•Partie 27✨

2.2K 211 2

Selem Alyekoum

KERAA

Rafik fait sont apparition dans mon salon sont survêtement Lacoste et sa casquette sur la tête il avait un petit sourire scotché au visage

Une Haine me ravageait à cette instant j'avais l'impression d'être une petit merde

Il a fait le mort pendant c'est quelque jour pour réapparaître comme si de rien était, il n'a pas pris de mes nouvelle après se qui c'était passer et il a le culot de venir chez moi en souriant.

Le sourire que j'avais avant qu il fasse sont entrés disparues et laisse place à mon plus beau regard noir de tout les temps.

Warren: ah Rafik enfin t'es la, on bouge ?

Rafik: owais vazy, sa va gérer des gadjie rho. Ah Salem keraa

Je ne répond pas à sont selem et me contente de me concentré sur mon téléphone je fesait comme si rien n'était mais une haine indescriptible était en moi il m'a pris pour la plus grosse des bouffonne et sa je le taulaire pas

Warren et Rafik sorte quand à moi je profite de leur absence pour peter un plomb à mon tour

Je sentait mon coeur se serer dans ma poitrine.

je fini par appeler ambre pour me confier à elle

CHEMS

Warda: attend

Elle se lève de sa chaise et à l'aide d'une serviette me nettoie le coin de la bouche

Warda: voilà c'est bon donc tu disait

Moi: du coup voila jetait à l'armée et toi alors ta vie.

Warda: ah moi, je suis fille unique ma mère a divorcé avec mon père pour se marier avec un homme qu'elle a connu en soirée cette homme ne voulait pas de moi et ma mère l'a écouter j'ai dû donc me débrouiller j'ai enchaîné l'es foyer les petit boulot l'es hôtel et puis j'ai trouver le moyen le plus facile de me faire un Max de sous

Moi: vendre ton corps

Warda: c'est sa.

Moi: tu continues toujours

Warda: non maintenant j'ai arrêter sa

Moi: comment ta eu le déclic d'arrêter

Warda: tu sait quand tu touche à l'argent facil c'est très compliqué ensuite d'arrêter pas parce que c'est ton avidité qui parler mais plutôt parce que les fin de mois sans manger te rattrape vite

Elle met une courte de pose avant de reprendre

Warda: je travailler on va dire sa comme sa « en solo » au début puis il y'a eu un homme qui m'a proposer de travailler dans sont trafic de prostituer. Gagner quatre fois se que je gagne c'est se qu'il m'avait promit. Tu sait une fois que t'en a des sous t'en veut toujours plus j'ai très rapidement accepté. Puis franchement j'en ai eu des péripéties et finalement un jour cette homme a décédé et de moi même j'ai arrêté.

Keraa & Chems | "Contre la Vengeance de L'honneur"   Lisez cette histoire GRATUITEMENT !