Bonus #1 : L'enterrement

3.1K 321 326
                                                  

Comme je n'ai rien à faire et comme d'habitude dans ce genre de situations, je regarde un film pourri en compagnie de Myriam.

— Tu n'aurais pas pu trouver un meilleur film ? me demande-t-elle avec une légère grimace.

— Non, rétorqué-je d'un ton ferme. Film pourri tous les samedis soirs. C'est la tradition.

Je remplis ma bouche de pop-corn, étant désormais incapable de lui répondre et tant mieux. C'est alors que mon téléphone sonne. La flemme de répondre.

— C'est peut-être important, lâche-t-elle, presque inquiète.

Levant les yeux et agacée, je m'empare du téléphone et décroche. Je tente de répondre un "allo" mais pas facile avec la gueule pleine de pop-corn. Je les recrache dans le paquet pour enfin déclarer un magnifique "allo". Myriam me regarde perplexe, comme si je venais d'avoir fait un truc bizarre. Je ne comprends pas sa réaction.

— Oh ma Spencer chérie ! s'exclame ma mère au bout du fil. Je suis désolée, mais je dois t'annoncer une mauvaise nouvelle.

— Non ! Me dis pas que t'as fouillé dans le garage et que t'as trouvé ma réserve de cannabis de l'époque ! m'écrié-je.

— Pardon ?

Oh, oh... J'ai dit une grosse connerie. Faisons comme si de rien ne s'était passé et que j'étais un ange. Des ailes allaient bientôt me pousser dans le dos et une auréole s'éclairer sur ma tête. Oh que oui ! Je serais parfaite comme ça !

— Rien du tout, je mens avec un air plus que discutable. Continue, je t'en prie.

— J'ai le regret de t'annoncer que tata Rosane est morte.

— La tante gentille ou la tante pute ? demandé-je en ayant quelques doutes.

— Ne manque pas de respect pour elle après sa mort s'il te plaît, me sermonne-t-elle d'une voix grave.

— Mais elle est morte ! On s'en branle ! Et en plus elle n'était pas sympa !

— L'enterrement est prévu ce dimanche, élude ma mère. J'espère que tu viendras avec Damien.

— Mais bien sûr, ironisé-je.

— Parfait ! s'enthousiasme-t-elle. J'ai hâte de vous voir tous les deux !

Elle raccroche soudainement. Je rêve où elle n'a pas compris le second degré ? Pourquoi j'ai une mère comme ça ? Et puis pourquoi elle aime tant ce poisson pourri ? Elle a qu'a l'épouser si elle l'aime tant ! Dans un accès de rage, je lance mon téléphone par terre et la vitre se brise.

— Non ! hurlé-je horrifiée par le cadavre de mon portable. Pas mon tout nouvel iPhone ! Je l'avais acheté la semaine dernière en plus ! Tu étais tout pour moi !

Je m'accroupis et ramasse chacun de ses morceaux en verre, prête à pleurer.

— Hum, je comprends pas tout, lance Myriam.

Je me tourne vers elle, hésitant quoi lui dire. Puis je choisis la franchise. Je n'ai pas envie de réfléchir en fait.

— Ma tante la salope est morte et ma mère veut que je vienne avec Damien, expliqué-je.

— Tu ne vas quand même pas venir avec lui ? m'interroge-t-elle en arquant un sourcil.

— Non ! C'est trop la honte ! Je viens avec toi ! soufflé-je, dégoûtée en repensant au poisson pané.

— Tu veux vraiment me présenter à tes parents ? s'étonne-t-elle.

— Bah... Je vois pas où est le problème. Et puis même si ça dégénère, ça serait marrant ! J'ai jamais aimé cette tante ! Ces tartes étaient dégueulasses !

Vengeance dans l'arc-en-cielLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant