Chapitre 27.

399 26 3

Le jour du départ d'Elise était finalement arrivé et Kara n'avait jamais semblé aussi lasse.
Tout d'abord son affaire n'était toujours pas finie, le tribunal, ou plutôt devrait-elle dire le jury, prenant des jours et des jours pour se décider, lui donnant envie de se taper la tête contre les murs.
Le faites que le jury ne se décide pas ne l'aidait vraiment pas à se détendre et se mettre dans les bonnes conditions pour bien profiter de ses derniers jours avec sa petite amie.
Ensuite, qui disait départ d'Elise, disait être seule pendant des longues semaines, rentrer seule le soir dans une maison vide, devoir apprendre à dormir sans personne à nouveau.
La jeune avocate n'avait jamais été du genre à compter sur quelqu'un pour faire quoi que ce soit, mais elle avait découvert qu'il était de plus en plus dur de dormir quand elle ne pouvait pas serrer sa petite amie dans ses bras.
Si elle ne réussissait vraiment pas à dormir en l'absence de son actrice de petite amie, elle allait surement devoir finir par s'acheter un doudou.
Sans Tamara dans les parages bien entendu, sinon elle n'entendrait jamais la fin de ça...
Entendant le bruit de quelque chose qui se heurte à un mur, Kara vit la tête d'Elise apparaître, essayant tant bien que mal de tirer son énorme valise derrière elle.

- Tu ne pouvais pas m'appeler ? Je t'aurai aidé ! Il ne manquerait plus que tu te blesses avant de partir !
- Pourquoi ? Tu tiens tellement à te débarrasser de moi ? S'enquit l'actrice, descendant les dernières marches du mieux qu'elle le pouvait.
- Bien entendu, je meurs d'envie de te voir partir pour que je puisse retrouver mon amante, elle se cache dans le placard en ce moment même ! Rétorqua l'avocate en levant les yeux au ciel, sérieusement ? Tu oses me poser ce genre de question alors que tout ce que je voudrais c'est te retenir ici ?
- Je suis désolée, ce n'était pas très délicat de ma part, je te promets que je vais me rattraper... Pour ce que ça vaut, tu vas me manquer aussi...
- Mais je ne suis pas celle qui part à l'autre bout de la planète...
- Je sais... Et même si je suis responsable de cela, ça va être dure pour moi aussi, mais je te promets qu'à l'avenir je discuterais de mes rôles avec toi, afin que nous ne revivions plus ce genre de situation... Ou au moins pas sans en avoir discutées avant...
- C'est tout ce que je te demande. Que l'on discute un minimum tes rôles.
- Et nous le ferons, lui assura-t-elle, prenant sa main dans la sienne, lui caressant doucement avec son pouce.
- Bien... Maintenant laisses moi t'aider avec cette valise. Nous devons-y aller si tu ne veux pas manquer ton avion.

Acquiesçant, Elise laissa Kara attraper un côté de sa valise, tandis qu'elle attrapait le sac de voyage qui se trouvait à côté du canapé, lui aussi remplit au maximum.
L'avocate avait sérieusement demandé à sa petite amie si elle partait pour toute une année quand elle l'avait vu descendre avec son sac, sachant qu'une valise énorme se trouvait encore dans leur chambre, avant de lui demander si elle pensait que l'Italie n'avait pas encore inventé la machine à laver, ce à quoi l'actrice lui avait simplement répondu par un tirage de langue, oui, la maturité était extrêmement présente.

- Nous ne sommes même pas en retard. Tu peux te détendre. Nous serons à l'heure.
- On ne sait jamais. Nous sommes à LA, à tout moment nous pouvons tomber dans un bouchon.

Pour le coup, Kara ne pouvait pas la contredire, cette ville était tellement imprévisible.
Il lui était arrivé de partir avec une heure d'avance et d'arriver en retard, tout comme de partir pile à l'heure et arriver avec de l'avance.
Tous les jours étaient une surprise.
Fermant la porte d'entrée, tandis que Kara ouvrait la voiture, la jeune femme s'empressa de rejoindre sa petite amie, mettant rapidement son sac à côté de la valise dans le coffre, le fermant d'une main, avant de monter dans la voiture.

Tome 0 : KaraWhere stories live. Discover now