Chapitre 9

2.9K 389 147
                                                  

Je la regarde, béate. Je m'attendais vraiment à pire et finalement, ce n'est rien de grave. Alors pourquoi elle le fait passer pour quelque chose d'aussi grave ? Pourquoi se sent-elle honteuse ?

— Je comprends mieux alors pourquoi tu sors avec le poisson pourri ! m'exclamé-je.

Mais pourquoi je viens de dire ça ? C'est complètement con ! Ce n'est vraiment pas ce que j'aurais dû dire. J'aurais dû trouver une meilleure formulation ou... En fait, je ne sais rien.

Myriam m'examine. Oui, c'est le mot. Elle m'examine. Elle me prend vraiment pour une conne. C'est clair et net.

— Le poisson pourri ? Qu'est-ce que...

— C'est le petit surnom que je donne pour Damien. Je trouve que ça lui va bien !

Elle ne change pas d'expression. Ok, je suis mal barrée. Vraiment mal barrée. Je toussote pour reprendre du sérieux.

— Mais peu importe, ajouté-je.

Je réfléchis à ce que je vais dire, au moins une seconde. C'est mieux que d'habitude.

— Tu ne devrais pas avoir honte. En fait, je ne comprends pas pourquoi tu devrais honte...

— Je te l'ai dit, lâche-t-elle en baissant la tête. Les autres me rejetaient pour ça.

— Mais les autres sont cons aussi ! Ok, j'en fais peut-être partie... mais chut ! Je ne veux pas entendre parler de ça !

Elle relève sa tête et esquisse un léger sourire sur son visage. Est-ce que je suis en train de la faire sourire ? On dirait bien. Je réponds à son enthousiasme à mon tour, sans trop savoir pourquoi.

— Mais tu ne devrais pas penser que je fais partie d'eux parce que je pourrais penser comme eux, ce n'est pas le cas. Ça ne sera jamais le cas. Je m'en fiche que tu sois lesbienne...

Attends un peu...

Pourquoi elle sortait avec Damien alors ? Pourquoi était-elle prête à se marier avec lui ? Voulait-elle une couverture ?

Je crois que c'était bien le problème. Elle en avait tellement honte qu'elle voulait une couverture.

— Tu es sortie avec Damien pour le cacher ? demandé-je sûre de moi.

Elle hoche la tête avec hésitation.

— Ça a été facile, lâche-t-elle dans un murmure.

Elle remet ses cheveux en place, dégageant son visage.

— Je l'ai abordé... et il s'est laissé faire aussitôt. Il prenait même cette relation bien trop au sérieux. Je l'ai même présenté à mes parents, ils étaient fiers de moi... C'était la première fois.

J'ai de la peine pour elle. Elle avait dû sortir avec ce poisson pourri pour... un plan. Comme moi. Elle voulait se venger du regard de ses parents.

Retiens-toi de pleurer Spencer ! Tu n'es pas une mauviette !

Non mais je ne parle jamais de moi à la troisième personne ! J'ai peut-être une grande gueule mais quand même. Il y a des limites à la connerie.

Je me suis égarée dans mes pensées et reprends mon sérieux.

— Tu ne devrais pas mentir à tes parents. Ni même à quiconque. S'ils ne le supportent, ils ne méritent pas de faire partie de ta vie.

— Ce n'est pas aussi simple ! J'en ai marre de me faire rejeter pour ça !

— Tu n'es pas seule Myriam contrairement à ce que tu crois.

Elle secoue la tête. Elle est vraiment déterminée à le croire. Je soupire. Ça va être compliqué de la convaincre.

Dans un brusque élan, sûrement de connerie, je prends son visage et l'embrasse passionnément. Surprise aux premiers abords, elle se laisse faire.

Je reprends alors mes esprits en m'arrêtant. En fait, je ne peux pas expliquer ce qui vient de se passer, mais nous sommes toutes les deux en train de sourire.

— Je suis désolée, soufflé-je. Je n'aurais pas dû...

— Non, ne t'excuse pas.

— Tu devrais l'annoncer à tes parents.

Elle tente de s'y opposer du mieux qu'elle peut, mais en vain. Elle ne sera pas libérée tant qu'elle ne l'aura pas fait. Enfin, j'espère qu'elle ne va pas me chanter la Reine des Neiges pour me remercier. Sinon, je me casse en courant.

— Je serai là ! insisté-je.

— Pourquoi tu m'aiderais ? Je ne comprends pas !

— Je ne sais pas vraiment... Mais j'y tiens.

Elle se tait et me regarde juste, un sourire reconnaissant aux lèvres.

Bizarrement, j'ai vraiment envie de l'aider. C'est la première fois...

***

Myriam avait décidé de retrouver ses parents sur la terrasse d'un café. Elle doutait d'elle, mais je l'avais rassurée. Je devais arriver un peu après et me poser comme une fleur en prétendant être sa petite-amie.

Enfin, c'était ce qui était prévu parce que je suis coincée dans cet atroce bouchon. J'augmente volontairement le son de ma voiture et ouvre les fenêtres pour faire chier tout le monde.

Je n'ai pas que ça à foutre ! Pourquoi a-t-il fallu qu'un petit vieux ait un accident en plein milieu de la route ? Dès que je le vois, il aura le droit à mon magnifique majeur. Je suis parfaite.

Ça n'avance toujours pas. En plus, j'ai rien à foutre dans cette bagnole. Mais si ! Je klaxonne plusieurs fois. Les gens continuent avec moi et nous formons soudainement un magnifique concert. J'aime faire chier les gens, mais je crois l'avoir suffisamment dit.

Finalement, ça avance. C'est pas trop tôt ! Je roule lentement pour ne pas rater celui qui m'a fait perdre dix minutes de ma vie.

J'aperçois la voiture cabossée. Elle ressemble à celle du poisson pourrie. Aussi moche ! Visiblement, il y a plein de personnes avec des mauvais goûts ici.

Puis je le vois. Le poisson mort. Non ! Pas encore lui ! Mais j'en ai marre de le croiser !

— ENCULÉ ! m'écrié-je à m'en casser les cordes vocales.

Il se tourne vers moi. Aucune expression sur le visage. La stupidité n'a pas de limites avec lui.

— J'ai perdu dix minutes de ma vie à cause de toi ! hurlé-je de plus belle. Du coup, ça fait sept ans et dix minutes trou du cul !

— Pourrais-tu cesser d'être vulgaire ? demande-t-il comme s'il n'en avait rien à foutre.

Sérieusement ? C'est tout ce qu'il trouve à me répondre ? On ne peut même pas se disputer correctement avec cet abruti. Ce n'est même pas drôle.

— Tu me saoules ! capitulé-je en reprenant mon volant en main.

Je laisse dans sa connerie tandis que je continue ma route, prête à aider Myriam, accessoirement son ex.

J'aime bien laisser les cadavres au bord de la route.

Vengeance dans l'arc-en-cielLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant