Chapitre 9.

996 53 5


Couchée dans son lit, Kara se sentait vraiment mal.
Elle savait qu'elle n'aurait pas dû boire autant le jour d'avant, mais elle avait juste voulu fêter avec ses collègues la fin de cette grande affaire qui l'avait occupé pendant tout le mois précédent et ça avait... Dégénéré légèrement, elle pouvait le dire comme ça.
Bon, pas seulement légèrement, ça avait plus que dégénéré.
Pourtant la jeune femme savait qu'elle ne tenait pas l'alcool, qu'elle était incapable de boire plus de trois verres sans oublier tout ce qu'elle avait pu faire et être malade comme un chien le lendemain.
Entendant la porte de son appartement s'ouvrir, la jeune femme grogna en entendant la voix de sa meilleure amie, mais également celle de sa petite amie retentirent, ne faisant qu'aggraver son mal de tête :

- Bonjour rayon de soleil !
- Moins fort ! Grogna-t-elle, sa voix bien plus rauque qu'en temps normal, tandis qu'un léger rire retentissait, la faisant grogner un peu plus fort, se cachant sous ses couvertures, essayant d'atténuer le bruit.
- Je connais quelqu'un qui a trop bu hier soir...
- Si vous ne vous taisez pas je sens que je vais vomir...
- Je n'avais jamais entendu que la voix de quelqu'un pouvait faire vomir quelqu'un. Et toi Tamy ?

Tamy...
C'était le surnom qu'Elise avait commencé à donner à Tamara après l'une de leur soirée de cinéma, soirées qu'Emily, Elise, Tamara et elle avaient commencées à organiser et tout cela dans le but d'apprendre à toutes mieux se connaitre.
Le surnom avait beaucoup fait rire Emily et un peu moins Tamara, mais elle avait fini par s'y habituer.

Il faut dire qu'il était quasiment impossible de dire non à Elise et à sa moue de chiot triste.
Quand elle voulait quelque chose, elle l'obtenait assez facilement.
L'un de ses nombreux talents.

- Je vous déteste...

Et comme pour appuyer sa déclaration précédente, Kara sentit son estomac se retourner, la faisant se lever à toute vitesse de son lit, passant devant sa petite amie et sa meilleure amie, afin d'atteindre les toilettes juste à temps pour vider son estomac dans la cuvette des toilettes.
Sentant une main attraper ses cheveux afin qu'ils ne terminent pas plein de vomi, la jeune avocate reconnu rapidement le parfum de sa petite amie, avant que sa voix ne retentisse :

- Je suis désolée d'avoir plaisanté sur le sujet. Je ne pensais pas que tu voulais vraiment dire que tu allais vomir.
- Je me sens comme de la merde en ce moment..., fini par souffler la jeune femme, son accent irlandais ressortant au maximum à cet instant, faisant comprendre à Tamara et Elise qu'elle ne plaisantait pas du tout, elle ne se sentait vraiment pas bien.
- On va s'occuper de toi, ne t'en fais pas, tout va bien aller. Tamy va aller te chercher des médicaments et moi je vais te mettre au lit.
- Hey ! Pourquoi c'est moi qui...
- Ne pose pas de question. Il est évident qu'elle préfère que ça soit sa petite amie qui la mette au lit plutôt que sa meilleure amie.
- Tout ce que je veux c'est que vous vous taisiez pour que ma tête arrête de se prendre pour la caisse de résonance d'une batterie.

La demande de la jeune femme aux cheveux noirs, dite sur un ton presque cassant fit comprendre aux deux jeunes femmes qu'elles devaient se taire et ne pas débattre comme elles s'apprêtaient toutes les deux à le faire.
Décidant qu'elle argumenterait une autre fois, Tamara ne tarda pas à sortir de l'appartement, avec une promesse silencieuse de revenir le plus tôt possible pour soulager sa meilleure amie avec une bonne dose de médicaments contre la nausée et contre le mal de tête.

- Tu as des médicaments contre la douleur ? Sinon je pense que je dois en avoir dans mon sac, il faut juste que j'aille regarder... Je sais que Tamara a été en acheter, mais mieux vaut commencer tout de suite à traiter ton état.
- Je crois que j'ai pris les derniers hier soir avant d'aller me coucher... Mais vas-y, je ne suis pas en sucre... Je vais en profiter pour me laver les dents, je déteste avoir ce goût de vomis dans ma bouche, ça me donne juste envie de vomir encore plus.
- Ok... Je reviens au plus vite, promit-elle, se levant rapidement de sa place sur le sol à côté de Kara, afin d'aller fouiller son sac à la recherche de quelques cachets pour aider le mal de crane de sa petite amie.

Tome 0 : KaraLisez cette histoire GRATUITEMENT !