Chapitre 3 : Il m'avait donné rendez-vous

2K 193 256

La serveuse se rapprocha donc, les verres de vin soigneusement tenus. Quand elle arriva à sa destination, elle déposa les deux liquides et sourit.

- Deux vins excellents, le chef les recommande. Ils viennent de Bordeaux et sont de l'année 1987. Ils sont très frais et agréables en bouche malgré l'amertume du rouge. La bouteille se vend extrêmement bien dans toute l'Europe. Je vous souhaite une agréable soirée, messieurs.

Elle repartit vers la cuisine, le sourire aux lèvres.

- Du Bordeaux ? Ça doit coûter extrêmement cher, je ne peux pas me permettre.

- Levi.

Je le regardai et son regard me transperça.

- Combien de fois devrais-je te dire que c'est moi qui paye et que tu ne dois pas t'inquièter à propos des prix, bon sang.

- Je ne t'ai indiqué qu'un hôtel, ça ne vaut pas le prix de ce repas.

Il soupira puis sourit légèrement avant de me regarder derechef.

- Tu étudies quoi à l'univ' ? me demanda-t-il.

- Latin-Grec. Et toi ?

- Économie et gestion.

- Rien que ça.

Il releva les yeux et me sourit.

- Si je veux reprendre les rennes de l'entreprise de mon père j'ai pas forcément le choix. Bref, tu as cours de quelle heure à quelle heure, je t'ai jamais vu.

- De 8h30 à 13h30. Toi ?

- Je commence et termine une demi-heure plus tard que toi. Tu veux qu'on fasse le chemin ensemble dans les prochains jours ? Ça me fera de la compagnie et puis je me lève quand même trop tôt alors bon.

Non, non, non et non. Je ne dois m'attacher à personne,pensai-je.

- Oui, bien sûr.

Mais qu'est-ce que je viens dire ? Non, j'ai quand même pas dit ça.

- Super, ça me fait plaisir.

Faut croire que je viens bien de lui dire ça. Je le regardai et tentai de lui sourire sans grand succès.

- Si tu te forces, il ne faut pas accepter, tu sais.

C'est ma chance de retourner en arrière, je pense que Dieu est avec moi aujourd'hui.

- Non, je ne me force pas t'en fais pas.

Je retire ce que j'ai dit. Je suis le pire des idiots.

La serveuse revint, deux assiettes portées sur son bras. Elle se dirigea douvement mais sûrement vers notre table.

- Messieurs, vos plats.

Elle déposa un des deux mets devant moi.

- Filet de poulet, sauce aigre-douce pour monsieur ici.

Elle fit de même avec l'autre plat mais devant Eren.

- Et filet de boeuf aux petites échalotes pour monsieur Jaeger.

J'écarquillai les yeux tout en disposant ma serviette sur mes cuisses. Nous la remercièrent pendant qu'elle déposa les accompagnements.

- Je vous souhaite un agréable repas.

Elle s'en alla, toujours le sourire aux lèvres.
Eren prit son verre entre ses mains et le tendit vers moi. Je fis pareil et on se regarda dans les yeux.

- A notre santé.

- A notre santé.

On fit résonner nos verres ensemble et nous bûmes une gorgée.
Je commençai à couper délicatement ma viande en mangeant quelques feuilles de salade. Nous continuâmes à discuter entre deux bouchées.

xxx

Nous avions passé près de deux heures dans ce restaurant. Il était 21h58 quand Eren demanda l'addition. La serveuse déposa le ticket sur la table.

- Ça vous fera 123,98€, s'il vous plaît.

Eren tendit trois billets à la jeune fille. Un billet de 20€, un de 100 et un de 5.

- Gardez la monnaie, mademoiselle.

- Merci beaucoup monsieur Jaeger.

Elle s'en alla à nouveau vers la cuisine.
Je le regardai et il m'invita à me lever. Je me mis donc debout et enfilai mon trench. Il fit de même puis enroula son écharpe autour de son cou.

- On y va ?

J'acquiescai et commençai à partir en direction de la porte d'entrée. Je saluai l'homme qui nous avait accueilli en lui articulant un bonne soirée. Eren m'ouvrit la porte toujours en souriant.

- Je sais ouvrir une porte moi-même, tu sais. Je suis pas une nana.

- Désolé, c'est l'habitude. Je n'ai jamais eu de rendez-vous au restaurant avec un homme seul, ça a toujours été avec des femmes. 

- Je ressemble à une femme ? demandai-je.

- Maintenant que tu le dis...

Il mit sa main devant sa bouche et commença à pouffer. Il essaya de se retenir mais finalement il explosa de rire.

- Je peux savoir ce qui te fait rire ?

- Je...Enfin...Ta taille...Tu vois...

- Tais-toi, j'ai compris, dis-je en levant les yeux au ciel.

On continua à discuter un peu pendant que nous nous dirigeâmes vers nos appartements.
Arrivé devant son appartement, il me regarda quand je pris la direction de mon studio puis m'interpella.

- Hé Levi...C'était cool. À demain.

- Ouais, ouais, à demain, dis-je en levant la main pour le saluer.

- Je t'attendrai devant l'immeuble à 8h.

- Je serai là.

Il rentra dans son appartement et referma la porte. Je me rendis devant mon duplex sortant rapidement ma clé de ma poche. Je déverrouillai la serrure puis poussa la planche en bois pour me retrouver les pieds sur le paillasson. Je retirai mes chaussures et les mis sous le porte-manteau. Je retirai ensuite ma veste. Je me dirigeai vers la salle de bain pour me déshabiller et pour ensuite me mettre en pyjama.
Je pris un thé noir comme à mon habitude, le déposai sur la petite table devant la télé et me laissai tomber sur le canapé. J'allumai l'écran et commençai à regarder une émission idiote à la télé.
Doucement, mes paupières commencèrent à se refermer doucement pour que je m'endorme sur mon fauteuil.

【Ereri FR】bleeding.Lisez cette histoire GRATUITEMENT !