A un stade du plaisir - scène coupée (M/M)

23.7K 227 9


Genre : M/M.

NDA : Lorsque j'ai écrit "A un stade du plaisir" (paru aux éditions Harlequin), j'ai commencé par faire plusieurs versions, et voici une version abandonnée. La scène était partie dans une direction que je ne voulais pas : relativement sombre, mais ça c'est quelque chose que j'aime écrire, mais surtout allant dans une relation où le consentement du personnage était, certes, réel, mais... bof, quoi. Limite, tout de même. Et ce n'était pas ce que je voulais. J'ai donc changé. Ces 3 personnages sont restés présents dans la version finale, mais dans une relation très différente de celle que l'on voit ici, et le deuxième héros, soit celui avec qui Josh vivra une romance, n'apparait pas encore. Cette scène de douche a cependant fait un bon effet sur plusieurs amies qui l'ont lue, donc ce serait dommage de se priver de la reposter !

Note bis : Le texte qui suit est écrit du point de vue du héros, soit Josh (je le précise, parce que, vu que c'est une scène coupée, ça ne se voit pas dans les premières lignes).

*

A UN STADE DU PLAISIR

*

Juan tourna le visage vers Angélo.

— Tu devrais le laisser tranquille, dit-il.

— Pourquoi ?

La main d'Angélo naviguait sur son torse et son regard était fixé sur son bas-ventre, là où — Josh le savait — son propre membre ne cessait de se relever au fur et à mesure que ses doigts descendaient vers lui.

Josh appuya plus fortement la tête contre le carrelage, derrière lui, et leva les yeux au plafond. Le désir pulsait violemment à l'intérieur de lui, dangereux. Positionné sur sa gauche, en opposition à Angélo, Juan ne le touchait pas. Seulement, il l'observait, comme s'il cherchait à lire dans son regard, à décrypter ce qui se jouait sous le grain de sa peau.

— Tu veux ?

Il ne répondit pas à cette question de Juan. Il se serra juste plus intensément contre le mur, y plaqua les mains et, lorsque celle d'Angélo parvint sur son membre tendu, ferma vivement les paupières en relâchant un souffle tremblant. L'excitation explosa avec tant de force en lui qu'il se rendit compte que, si, au lieu de s'enrouler simplement autour de sa chair, les doigts s'étaient mis à le caresser, il aurait pu jouir dans l'instant.

Alors, il rouvrit le regard, fixa Juan, un temps, puis osa le diriger sur Angélo, inquiet de ce qu'il allait y voir. Curieusement, celui-ci n'affichait pas l'une de ses expressions méprisantes, mais plutôt attentive, bien que supérieure, comme toujours.

— Tu vois ? dit Angélo à Juan.

— Oui.

— Je te le disais.

Et Josh eut à peine le temps d'intégrer ces paroles que la main d'Angélo se mit en mouvement sur son sexe tandis que son souffle se rapprochait de son cou, le caressant et tirant des décharges de plaisir de son corps. De réflexe, il tendit le cou en arrière, haleta, se raidit, conscient au fond de lui que, malgré toute la crainte qu'il éprouvait, ce qu'il se passait était exactement ce qu'il avait voulu, ce qu'il désirait au plus profond de lui-même. Sa tête retomba sur le côté et il fut surpris en rencontrant celle de Juan qui le laissa pourtant s'appuyer contre sa pommette. Étonné, il rouvrit les paupières tandis que les doigts d'Angélo se mouvaient toujours sur son sexe, le faisant frôler la jouissance, et ne put voir l'expression du visage de Juan, celui-ci étant trop proche de lui, mais put le sentir tourner légèrement la tête. Et lorsque sa main se posa sur son torse, et que ses doigts se saisirent de son mamelon, et qu'ils le firent rouler doucement, la chaleur qui grondait déjà dans son ventre explosa et il se répandit sur la main chaude qui l'enserrait, le faisant se vider en longues saccades alors que son corps entier tremblait sous la force de l'orgasme éprouvé.

OMG That's hot !Where stories live. Discover now