Chapitre 6.

1.1K 50 0

C'est avec un sachet plein de beignets que Kara se présenta à la porte de sa meilleure amie, essayant de ne pas sembler trop stressé extérieurement, même si intérieurement elle avait envie de fuir en courant.
Cette conversation qui aurait dû, au départ être une conversation heureuse se transformait en quelque chose de beaucoup moins joyeux, si seulement elle n'avait pas fait sa Serpentarde de première en se planquant pour ignorer l'une des personnes qui comptait le plus pour elle...
Elle avait merdé et elle ne pouvait que s'en prendre à elle-même et à personne d'autre, elle allait devoir assumer cette fois-ci.

- Tam', c'est moi, est-ce que l'on peut parler ? Demanda-t-elle assez fort pour que sa voix traverse la porte en bois de l'appartement de sa meilleure amie, l'angoisse lui tordant l'estomac, lui donnant presque envie de vomir.

Elle n'avait jamais été en froid avec sa sœur de cœur et elle était sûre maintenant de tout faire pour que cela n'arrive plus, elle détestait véritablement cela.
Encore plus parce que c'était de sa faute.

- S'il te plait..., plaida-t-elle, se sentant presque au bord des larmes, sa gorge se nouant.

Kara savait que Tamara était chez elle, tout simplement parce qu'elle avait commencé par passer au Commissariat et qu'on lui avait dit qu'elle était rentrée chez elle il y a une bonne heure, demandant à ses collègues de la couvrir pour la soirée.

- Bien, je suppose que je l'ai mérité, souffla la jeune femme aux cheveux noir, essayant de retenir ses larmes qui menaçaient de couler à tout moment maintenant, je suis désolée..., ajouta-t-elle sa voix s'étranglant dans sa gorge, avant de poser les beignets devant la porte, espérant que l'offrande sucrée pourrait lui servir comme le début d'une offre de paix, quittant ensuite l'immeuble, laissant les larmes couler sur ses joues, ne cherchant même pas à les arrêter.
Elle avait totalement foiré et elle ne savait vraiment pas comment elle allait changer cela.
Montant dans sa voiture, la jeune femme essaya de calmer ses sanglots, laissant sa tête reposer contre son volant.

- Je suis tellement stu... Stupide..., bredouilla-t-elle, laissant sortir toute la peine qu'elle ressentait à cet instant précis, s'en voulant pour ne pas avoir pensé qu'elle pourrait blesser l'une des personnes qu'elle aimait le plus au monde pour quelques non réponses à des messages, mais si elle devait être honnête, si cela avait été dans l'autre sens, elle aurait surement été tout aussi fâchée, voir même plus.

Sortant son téléphone, Kara se décida à appeler Elise.
Elle ne voulait pas être seule ce soir et elle ne se sentait pas capable de conduire sa voiture dans ses conditions.
La dernière chose qu'elle voulait était de provoquer un accident parce qu'elle n'aurait pas vu une voiture arriver à cause de ses larmes qui lui brouillaient la vision.

- Hey Kara, je pensais justement à toi. J'ai parlé avec Emily et elle est enchantée de dîner avec nous et Tamara Samedi.
- Je... Je ne sais pas si Tamara se... Sera là..., tenta de parler la jeune femme aux cheveux noirs, ne réussissant qu'à laisser un nouveau sanglot sortir de sa bouche.
- Oh ma chérie... Est-ce que ça c'est mal passé ? Est-ce que tu veux que je vienne chez toi ce soir ?
- Je... Est-ce que tu pourrais venir m... Me chercher ?
- Où est-ce que tu es ?

Dans un nouveau sanglot, Kara réussit à lui donner l'adresse de sa meilleure amie, avant de s'effondrer une nouvelle fois, n'entendant presque pas la réponse d'Elise qui ne tarda pas à arriver :

- J'arrive tout de suite !

K&E

Elise n'avait pas mis longtemps à arriver pour récupérer Kara, en faites la jeune avocate avait eu l'impression qu'elle c'était juste téléportée là, ce qui était tout bonnement impossible.
Ouvrant la porte de la voiture, se glissant rapidement à l'intérieur avec inquiétude, Elise n'eut pas à attendre longtemps pour que sa petite amie ne se mette à parler, lui expliquant ce qui l'avait mise dans cet état.

Tome 0 : KaraLisez cette histoire GRATUITEMENT !