Chapitre 25.

513 34 3

Mettant le point final à sa décoration de sa table, Elise jeta un coup d'œil à son téléphone, essayant de voir dans combien de temps leur repas allait arriver.
Elle était capable de faire une jolie table, de préparer un gros discours d'excuse, mais elle avait préféré ne pas tenter de toucher à la cuisine de quelque façon que ce soit.
Elle ne tenait pas à énerver d'avantage sa petite amie et si les pompiers débarquaient pour un feu dans leur toute nouvelle cuisine, parce qu'elle avait été incapable de suivre une simple recette, elle était sûre que cela serait le cas.
Voyant le livreur approcher de plus en plus, la jeune actrice se décida à sortir de chez elle pour aller l'attendre devant.
Elle ne voulait pas qu'il sonne, s'il sonnait Kara saurait qu'elle trafiquait quelque chose, et elle tenait vraiment à ce que tout cela soit une surprise jusqu'au bout.
Attrapant la première paire de chaussures qu'elle pouvait trouver, Elise quitta le salon pour l'extérieur, son téléphone toujours dans sa main, suivant le trajet de son livreur du jour, un gars du nom de "Marc", qui devait arriver d'ici une à deux minutes.

Elle n'eut même pas à l'attendre aussi longtemps, puisqu'à peine arrivée à son portail, un jeune homme, qui ne devait pas avoir plus de 22 ou 23 ans, s'arrêta devant elle, dans un semi dérapage contrôlé, mettant son plus beau sourire en place.

- Miss Bouchard. J'ai votre commande !

La jeune actrice essaya de lui sourire en retour, son esprit espérant secrètement que rien n'avait été endommagé par la conduite un peu dure de son livreur.

- Merci beaucoup ! Réussit-elle à dire, attrapant les deux sacs que lui tendait le livreur.
- De rien. Bon Appétit ! Lança le jeune homme, avant d'enfourcher à nouveau son VTT, repartant dans l'autre sens, laissant Elise seule avec ses sacs en papier plein de nourriture.

Rentrant à l'intérieur, la jeune actrice essaya de ne pas faire de bruit, se rendant jusqu'à la cuisine juste pour voir son chaton l'observant du comptoir de la cuisine.

- Tu sais que tu m'as mis dans un sacré panade toi ? Si tu avais juste pu écouter un peu ta maîtresse rien de tout cela ne serait en train de se produire.

Le chaton la fixait de ses yeux verts, avant de bailler doucement, la faisant soupirer.

- Bien entendu, tu t'en fous. Tu abuses ! C'est moi qui te le dis !

Se couchant, le chat étira l'une de ses pattes de devant avant de poser sa petite tête dessus, fermant les yeux, lui faisant comprendre que la conversation ne l'intéressait pas du tout.

- Franchement tu pourrais faire un effort. Comment veux-tu que je m'en sorte si tu ne m'aides pas avec ça ? Ce n'est déjà pas évident de...

Un bruit se fit entendre derrière Elise, la faisant se retourner rapidement, avant de lâcher la bombe.

- Qu'est-ce qui n'est pas évident ?
- De... De savoir que je vais bientôt partir en te laissant avec cette terreur.

L'actrice ne savait pas si son mensonge était passé, parce qu'elle avait dû le trouver très vite, son esprit tournant à plein régime, mais elle espérait sincèrement que sa petite amie n'allait pas creuser plus loin.

- Donc si tu avais dû partir en me laissant seule tu n'aurais eu aucun remord, mais comme tu me laisses avec l'incarnation du diable sous son air d'ange, soudainement tu as des remords ?
- Ce n'est pas ce que je voulais dire..., soupira Elise, soulagée que Kara soit trop en colère pour déceler le mensonge.
- Mais c'est ce que tu as dit.

Tome 0 : KaraLisez cette histoire GRATUITEMENT !