoûté.

Ma mère était..triste.
Elle s'en voulait parcequ'elle voyait que je n'étais pas trop convaincu.

Mais je sais que c'est pour mon bien alors je ne lui en veux pas.
Sachant que c'est même pas le moment de lui en vouloir.

Lénaa: Arrête de stresser y'a juste Issam qui vient c'est pas la mort.

Moi: Je stresse même pas sale conne.

Lénaa: Menteuse.

Au même moment ça toc à la porte.

Lénaa: Ah bah tiens c'est lui.

Moi: J-

Ma mère: HIDAYAA VA OUVRIR!

Moi: OK!

Lénaa: Hoho tu l'accueil zehma c'est trop chou.

Moi: Lénaa ta gueule s'il te plaît.

Je vais donc ouvrir avant que ma mère me cours après.
Une fois la porte ouverte je tombe bien évidemment sur Issam qui était au passage accompagné de tata Israa.

Je la prend délicatement dans les bras en lui demandant si ça allait bien avant de serrer respectueusement la main de Issam sous son regard gênant.

Je les fait donc entrer dans le salon et apriori tata Israa et ma mère se connaissent ce qui est en fait tout à fait logique vu qu'elle habite ici.

Puis ils ont commencé à parler du mariage jusqu'à ce que vint la question, "C'est bon pour le mariage?".

J'avais fini par dire oui en fuyant le regard d'Issam. Tata Israa était très heureuse.

Je venait de me rendre compte dans la merde dans la quelle je m'étais aventurée.
Bah dit donc..

[...]

Je vous passe une semaine et vous savez quoi? Je suis fiancée à Issam.
Incroyable non?

Le pire dans tout ça c'est que l'ont ne se parle presque pas.
On avait beaucoup trop honte et nous étions beaucoup trop gêné.

C'est vrai que le mariage ne va pas s'organiser avec un seul regard.
Mais se serait bien parceque les regards je vous jure c'est vraiment pas s'qui manque.

𝑯𝒊𝒅𝒂𝒚𝒂𝒂: 𝑳𝒊𝒃𝒆̀𝒓𝒆 𝒎𝒐𝒊Où les histoires vivent. Découvrez maintenant