.47

11.6K 464 192
                                    

Salem aleykoum, Hey

Bissmilah❤

Hidayaa: Libère moi...

"Je prendrai soins de toi comme me glock que j'ai sur moi"

Hidayaa

Moi: Issam c'est lui, je te jure c'est lui..

Il sort de la voiture, il n'était plus cagoulé mais habillé de la même façon. Il nous voit puis sourit.
Mais il voit les trois personnes autour de nous et son sourire disparu.

Issam me tire et me place derrière lui.

J'avais ma main dans la sienne que je serrais tellement fort vu la peur qui m'habitait.

Issam: C'est lui?

Moi: Oui..

Issam: Il va rien faire y'a des gens, il va flipper il a peur que ça appelle les condés.

Je ne répond pas et je voit le mec avancer, il rentre dans le parc et avance vers nous, je tremblais comme une malade mentale.

Il passe à coter de nous et nous lâche un gigantesque sourire.
Son sourire faisait plus peur qu'autre chose.

Il me regarde en faisant ressortir ses yeux, il me fixe puis sourit.
Je vous jure que son sourire fait trembler.

Je recule un peu en serrant encore plus fort la main d'Issam.

Issam:*Chuchotant* Regarde là pas, enculé.

Il rit et trace sa route.
Issam regarde tout le monde.

Issam: Vous avez un problème?

Aucun ne répond.

Moi: Remercie le mec et la meuf, sans eux je serais déjà morte.

Il les regarde.

Issam: Merci. Vous avez gérez. Maintenant parlez en à personne.

Le mec: T'inquiète.

Issam regarde la fille qui détourne le regard l'air effrayée et suis l'autre mec.
Je me retourne, il reste le père d'Issam.
Franchement, je savais pas, j'avais envie de demander ce qu'il c'est passé entre eux, mais j'avais pas la force, genre vraiment pas.

Je lâche la main d'Issam puis m'asseois par terre comme une clocharde et regarde le sol.
Puis je lève les yeux vers le ciel.
C'est dure la vie hein..

Issam:*En se baissant* Tu pleurs?

Moi: Non y'a juste un truc qui est rentrée dans mes yeux.

Issam: Me ment pas.

J'arrivais plus.
Je vous jure j'arrivais plus.
J'ai fini par pleurer dans les bras d'Issam.
Je voulais pas que se soit maintenant et à cet endroit.
Mais j'ai pas pu contrôler.

Moi:*Pleure* J'en ai marre Issam j'en ai marre. Je supporte plus on risque notre vie à cause de mon propre père y'a jamais rien qui va dans notre vie y'a jamais rien qui va..

𝑯𝒊𝒅𝒂𝒚𝒂𝒂: 𝑳𝒊𝒃𝒆̀𝒓𝒆 𝒎𝒐𝒊Où les histoires vivent. Découvrez maintenant