34## Tiens Mon Cœur

650 68 1

Quand la porte s'est ouverte je me suis sentie encore plus mal que je ne l'étais déjà mais rien que de voir son visage à fait louper un battement de mon cœur.

- L'enfoiré...

Il était beau et les mots avaient glissés d'eux même.

Tomas : Hein ? Il grimace Il est 23h Sienna, il y a un problème ?

Ses yeux etaient à moitié ouverts, et quand il s'est habitué à la lumière ses yeux de chats m'ont regardé avec douceur. Comme je l'ai dit, il y a quelque chose dans ses yeux que je rêve de comprendre.

Tomas : Entre...

Je crois qu'il déteste les t-shirt, jamais quand il est chez lui, il en porte.

- Tu fumais, dis je en inhalant le reste de fumée dans l'air

Tomas : Ouais..., il me répond en agitant ses mains pour évaporer la fumée ou l'odeur je ne sais pas

Il s'est dirigé de sa belle démarche vers l'une des baies vitrée pour en ouvrir une.

Tomas : Que me vaut le plaisir Sierra, il souri laissant apparaître ses fossettes

❤️ Tomas ❤️

Elle avait l'air toute timide. La lionne en elle dormait sûrement à cette heure ci.

Sienna : Me fais pas faire des choses que tu peux regretter.

Non. Je retire ce que je viens de dire, elle est toujours là.

- Quoi tu vas te jeter sur moi ? je souri pour la provoquer

Sienna : Bien sur.

- Tu vas m'embrasser ? je marche pour venir devant elle les bras croisés

Sienna : Je réfléchis à ma stratégie, elle répond sarcastiquement

Moi je rigolais pas, je voulais encore ressentir ses douces levres sur les miennes. C'était une addiction cette fille et maintenant je que j'avais goûté à ses lèvres, ce goût si sucrée et irrésistible hantait mes pensées. La nourriture n'avait presque plus de saveur. Et le moment où nos bouches setaient séparées, recommencer était déjà mon désir le plus fou. Mon dieu Lewis que m'as tu fait ?

Sienna : Pourquoi tu me regardes comme ça ?

- Comment ?

Sienna : Tu me regarde bizarre...

- Tu le sais pourquoi...

Est ce que je peux la manger ?
Est ce que je peux la garder que pour moi-même ? Garder ses yeux noirs brillant de toute sa splendeur...
Si elle savait à quel point je revais d'elle... J'ai sûrement l'air d'un con à chaque fois que je la regarde. Avant j'y arrivais mais maintenant, contenir le bonheur qu'elle procure dans mon cœur est impossible, je suis obligé de sourire comme un fou.

- C'est quand que tu sautes sur moi ?

Sienna : Il faut vraiment que tu te calmes, Tony.

On a tous les deux haussé nos sourcils avant que j'eclate de rire, tenant ma poitrine.

- Tony ? Vraiment Sierra tu veux jouer à ça ?

𝐄𝐈𝐆𝐇𝐓𝐄𝐄𝐍.Là où vivent les histoires. Découvrez maintenant