Chapitre 7 : Confidences

302 6 9
                                                  

En franchissant la porte, j'offre à Zack un regard des plus méprisants et pars directement m'asseoir sur le canapé, mon nouveau meilleur ami. Je m'y recroqueville tout en tripotant mes revers de manches. Liz m'y rejoint en silence, les mains posées sur sa jupe. Elle croise ses jambes parées d'un collant semi-opaque. Braquée, je ne lui accorde pas un regard. C'est elle qui se risque en premier.

— Écoute... Rose. Je ne peux pas imaginer à quel point tu dois être affectée par toute cette histoire. Nathaniel n'aurait pas dû être si agressif et... Liz stoppa sa phrase.

— Il a voulu me tuer, dis-je sans émotion dans la voix. J'ai bien vu qu'il était sérieux.

— De ton point de vue, repris Liz, les motivations de Nathaniel sont difficiles à comprendre. Personne ne peut t'en blâmer. Mais sache qu'il considère Zack comme un frère. En te sauvant la vie, notre ami a mis la sienne en danger.

— Je n'ai rien voulu de tout ça. Il n'avait qu'à refuser ce contrat et me laisser vivre ma vie...

— Vivre ta vie ? Si ça n'avait pas été Zack, ne crois-tu pas qu'un autre tueur aurait été engagé pour te tuer ? Il a fait plus que t'épargner.

— Il ne l'a pas fait par charité.

— Nous y voilà. La raison qui a poussé Zack à te sauver. Nathaniel et moi avons eu du mal à la saisir. Zack croit pouvoir découvrir un lourd secret en creusant sur ton passé, il pense en tirer bénéfice en te protégeant. Cependant, j'ai pu voir qu'un lien particulier s'est tissé entre vous. Même pour moi qui suis son amie, il m'est difficilement possible de cerner Zack. Je me demande quand même... si tu ne lui apportes pas ce qu'il désire, pourrait-il te tuer ?

Les paroles de Liz ont l'effet d'un éclair foudroyant. Quel est ce lien particulier qui m'unit à Zack ? Cela ne fait que deux jours que je le connais. Deux jours intenses, au cours desquels il est vrai, nous ne nous sommes pas détachés l'un de l'autre. Mais je ne suis pas son amie. Je ne suis « rien ». Sa prisonnière tout au plus. Et lui, qu'est-il pour moi ? Ce n'est pas un ami, pourtant je ne peux pas simplement le réduire à un statut de geôlier. Peut-être est-ce cela, la particularité de notre relation. Une sorte de confiance tacite. Or, il ne faut pas que j'oublie ses véritables intentions. Il n'est pas mon bienfaiteur. Si finalement ses intérêts à me maintenir vivante s'avéraient inexistants, que ferait-il de moi ? Peut-être m'abattrait-il de sang-froid, là, dans cet appartement...

— Désolée. Je n'aurais pas dû te dire ça. Tu crois probablement que je suis aussi une tueuse professionnelle, mais ce n'est pas le cas. Et je ne pousserai pas Zack à te tuer, car contrairement à Nathaniel, je ne pense pas que cette solution profite à notre ami.

Je souris doucement. Cette jeune femme est différente de ce que je croyais. Son visage semble fermé, mais ses yeux montrent de la bienveillance et une certaine douceur s'échappe de sa voix. Je sens qu'elle porte en elle le poids d'un passé difficile. Puis, je repense...

— Attendez, vous n'êtes pas une... « tueuse » ? Pourtant, Zack m'a parlé de la Corneille noire. Il m'a dit que lui, Nathaniel et vous étiez ensemble dans cette organisation. Une organisation qui formait des meurtriers !

Surprise, Liz me considère longuement avant de répondre.

— Nous étions dans la même équipe. La Corneille noire ne formait pas seulement des meurtriers. Elle était polyvalente dans le but d'engranger un maximum d'argent et à terme, d'asseoir son contrôle sur différents États. Zack est devenu un tueur à gages, Nathaniel qui était déjà un génie informatique a été recruté comme hacker, et moi je jouais les espionnes. Néanmoins... avant de nous spécialiser, nous recevions tous la même formation. À la fin de celle-ci nous étions obligés de... tuer quelqu'un pour prouver notre loyauté à l'organisation. Ce que j'ai dû faire ce jour-là m'a dégoûtée. Pour Nathaniel, ça a été plus facile. Quant à Zack... c'était un petit prodige.

Prisonnière de son cœur [Première partie]Là où vivent les histoires. Découvrez maintenant