Chapitre 5 : Il avait pleuré pour elle

1.5K 173 121

Il regarda le ciel en souriant tristement. Il soupira.

- C'est pas que ça me fait plaisir, mais je me sens responsable de sa mort si je ne lui avais pas dit ça, elle ne serait pas morte.

Il me regarda ensuite en étirant ses lèvres à nouveau.

- On y va ?

Nous rejoignîmes donc le cimetière dans un silence pesant. Arrivé devant le portail, il se dirigea vers les tombes les plus récentes tandis que je le suivais pour aller à la deuxième rangée des tombes. Il articula donc quelques mots.

- Je suis désolé, maman... Je n'aurais jamais du te dire ça, pardonne-moi... Si tu ne m'avais pas défendu...T'aurais jamais pris la voiture...

Je tournai donc ma tête vers lui et vit qu'il était au bord des larmes. Je décidai de l'interpeller.

- Ça va Eren ?

Il me regarda essuyant rapidement ses larmes de sa manche.

- Je suis...désolé...C'était ma mère, elle était très importante pour moi et je me suis pas encore tout à fait remis de sa mort, il y a un an...

- T'as pas à t'excuser, c'est normal.

- Tu es venu voir qui toi ?

- Mes parents, mon oncle et mes meilleurs amis.

Il me regarda surpris.

- Je suis désolé ! Toutes mes condoléances... Je savais pas...ça doit être pire que moi et je fais ma scène, je suis désolé...

- Non, c'est juste moi qui suis pas normal.

Je détournai le regard rapidement, le dirigeant vers la tombe de ma mère déposant rapidement un des mes bouquets. Je fermai rapidement les yeux.

"Maman, j'espère que tu vas bien..."

Je les réouvrai ensuite et me dirigeai vers les autres, une à une, les décorant à chaque fois d'un ensemble de fleurs. Eren me rejoignit à la fin de mon tour du cimetière.
Quand on finit par en sortir, Eren me tapota doucement l'épaule, l'air pensif.

- Tu... Tu voulais dire quoi par "Je suis pas normal" ? Enfin, je me demandais juste, je t'oblige pas à répondre mais c'est qu-

- Je ne répondrai pas à cette question.

- Ah...je comprends, c'est normal...mais si tu veux en parler, je suis là si tu veux et j'habite juste à côté...

- Non merci, je n'en ai pas besoin, ça fait longtemps que j'ai accepté la réalité.

- Je...je vois. Mais de tout façon pourquoi tu m'en parlerais ça fait une semaine que je te connais, c'est logique. Désolé pour le dérangement...

Il sourit rapidement puis se mit en marche pour retourner chez lui. Il avança gaiement les mains dans les poches en me racontant ses cours de la matinée.

- Et toi, ça s'est passé comment ?

Je le regardai longuement avant de dire rapidement.

- Comme les cours quoi.

Il me jeta un coup d'oeil attendant une suite mais je ne dis plus rien. Un grand blanc se forma. Eren décida donc de briser le silence.

- Je...crois que je vais rentrer seul...je pense que je te dérange...et en plus, j'ai besoin de réfléchir...

Je le regardai donc mon air froid plaqué sur le visage.

- Si ça te fait plaisir.

Il se dirigea ensuite vers la direction opposée à la mienne. J'enfuis rapidement ma tête dans mon écharpe et réfléchis à ce qu'il venait de se passer. Malgré qu'il s'en veuille à propos de la mort de sa mère, Eren avait l'air de plutôt bien vivre. Ça n'emprêche que j'avais jamais vu personne pleurer comme ça. Mais qu'est-ce qu'il voulait dire par si je ne lui avais pas dit ça ? Bref, c'est pas important, le fait est qu'il m'a laissé tranquille pour aujourd'hui. Je rentrai donc tranquillement jusqu'à chez moi. Je me rendis devant la porte d'entrée de mon appartement, je sortis rapidement la clé de ma poche et déverrouillai la serrure qui se trouvait face à moi. Après être rentré, je recommençai ma routine habituelle de l'après-midi, c'est-à-dire lire le journal du matin tout en buvant un thé noir.
Le ciel s'assombrit rapidement se recouvrant d'un énorme nuage noir. Les flaques causées par la violente pluie s'agrandirent de plus en plus cachant la route devant mon immeuble. Un premier détonnement retentit et me fit sursauter.
"Il est là."
Les gouttes se mirent à s'écraser et à ruisseler violemment contre mes fenêtres. Je me dirigeai vers celles-ci, jetant un coup d'oeil à l'extérieur. Un aveuglant fuseau de lumière apparut. Je fermai rapidement les rideaux, me dépêchant de rejoindre ma chambre pour me mettre sur mon lit, recroquevillé.

"Il est encore là."

【Ereri FR】bleeding.Lisez cette histoire GRATUITEMENT !