Préjugés

3.7K 596 6

« Mais vous m'écoutez quand je vous parle ? » s'écria Naola d'une voix qui monta vers des aigus excédés

Oups ! Cette image n'est pas conforme à nos directives de contenu. Afin de continuer la publication, veuillez la retirer ou télécharger une autre image.

« Mais vous m'écoutez quand je vous parle ? » s'écria Naola d'une voix qui monta vers des aigus excédés.

Mordret, dont le regard impassible avait lentement glissé sur la reliure du livre posé devant lui, fixa de nouveau son attention sur la jeune fille. Ils se trouvaient dans la bibliothèque, de part et d'autre du grand plan de travail. Elle venait de rentrer de chez Jérôme et elle comptait bien avoir une sérieuse engueulade avec la créature aux longues dents. Elle lui avait déballé toute sa rancœur dans une tirade virulente. Merde ! La vie des gens, ça ne s'achetait pas !

« Non.

— Non ?

— Non, je ne vous écoutais pas. »

La jeune sorcière resta bouche bée plusieurs secondes et le vampire en profita pour se replonger dans sa lecture. Naola refusa de lâcher :

« Vous m'avez payée combien à la Vieille Naine ? »

Mordret tourna une page, puis une seconde, sans daigner répondre.

« Non parce que connaître sa valeur, c'est une information intéressante », reprit Naola, verte d'amertume.

Elle n'obtint pas plus de réactions et, de dépit, elle contourna le plan de travail qui les séparait et se planta à côté du vampire.

« Mordret ! » cria-t-elle, à bout de patience.

Elle tenta d'attraper l'ouvrage qu'il étudiait pour le lui retirer, mais la créature saisit vivement son poignet. Dans un grondement sinistre, il la traîna jusqu'à un fauteuil et l'y jeta. Un énorme registre apparut sur la table basse, devant elle. Mordret l'ouvrit à la première page.

« Je n'ai acheté que le service qui vous a fait passer ma porte. Nullement votre personne. Voici le livre des comptes de l'établissement, cette transaction est inscrite là, libre à vous d'en prendre connaissance. Allez-vous me laisser à mon étude à présent ? Je pensais vous avoir congédié jusqu'à ce soir ! »

La sorcière lui jeta un regard mauvais en se massant le poignet. Il lui avait fait mal et lui avait fait peur. En l'absence de réponse immédiate, Mordret se détourna et regagna le plan de travail. Moins d'une minute plus tard, il se trouvait de nouveau absorbé par sa tâche. Naola l'observa prendre des notes sur un bloc de papier, le temps de se calmer et de ravaler sa colère. Par pur esprit de contradiction, elle dédaigna le livre de comptes et se leva, sans lui accorder un regard. Elle sortit de la bibliothèque, puis du pub en claquant la porte d'entrée. Elle s'éloigna d'un pas vif en maudissant en silence le vieux vampire, la chaleur suffocante, les quelques passants dans la rue, le pavé sur lequel elle buta et manqua de s'étaler...

« Nao ! »

La jeune fille s'arrêta nette et chercha du regard qui l'avait interpellée de son diminutif.

« Jérôme ? », souffla-t-elle très étonnée.

L'antiquaire se gratta l'arrière du crâne et s'avança vers elle, un peu gêné :

Bienvenue au Mordret's Pub - Tome 1 [SCE]Lisez cette histoire GRATUITEMENT !