Chapitre 1 - L'arbre et le serpent

635 47 18
                                    

-Hé.

Je me fige, la bouche ouverte, mes dents à un centimètre de la pomme que je m'apprêtais à croquer. Je regarde à droite, personne. Je regarde à gauche, personne.

Assis sous un arbre dans le parc du château, je faisais une pause pendant une de mes sessions d'étude intensive, mais je viens d'entendre une voix qui m'appelle. D'où vient-elle ?

-Hé, idiot.

Je fronce les sourcils et me lève. Je regarde derrière le tronc et me tourne dans tous les sens.

-Qui est là ? je demande.

-Là-haut. Regarde au-dessus de ta tête, imbécile, fait la voix avec irritation.

C'est une blague ? Je lève les yeux et cherche parmi les branches de l'arbre. Mon regard rencontre celui d'un serpent vert vif, qui me tire la langue. Je cligne des paupières.

-Enfin, Potter ! J'ai failli attendre.

-Malefoy ? je lâche, bouche bée.

Le serpent tire à nouveau la langue.

-Dix points pour Gryffondor, génie, ricane-t-il. Maintenant, si tu pouvais m'emmener voir la directrice, ce serait splendide.

Je le fixe, stupéfait.

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Le Pr McGonagall, Mme Pomfresh, le Pr Chourave et Hagrid regardent le serpent, bouches bées. Lové sur le bureau de la directrice, sa tête reposant sur son propre corps, il agite le bout de sa queue, légèrement agacé par tous ces gens qui le regardent d'un air impressionné.

-Donc, Mr Potter, récapitule la professeure d'herbologie, déconcertée, vous prétendez que ce serpent est... d'une certaine manière... qu'il pourrait être... Mr Malefoy ?

Je soupire.

-C'est Malefoy. Il me parle.

-Et vous parvenez à le comprendre parce que vous connaissez le Fourchelang. Très bien, acquiesce McGonagall. Ce qui n'est pas très clair, c'est comment il s'est retrouvé transformé en animal ?

-Il ne sait pas, je réponds.

-Où l'as-tu trouvé ? demande Hagrid.

-Dans un arbre du parc. J'étais assis dans l'herbe, appuyé contre le tronc, quand j'ai entendu une voix, j'explique. Cette bestiole... je veux dire, il était au-dessus de moi et il m'a dit de l'amener au Pr McGonagall.

Ç'avait été compliqué de le porter d'ailleurs. Je ne suis pas fou, j'ai refusé de le tenir avec mes mains. (Enfin, quoi, c'est Malefoy ! Je ne peux pas lui faire confiance, surtout s'il possède du véritable venin dans ses crocs !)

-Qu'est-ce qui l'a rendu comme ça ? insiste la directrice.

-Il ne se souvient de rien, je hausse les épaules.

-Où était-il quand c'est arrivé ? Est-ce que quelqu'un lui a jeté un sort ? A-t-il... mangé une plante ou un animal l'a-t-il mordu ?

Malefoy lève sa tête verte triangulaire et tire la langue pour attirer mon attention. Je suis sûr qu'il a compris que nous parlons de lui. Je traduis en Fourchelang ce que McGonagall vient de dire.

-Je n'ai pas marché dans un crop circle, si c'est ce qu'elle sous-entend, siffle-t-il, ironique. J'étais près du lac, en train de lire un livre, quand j'ai vu un flash. Je pense que j'ai eu un black-out, parce que j'ai perdu la notion du temps et que je me suis réveillé dans la Forêt Interdite.

Drarry : Une vie de serpentOù les histoires vivent. Découvrez maintenant