Chapitre 2 : Il m'avait remercié

2K 212 140

Je regardai la télévision, tout en mangeant des biscuits et en buvant un thé. C'était la fin du journal télévisé de 20h30 et il n'y avait aucune information qui avait réussi à me captiver plus que ça. J'éteignis l'écran et allai chercher le carnet avec les notes de mon cours de grec. Je posai lentement la tête de mon stylo-plume sur la feuille lignée à ma droite encore vierge. Je commençai à résumer tranquillement mes cours lorsque la sonnerie de la porte retentit. N'attendant pas de visite, je me dirigeai vers l'entrée, le pas lent, essayant de deviner qui pourrais bien se trouver devant ma porte à une heure si avancée. Je déverrouillai la serrure et vis le jeune homme brun que j'avais aidé quelques jours auparavant.

- Bonjour Levi ! Merci beaucoup pour l'autre fois ! dit-il les mains dans les poches.

- Pas de soucis, répondis-je gardant ma froideur habituelle.

Il me regarda tout en se frottant le menton comme pour réfléchir. Une étincelle traversa ses yeux et ils se remplirent d'étoiles.

- Pour te remercier, tu voudrais aller manger un truc au restaurant ? Je t'invite ! 

- Non, tu n'as pas besoin de faire ça, je l'ai fait car tu es mon vois-

- J'insiste ! 

Il me fixa avec plein d'espoir. Je tentai de garder mon visage impassible mais à mon plus grand désespoir, il avait trouvé mon point faible. Je ne sais pas résister à quelqu'un qui me fixe. Je levai les yeux au ciel, le regardant à nouveau pour voir si il n'avait pas changé d'avis. Malheureusement, il était toujours là, ses yeux émeraude grands ouverts en me suppliant du regard. Je soupirai.

- Bon d'accord...

- Génial ! Tu es libre quand ? me répondit-il, surexcité.

- Quand tu veux.

- Ça te dirait mercredi soir ?

Je réfléchis à sa proposition quelques minutes. J'aurais du normalement aller au cimetière. Mais bon, on va dire que ça me changera les idées, j'irai jeudi après les cours à la place. Ça fait longtemps que je suis pas sorti après tout.

- Ça me va.

Il me salua d'un signe de main et s'en alla en souriant vers son appartement. Je rentrai chez moi, me dirigeai vers la salle de bain et laissai couler l'eau de la douche. Je me déshabillai rapidement enlevant mes quelques vêtements. Je posai un pied dans la douche testant la température. Après cette vérification, je me plaçai sous le pomeau et tournai le robinet pour laisser déferler le torrent d'eau courante. Les perles d'eau glissaient le long de mon corps jusqu'à atteindre le solde la douche.  Ce serait bien d'être une goutte d'eau et de pouvoir s'échapper comme ça puis disparaître dans un lieu bien défini qui nous attend. Contrairement à elles, je suis coincé, je n'ai nul part où aller car personne ne m'attend. Les humains ne peuvent pas se compter l'un sur l'autre, la vie me l'a bien fait comprendre, les gens apparaissent et disparaissent comme si de rien n'était, il faut vivre par soi-même, c'est la loi de ce monde.

                                                                                        xxx

Nous sommes mercredi soir, mon voisin doit venir me chercher à 20h. Nous y allons à pied le restaurant est à 5 minutes. Je me suis vêtu d'une simple chemise blanche accompagnée d'un veston et d'un pantalon noirs. Je viens de finir de cirer mes mocassins. Je les enfilai, me dirigeant vers le porte-manteau pour y saisir ma veste de costume quand la sonnette résonna dans l'appartement. J'articulai un "J'arrive" très rapide jusqu'à me trouver devant la porte. Je l'ouvris légèrement, me glissant dehors pour me retrouver devant Eren.

- Salut ! J'te fais la bise ?

Il s'abaissa mettant sa joue au niveau de la mienne et je lui fis la bise.

- Salut.

- Tu vas bien ?

- Moi ça va, et toi ?

- Toujours, moi ! Bon, tu viens on y va ?

- Je te suis.

Nous marchions donc l'un à côté de l'autre dans les rues de notre petit quartier. Je resserrai mon écharpe tout en réchauffant mes mains en les frottant l'une contre l'autre. Nous restâmes silencieux durant le trajet. Nous arrivâmes enfin devant une bâtisse qui avait l'air assez ancienne mais assez luxueuse également. Il me regarda et sourit tout en ouvrant la porte, me désignant l'intérieur du restaurant. J'entrai en essuyant mes chaussures sur le Paillasson et me dirigeai suivi d'Eren près de l'homme en costume derrière un pupitre en bois. Le jeune brun à mes côtés s'avança.

- Bonjour monsieur, dit le serveur, vous avez réservé ?

- Oui, une table pour deux au nom de Jaeger.

- Jaeger, Jaeger, Jaeger...réfléchit-il tout en passant un doigt sur les noms de sa liste, Jaeger ! Venez, suivez-moi je vous prie.

Le serveur nous mena à travers les différentes tables et nous désigna une table de deux juste devant la grande baie vitrée de laquelle nous voyions la ville vêtue de ciel étoilé. Eren tira sa chaise, s'assit et m'invita à faire de même. Je reproduisis donc les mêmes actions que lui tout en le regardant. Il s'appuya sur les coudes, mit sa tête sur sa main et me regarda. Quand je fûs assis, il prit la parole.

- T'aimes bien l'endroit ?

- J'aime beaucoup le paysage.

- C'est pour ça que j'ai choisi la fenêtre, me sourit-il.

Une demoiselle nous apporta les menus et déposa un pichet d'eau puis repartit. Je regardais un moment les prix, ils étaient vraiment exorbitants.

- Prends ce que tu veux.

- Mais tu as vu les prix ? Impossible que tu me payes ça.

- Je me fiche de ton avis, c'est moi qui invite. J'ai largement assez pour payer leur restaurant complet donc choisis un plat dont tu as envie. C'est pas comme si je sortais souvent en plus.

Je le dévisageai quelques instants puis regardai à nouveau la liste des plats devant moi. La serveuse se dirigea à nouveau vers notre table en souriant. Arrivée à notre table, elle sortit un petit carnet et un stylo.

- Vous avez choisis vos boissons et vos plats messieurs ?

Eren m'invita à commencer. Je regardai la jeune fille puis pris la parole.

- Alors, je vous prendrai un verre de vin rouge et un filet de poulet sauce aigre-douce accompagnement salade verte.

- Bien ! Et vous Monsieur ?

- Mettez-moi un verre de rosé et un filet de boeuf sauce béchamel et petites échalotes.

- Et comme accompagnement ? lui demanda la demoiselle.

- Des pommes de terres rissolées, je vous prie.

- Je vous apporte ça de suite.

Elle s'en alla, ouvrit les deux portes de la cuisine et s'engouffra à l'intérieur. D'ailleurs, c'est étrange, Eren a pris un filet de boeuf et le prix n'est vraiment pas donné. Il ne plaisantait donc pas par rapport à ses moyens ? Mais comment peut-il avoir autant d'argent alors qu'il est à l'université ? Peu importe, là n'est pas le plus important.
Je relevai les yeux et vis la serveuse revenir vers nous.

【Ereri FR】bleeding.Lisez cette histoire GRATUITEMENT !