37 ## What was I thinking?

529 59 3

Ma maman m'a toujours dit que que dans la vie il faut faire des choix. Certains plus évidents que d'autres, certains plus douloureux.
J'avais 10 ans quand elle m'a dit ça et je n'ai pas vraiment voulu y croire. C'est vrai, a l'époque choisir entre chocolat ou vanille est le choix le plus dur du monde, mais ce n'est pas le plus important.
J'en viens à me poser la question,
Sienna qu'est-ce qui est important ?
Je savais qu'un jour j'allais devoir répondre à cette question, j'avais la réponse au fond de mon cœur depuis toujours, j'attendais juste le moment où on me le demandrait.
C'est marrant, je ne savais pas que ce jour allait arriver si vite.

...

Tomas : Bien dormi princesse ?

Je me suis redressé au milieu des couvertures et des coussins. J'ai dormi avec Tomas hier soir, et ça m'a paru naturel, et curieusement cela m'a plu...
Il était dehors en train de remplir la voiture.

- Tu as eu l'audace de conduire jusqu'ici ?

Il m'a tendrement souri me montrant ses fossettes.

Tomas : Ouais. Bingo, t'es plus intelligente que ça en fait Sierra.

Mon ventre à fait un bruit affreux et terriblement gênant. On avait compris que j'avais faim, pourquoi exagérer ?
La honte...

Tomas : Okay Okay, j'ai compris on va aller manger, ne met pas la pression à mon porte feuille comme ça...

- Ce n'est pas drôle. Si tu m'avais dit j'allais amener mes affaires.

Tomas : Et quel est l'intérêt d'une surprise dans ces cas là ?

J'ai roulé des yeux.

Tomas : Je t'ai déjà dit d'arrêter de faire ça avant de rester bloqué.

Juste pour m'amuser un peu, j'ai roulé encore une fois mes yeux avant de faire semblant d'être coincé.
J'ai commencé à crier à l'aide, c'était trop marrant je pouvais le voir d'un seul œil bondir sur l'arrière de sa voiture pour venir paniquer avec moi.

Tomas : Merde, pourquoi t'écoutes jamais ?!

Il a d'abord soufflé sur mes yeux avant de secoué ma tête dans tous les sens.
C'était plus fort que moi, j'ai éclaté de rire si fort que ça lui a fait peur.

Tomas : Qu'est-ce qui te fait rire bouffonne ? Wow...

Il a enlevé ses mains de ma tête pour descendre, moi j'étais toujours plié en six.

- Reviens ! Je crois que je suis bloqué pour de vrai cette fois ci !

Tomas : Casse-toi.

Bon, il a fini par me pardonner mais je devais toujours contenir mon rire pour ne pas le vexer. On était à table comme la plupart du temps, on aime manger si j'ai bien compris. Surtout Tomas.

- Non, mais tu croyais vraiment que tu allais me débloquer comme ça ? J'ai ri

Tomas : Je te déteste. T'es en train de me faire mal au cœur, il dit en posant sa main sur sa poitrine faussement blessé

𝐄𝐈𝐆𝐇𝐓𝐄𝐄𝐍.Là où vivent les histoires. Découvrez maintenant