Encore (M/M)

83.8K 1.1K 168
                                    

NDA : Deuxième partie et suite de la nouvelle précédente : "Maintenant".

*

La porte claqua contre le mur, alors que les lèvres de Colin se trouvaient sur les siennes et ses mains sous son t-shirt.

Victor chercha un appui sur le rebord du meuble de cuisine attenant, faisant chuter le porte-clés qui s'y trouvait tandis que Colin refermait d'un coup de pied la porte de son appartement. À aucun moment, leurs bouches ne se quittèrent. Son t-shirt fut enlevé d'un geste empressé, tomba au sol, les lèvres de Colin se retrouvèrent contre sa clavicule. Victor tendit la tête en arrière, pantelant, et crispa les doigts sur les épaules de Colin. En le sentant descendre pour embrasser son torse, il frémit, résista à le pousser plus bas avec ses mains, vu mille images de Colin avec son sexe entre ses lèvres... Iraient-ils jusque-là ? Alors qu'ils traversaient la ville dans sa voiture, Colin lui avait avoué qu'il se doutait depuis un moment de son homosexualité. Il en avait même parlé avec d'autres joueurs. Victor n'avait su qu'en penser. Alors que ses tétons se faisaient aspirer l'un après l'autre, il haleta.

D'après ce que Colin lui avait dit, ce n'était pas tout à fait sa première fois. Il avait déjà eu quelques expériences penchant du côté de l'homosexualité, mais jamais abouties : du voyeurisme, surtout. Une fois, un autre type qu'il avait laissé le sucer, rien de plus. Victor se demandait, si les deux autres joueurs n'étaient pas entrés dans la douche, s'il se serait contenté de ça : décharger dans sa bouche, et puis plus rien. Mais Colin l'avait embrassé, caressé, fait jouir, et manifestait désormais le désir de le pénétrer. Pourquoi lui ? Il ne le savait pas. Colin était l'archétype de l'hétéro curieux : le genre de type à satisfaire une curiosité tout en sachant qu'il n'irait jamais plus loin. Il en avait déjà connu des comme ça. Sur le moment, il s'en moquait pourtant : qu'il se serve de lui, s'il le voulait. Il le désirait tellement qu'il s'en foutait totalement.

Il accueillit le retour des lèvres de Colin sur les siennes avec envie. Celui-ci ne le prendrait donc pas dans sa bouche, il s'en était douté.

Avec empressement, il lui retira à son tour ses vêtements, se laissa pousser plus loin dans la pièce, butant contre la table de la cuisine. Lorsque Colin l'y retourna, il ne fit rien pour retenir ses gestes, s'agrippant simplement au meuble de bois, et il se crispa quand son pantalon fut descendu. Il entendit le bruit qu'il espérait, celui qui annonçait la suite à venir : la fermeture éclair du jean de Colin, et qui lui parut être le son le plus érotique qui pouvait parvenir à ses oreilles. Puis il sentit sa verge, si dure, si ferme, entre ses fesses. L'excitait-il à ce point pour qu'il veuille si vite le pénétrer ? Était-ce dû à ce qu'il avait vu dans les douches ? Le voir se faire posséder par ces autres joueurs lui avait-il tant plu ?

Le sexe de Colin frotta contre ses muscles, glissant entre ses lobes de chair, stimulant à chaque passage l'entrée fine de son corps, celle dans laquelle Victor voulait tant qu'il se glisse. Sa voix grave s'éleva :

– Tu en as envie ?

En réponse, Victor poussa des fesses contre lui, tremblant.

– Oui.

Mais Colin ne le pénétra pas pour autant. Seulement continua-t-il à se masturber entre ses fesses, les pétrissant et les resserrant contre son sexe. Puis il s'arrêta enfin et étira ses muscles de manière à dégager son orifice.

Victor lâcha une brusque expiration. Il voulait le sentir en lui. Il le voulait si fort.

– Là ?

– Oui, souffla Victor. Oui, là.

L'excitation rendait son souffle erratique et sa respiration laborieuse.

OMG That's hot !Où les histoires vivent. Découvrez maintenant