Chapitre 19 - Priori Incantatum

1.2K 93 4
                                    

McGonagall, qui tient la baguette de Malefoy entre ses mains, me dévisage, incrédule. C'est la première fois en huit ans que je la vois bouche bée.

-Ne me dites pas que... qu'il s'agit vraiment de la baguette de Mr Malefoy... ? balbutie-t-elle.

-Ça l'est, je répond.

-Vous rendez-vous compte de ce que cela signifie ? Nous pouvons exécuter le sort Priori Incantatum dessus et peut-être... peut-être pourrons-nous enfin savoir ce qui a transformé Mr Malefoy en serpent ! s'exclame-t-elle.

-On s'en rend compte, répond le Serpentard d'un air sombre.

Mes meilleurs amis et moi le regardons avec inquiétude. Ron, Hermione et moi avons décidé de venir directement au bureau de la directrice pour lui dire que nous avions trouvé la baguette de Malefoy, dès que nous l'avions prévenu. Il ne s'est pas calmé depuis ce moment-là.

-Par le vieux Godric Gryffondor, mais où l'avez-vous donc trouvée ?

Le Serpentard blond croise les bras et renifle avec suffisance.

-Weasley Junior ici présent l'a découverte dans son dortoir, dit-il d'une voix traînante. (McGonagall le regarde avec incrédulité.) Près du lit de Londubat.

-J'étais en train de ranger mes affaires pour aller en cours quand j'ai entendu un bruit derrière moi, comme un crayon qui tombait par terre, explique Ron. Puis j'ai vu la baguette de Malefoy rouler sur le sol, hors de dessous la table de chevet de Neville...

-Un élève de Gryffondor, insiste mon colocataire.

Je pince les lèvres, McGonagall est aussi pâle qu'un fantôme. Elle ne bouge pas pendant quelques secondes, comme paralysée.

-C'est... C'est une découverte plutôt inattendue. (Elle marque une pause.) Londubat... n'est pas le genre de personne que l'on imaginerait faire une telle chose...

-Vous voulez dire, le type qui a coupé la tête d'un serpent avec une épée ? Malefoy grogne.

Il semble sur le point d'exploser. Ses bras et ses épaules sont tendus, les veines de ses mains pulsent violemment. Je peux voir un petit muscle se contracter au-dessus de sa mâchoire. McGonagall redevient impassible, sentant qu'elle doit calmer le jeu avant que notre camarade ne perde le contrôle. Elle se lève et se dirige vers le portrait de Dumbledore.

-Albus, pourriez-vous aller voir le professeur Chourave et lui demander de venir ici ? Je crois que j'ai besoin de quelqu'un de neutre pour m'aider à régler ce problème...

-Pr Chourave ? Draco gronde. C'est littéralement la fan numéro un de Londubat !

Ron fronce les sourcils.

-Allez Malefoy, tu sais qu'elle est plutôt impartiale...

McGonagall l'arrête en levant la main.

-Non, M Weasley, il a raison. Je n'avais pas songé à ce détail. Je voulais la faire venir ici uniquement parce qu'elle nous aide à trouver une solution au sort qui a transformé Mr Malefoy en serpent, mais elle est assez proche de Mr Londubat. (Elle se tourne à nouveau vers le portrait.) Vous feriez mieux de vous adresser au Pr Flitwick, Albus.

L'ancien directeur acquiesce.

-Je ferai vite, Minerva.

Il part, elle jette un coup d'œil sur Ron.

-Mr Weasley... Trouvez Mr Londubat et dites-lui de venir ici. N'oubliez pas de lui donner le mot de passe.

Il hésite.

-Dois-je revenir avec lui ?

-Il ne vaut mieux pas, non, soupire-t-elle. Il y aura assez de monde ici. Restez dans votre dortoir, Mr Potter vous transmettra toutes les informations dont vous pourrez avoir besoin par la suite. Mlle Granger, vous pouvez partir aussi.

Drarry : Une vie de serpentOù les histoires vivent. Découvrez maintenant