.28

12.4K 741 633
                                    

Salem aleykoum, Hey

Bissmilah❤

Bon alors avant de commencer petit coup de gueule oui je suis énervée.
Mes lecteurs là, je vous aimes vous voyez je vous aimes de ouf (ceux qui votes les autres c'est une autre histoire) mais commentez wesh ehh moi je veux des commentaires frère c'est nulle sinon, ayez pas honte dites se que vous pensez même à chaque phrase que j'écris si il faut (j'abuse).
Fin bon assez parler je vous laisse lire et je compte sur vous.
Sinon bye bye la chronique hein.
(Ouais je met des coups de pression y'a un problème? Non? Tant mieux alors).

Hidayaa: Libère moi...

Hidayaa

Le temps passait, on allait toujours voir sa tante Israa, elle était tellement gentille et adorable.
Avec Issam nous étions assis dehors au bord de la piscine.

Le silence nous berçait mais je décida de parler.

Moi: Issam?

Issam: Hum?

Moi: Tu m'as jamais vraiment parler de ta famille, fin je sais pas grand chose en fait.

Il tourne la tête vers moi.
Je crois qu'il s'y attendait pas.

Issam: Je..

Il s'arrête puis ne dit rien et détourne son regard.

Moi: Si tu veux pas c'est pas grave hein..

Issam:*En soufflant* Je vais m'énerver tout seul si j'te raconte.

Moi:..

Issam: J'suis pas né ici moi Hidayaa, je suis un vrai Palestinien. J'ai vécu la misère que l'ont voit à la télé, j'ai vu des scènes horribles sous mes yeux.

Il marque une pause.

Issam: Quand ma grand-mère est morte à cause d'une bombe Allah y rahma..

Moi: Amin..

Issam: Mon père avait pris une décision qui à détruit ma vie je te jure.
Il nous avais envoyé en France, moi, ma mère et ma tante Israa.
Lui il venait pas, c'était un soldat en Palestine.

Moi: Mais au contraire c-

Issam: Laisse moi terminer.

Je me tais.

Issam: Ma mère est décédée durant la traversée, elle avait pas supporté.

Ça m'as mis un coup là.
Je m'y attendais pas.
Pas du tout.

Issam: Je suis resté seul avec ma tante, on c'est retrouver perdue dans les quartiers de la banlieue Lyonnaise, je venais de perdre ma mère, et ma tante sa sœur. Mais après on s'en ai sortie al hamdoulilah mais j'ai la haine. Mon père il à plus jamais cherché après nous. Si il ne nous aurait pas envoyé ici j'aurais peut-être pu profiter de ma mère un peu plus longtemps.

Moi: Je..je savais pas.

Il ne dit rien.

Moi: Faut pas en vouloir à ton père..il à fait ça pour votre bien, c'était partie d'une bonne intention.

𝑯𝒊𝒅𝒂𝒚𝒂𝒂: 𝑳𝒊𝒃𝒆̀𝒓𝒆 𝒎𝒐𝒊Où les histoires vivent. Découvrez maintenant