•Partie 45 ✨

2K 236 20

Selem Alyekoum.

CHEMS

Je sort de la voiture complètement en furie prêt à tuer sont mec et elle aussi.

Quand keraa voit mon visage elle fronce les sourcils puis me regarde en souriant et elle commence a partir en fou rire.

Alors là déjà que jetait énervé comme jamais mais le fait qu'elle se fou de ma gueule devant moi mes veine aller exploser et mes yeux sortait de leur orbite, quand à mon sang ne fesait qu un tour. Sans parler des battements de mon cœur qui s'accélérer de plus en plus a ne plus suivre le rythme.

Ma mâchoire était contractée et mes dent grincer entre elle.

Le mec a keraa Rafik tenait à peine debout comme elle d'ailleurs qui était toujours entrain de rigoler.

Rafik: eh frérot tu fait quoi là.

Ma droite c'est enclenché toute seule sans que mon cerveau ait le temps de donner l'information à mon corps.

Rafik qui tenais déjà à peine debout venait s'écrouler au sole en tenant sa bouche qui pissais le sang vue la puissante de la droite que je lui avait envoyer quelque seconde avant.

Rafik: ah le fisl de pute.

Keraa c'était stoppé de rigoler et regarder la scène avec des yeux ébahi.

A l'entente de c'est dernier mot je lui envoie un gros chasser dans la tête.
Je le prend par le col et rapproche sont visage du mien avant de lui envoyer un puissant coup de tête.

Moi: c'est qui le fils de pute batard ?

Je venait pour lui infliger un second coup de tête quand je sens dès main entourer ma gorge. Dès main tremblotante et froide.

Les fine main de keraa avec ses ongle ronger par le stress et sont verni blanc mal appliqué.

Keraa: s'il te plaît.

Fini tel par dire d'une petite voix.

Je ferme les yeux quelque seconde avant de les réouvrir face au visage de Rafik complètement ensanglanté.

Je lui crache un énorme Molard en plein milieu de la figure, un Molard bien jaune et bien cradaux comme il faut.

Je me relève et le laisse retomber au sole.

Je me tourne cette fois vers keraa et lui lance mon plus beau regard noir.

Elle s'approche de moi se met sur la pointe des pied, pose c'est deux main froide et tremblotante sur mon visage contracté.

Keraa: ta rien hein ? dit moi que tu va bien s'il te plaît.

Une forte odeur d'alcool sort de bouche, mais c'est pas se qu'il m'interpelle c'est sont regarde du quelle je n'arrive pas à me détacher.

C'est grand yeux bleu était plonger dans les mien me regarder d'une façon tellement profonde qu'il m'était impossible de détourner le regard.

Keraa & Chems | "Contre la Vengeance de L'honneur"   Lisez cette histoire GRATUITEMENT !